2 Commentaires

Israël a créé le Hamas pour empêcher la paix

Israël a créé le Hamas comme excuse pour provoquer la guerre avec les Palestiniens. Par exemple, le 18 mai 2011, un représentant du Hamas a déclaré que tous les Israéliens devaient être exterminés. C’est le parfait prétexte pour les Sionistes et leurs soutiens pour interrompre le processus de paix. Ce rapport suggère que le Hamas pourrait bien œuvrer en faveur d’Israël.
 
Par David Livingstone

(Abrégé par www.henrymakow.com)

Les Israéliens ont créé le Hamas. Mais avant que nous expliquions pourquoi, soyons clairs sur le fait qu’Israël ne veut pas la paix. Il veut toute la Palestine, et ses pratiques coloniales belligérantes le prouvent.

Mais les Israéliens profitent de l’ignorance du monde concernant les réalités de la Palestine, en adoptant une posture selon laquelle ils sont volontaires pour parler de «paix», alors qu’ils sabotent ce même processus de paix, afin de ne pas interrompre la colonisation future de la Palestine.

Ainsi tout ce qui peut être offert comme excuse, le sera. Le stratagème le plus aisé, présenté avec l’assistance flagorneuse des médias, est le «terrorisme».

Mais les masses sont naïves, et ne parviennent pas à déceler les extrêmes machiavéliques auxquels certains dirigeants n’hésitent pas à recourir. Cela inclus la création de faux ennemis, dans ce cas le Hamas, vers lequel l’aile droite dirigeante des Israéliens peut pointer un doigt accusateur «d’ennemis» à blâmer pour l’échec du processus de paix.

LES ORIGINES HISTORIQUES

Le parrainage du terrorisme islamiste par l’Occident n’a rien de nouveau. Après la chute de l’Empire Ottoman en 1924, les Britanniques et les américains comblèrent le vide en fournissant leur propre contingent de dirigeants « islamiques ». Cela commença par la création des Frères Musulmans grâce à une subvention Britannique. Toujours sous le patronage des Britanniques, les Frères Musulmans d’aujourd’hui représentent une force puissante dans le monde Islamique, et se trouve derrière presque tous les actes terroristes au nom de l’Islam.
Plus exactement, la fraternité est un outil partagé par de nombreuses agences de renseignements Occidentales, en commençant par les Nazis, suivis par la CIA, mais aussi les Russes, les Français, les Allemands et les Israéliens.

Depuis les administrations Truman et Eisenhower, les Frères Musulmans ont été utilisés pour rallier les Musulmans naïfs sous la bannière de l’Islam. Depuis lors, les américains et les autres ont été en mesure de gérer la fraternité comme un chien en laisse pour tenir à distance la menace Communiste athée.

Cependant, avec la fin de la Guerre Froide, la fraternité a été utilisée comme le bouc émissaire que les américains peuvent chasser au Moyen-Orient et en Asie Centrale, en commençant par l’Irak et l’Afghanistan.

La relation de longue date d’Israël avec les Frères Musulmans fut l’instrument permettant la fondation d’une ramification de l’organisation, le Hamas.

D’après Robert Dreyfuss, l’auteur de l’ouvrage «Devil’s Game: How the United States Helped Unleash Fundamentalist Islam» :

«Du début de 1967 jusqu’à la fin des années 1980, Israël a aidé les Frères Musulmans à s’établir dans les territoires occupés. Elle assista Ahmed Yassin, le dirigeant de la fraternité, à créer le Hamas, pariant que son caractère islamique affaiblirait l’OLP.»

D’après Charles Freeman, l’ancien ambassadeur US en Arabie Saoudite, Israël a créé le Hamas. Il s’agissait d’un projet de Shin Bet (l’agence de la sécurité intérieure d’Israël), qui avait l’intention de l’utiliser pour infiltrer l’OLP.

«Politiquement parlant, les fondamentalistes islamiques sont quelquefois considérés comme utiles à Israël, parce qu’ils sont en conflits avec les soutiens laïcs de l’OLP. La violence entre les deux groupes faisait occasionnellement irruption sur les campus universitaires de la Cisjordanie. Le gouverneur militaire de la Bande de Gaza, le Brigadier Général Yitzhak Segev, m’a confié une fois comment il avait financé le mouvement islamique pour servir de contre poids à l’OLP et aux Communistes. ‘Le gouvernement Israéliens m’alloua un budget et le gouvernement militaire le remit aux Mosquées’, m’expliqua-t-il.»

Comme Dreyfuss l’a noté, «au cours des années 80, les Frères Musulmans à Gaza et en Cisjordanie ne soutenaient pas la résistance à l’occupation israélienne. La plupart de son énergie était consacré à la lutte contre l’OLP, tout spécialement ses factions gauchistes sur les campus universitaires. »

Après l’Intifada de 1987, l’OLP accusa le Hamas et Yassin d’agir «avec le soutien direct des régimes arabes réactionnaires… en collusion avec l’occupation israélienne.»

Yasser Arafat se plaignit auprès d’un journal italien : «le Hamas est une créature d’Israël, qui du temps du Premier Ministre Shamir, leur octroya des fonds et plus de 700 institutions, entres autres des écoles, des universités et des Mosquées. » Arafat maintient également que le Premier Ministre Israélien Rabin avait admis en présence d’Hosni Moubarak qu’Israël avait soutenu le Hamas.

Fondamentalement, comme l’analyste Ray Hannania l’a fait remarquer dans l’ouvrage «Sharon’s Terror Child», publié dans Counterpunch, «saper le processus de paix a toujours été le véritable objectif du Hamas et a servi en même temps les ambitions politiques du Likoud. Chaque fois que les négociateurs Israéliens et Palestiniens paraissaient proches d’atteindre une étape majeure vers la paix, un acte terroriste du Hamas venait interrompre le processus et renvoyait les deux parties dans leurs camps respectifs.»

Dans le livre «Hamas and the Transformation of Political Islam in Palestine», au sujet de l’histoire récente, Sara Roy écrit :

«Certains analystes maintiennent que pendant que les dirigeants du Hamas sont ciblés, Israël poursuit simultanément sa vieille stratégie de promotion du Hamas à l’encontre les factions nationalistes laïques comme moyen d’assurer la défaite ultime de l’Autorité Palestinienne, et dans le but d’éteindre le nationalisme Palestinien pour toujours.»

CONCLUSION

Les Frères Musulmans, et ses nombreuses branches comme Al Qaeda et Ben Laden, servent de menace « terroriste » toujours présente, constamment utilisée comme prétexte pour justifier des mesures domestiques répressives et l’expansion d’objectifs impérialistes à l’étranger.

Parce que, malgré toute la rhétorique au sujet de «l’Islam Politique», à l’insu du grand public, la manipulation des Frères Musulmans à travers le monde est encore un des fondements de la politique étrangère américaine.

2 commentaires sur “Israël a créé le Hamas pour empêcher la paix

  1. Ce dont je n’ai cessé de répéter depuis des décennies, à ma manière. J’espère que tout les musulmans et les arabes se réveillent et se rendent compte de ce que j’appelle  » l’Arnaque Américano-Wahhabite du Siècle « 

  2. Excellent article. Il est fort possible qu’israël ait promis au nouveau califat de les aider à venir envahir l’Europe en échange du grand Israël :

    Ce n’est pas nouveau ! Il faut se souvenir du rapport adressé par Philippe le Long, comte d’Anjou, au pape Jean XXII, et publié en 1321 dans la lettre pontificale de Leprosis (Louis Rupert, l’Eglise et la Synagogue, Librairie Lethielleux, 1859, pages 172-176) ! On retrouve le texte dans cet article (écriture verte) :

    https://effondrements.wordpress.com/2013/09/15/pape-et-gd-mufti-prient-contre-les-premices-dune-3eme-guerre-mondiale/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 218 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :