8 Commentaires

La Fin de la Femme

mi-homme-mi-femme-600x369

A cause du féminisme, la féminité est en voie de disparition. Ce génocide psychologique s’appelle : « la libération de la femme ».

Lorsque la culture est contrôlée par des Satanistes, le « progrès » repose sur l’avancement de leurs critères.

J’ai participé à un cours de cuisine végétarienne. Le professeur est une femme de 70 ans qui en parait 55. Une autre des participantes, une québécoise à la retraite d’une soixantaine d’année, est aussi très enjouée.

D’habitude je ne remarque pas les femmes de mon âge (presque 64 ans) mais il y avait quelque chose d’étrangement différent chez ces femmes. Je me suis senti si à l’aise en leur présence que je me suis presque endormi. Puis j’ai fini par réaliser de quoi il s’agissait : ces femmes sont féminines. Je venais de tomber sur des membres appartenant à une espèce en voie d’extinction : la « femme ».

Tout comme moi, ces femmes appartiennent à la génération de transition des années 1960. Mais en ce temps-là, au lycée, les femmes choisissaient des options traitant de l’économie au foyer, tandis que les garçons s’orientaient vers le commerce. Les garçons invitaient les filles à « sortir », les emmenaient danser ou voir un film au cinéma. Les relations sexuelles avant le mariage étaient mal vues et les enfants illégitimes étaient considérés comme des « bâtards ». Une chanson populaire avait pour refrain : « L’amour et le mariage, vont ensemble comme un cheval et son attelage ». On nous disait de remettre en question l’autorité, pas notre genre sexuel.

Qu’est-ce qui fait que ces deux femmes assistant à ce cours de cuisine sont « féminines » ? Si j’avais à choisir un seul terme, ce serait leur « vulnérabilité ». Ce sont des femmes qui ne tueraient pas elle-même un serpent. Elles s’en remettent à un homme, leur mari, pour les protéger et les diriger. Elles ne rentrent jamais en compétition avec les hommes.

Une autre notion clef est celle de sacrifice. Elles se vouent à leur famille et sont chéries en retour pour cela. Elles sont aimées non pour leur apparence  leur accomplissement ou leur répartie, mais pour leur contribution envers leur famille.

Un autre terme est l’abandon. Vous sentez qu’un homme loyal doté de vision et de détermination pourrait mériter la dévotion de ces femmes pour la vie. C’est de cette manière que deux personnes ne font plus qu’une.

L’abandon et le sacrifice, basés sur la confiance, constituent la manière dont une femme véritable accorde son amour. Bien sûr, un homme doit gagner et mériter cette confiance. Le sacrifice d’une épouse inspire un homme pour qu’il se sacrifie à son tour, c’est-à-dire qu’il pourvoie au bien être de sa famille.

Hommes et femmes ont été gravement blessés par les ingénieurs sociaux Illuminati ayant miné le genre sexuel et le mariage avec la complicité de notre gouvernement, des médias et du système éducatif. Les femmes ont acquis du « pouvoir » et les hommes ont été ainsi émasculés. Le but est de neutraliser et de reprogrammer l’humanité pour la changer en une race d’esclave.

Les femmes sont faites par nature pour le sacrifice et l’abandon d’elle-même au profit de leur famille. Mais le féminisme a enjoint les jeunes femmes à être « fortes et indépendantes » et de considérer les hommes, le mariage et la famille avec suspicion. En conséquence, les femmes ont été privées de l’accomplissement dont elles ont instinctivement besoin et qui ne peut être trouvé qu’à travers leur dévouement désintéressé envers un mari aimant et ses enfants. Cela concerne aussi leur épanouissement sexuel.

Les femmes étaient autrefois essentiellement différentes des hommes. Elles étaient concentrées sur leur foyer. Leur esprit était un refuge et un havre de paix pour un homme. Leur énergie équilibrait son énergie.

Les jeunes femmes d’aujourd’hui sont tellement occupées à poursuivre une carrière qu’elles sont à peine distinguable des hommes. Le féminisme a doté la plupart d’un pénis psychologique.

Beaucoup d’entre elles souffrent de ce que j’appelle un « désordre déficient de la personnalité. » Elles sont peut-être agréables à regarder mais elles ont peu de personnalité, de style ou de charme. Elles ne peuvent pas être des hommes, et elles ne savent plus comment être des femmes. Ce sont des mutants.

Par contraste, il y a un charme lumineux chez les femmes féminines de ma génération. Elles ne se prennent pas trop au sérieux. Un homme peut se détendre en leur présence. Elles ont encore de la fraicheur et restent attirante même à 60 ans.

eofwSous le prétexte des « droits » des gays et des femmes, les Illuminati ont mené une guerre sur le genre sexuel qui a eu pour effet de paralyser psychologiquement les hétérosexuels. Seuls des Satanistes songeraient à s’attaquer à l’amour entre mari et femme, ou entre mère et enfant. Les hommes sont aujourd’hui toujours dépeint comme féminins et faibles. Les femmes ne peuvent pas aimer ces hommes.

L’essence de la masculinité est le pouvoir. Mon conseil aux jeunes hommes : engagez-vous dans une carrière profitable et qui vous plait. Soyez animés d’une vision de la vie et de la place qu’une femme doit y occuper. Ensuite, aidez une jeune femme à trouver sa nature féminine fondamentale en vous acceptant comme son mari. Vous devez être le patron, autrement une femme ne vous respectera pas. Vous serez considéré au mieux comme son frère ou son fils.

8 commentaires sur “La Fin de la Femme

  1. je suis une femme de 68 ans et j’aime votre article. Il est très juste. merci !

  2. Voici qui ouvre réflexion vers une piste permettant de réconcilier la femme avec elle-meme et la femme avec l’homme

  3. L’article intéressant, mais ne cite pas de source ni d’auteur, car je suppose que Henry Makow n’est pas une femme de 64 ans …

  4. RAPPEL , A propos du féminisme.
    Révélations du metteur en scène et réalisateur américain de documentaires Aaron Russo.

    Extraits : Le metteur en scène et réalisateur américain de documentaires Aaron Russo a livré, dans une interview, que la famille Rockefeller a financé les mouvements féministes dans le but de détruire les familles.
    Dans une discussion Rockefeller a demandé à Russo ce qu’il pense des mouvements d’émancipation féministes. Sa réponse a fait rire David :
    "« Tu es un con ! Nous, le clan des Rockefeller, nous avons fondé les mouvements féministes : Nous détenons tous les journaux et toutes les télévisions »

    Rockefeller a expliqué à Russo quelles sont les deux raisons principales pour lesquelles sa famille a financé le mouvement féministe :
    – Premièrement, avant les luttes pour les droits des femmes, les banquiers ne pouvaient prêter de l’argent qu’à la moitié de la population.
    – Deuxièmement, ce mouvement permet que l’éducation des enfants commence en bas âge.
    Il devient alors possible de les endoctriner plus facilement. Ceux-ci, vont ainsi être amenés à considérer l’État comme leur première famille, détruisant ainsi le modèle de la famille traditionnelle.

    Continuer à lire sur :
    http://www.mesacosan.com/sociologie/a-propos-du-feminisme-a2284.html
    Voir la passionnante vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=owXtjrWACLg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 162 followers

%d bloggers like this: