5 Commentaires

L’expérience Illuminati de l’URSS – fut une «catastrophe sociale»

Sous le signe du Scorpion

 

A mesure que nous nous dirigeons vers un gouvernement mondial, il est utile de se rappeler de la dernière grande expérience sociale des Illuminati, le Communisme Soviétique, que Jüri Lina décrit comme une « catastrophe sociale. »

Dans son livre, « Sous le signe du Scorpion«  (2002), l’écrivain estonien dit qu’environ 150 millions de personnes sont mortes suite à la Révolution Bolchévique, subventionnée par le cartel bancaire Illuminati (juif franc-maçon). L’Occident faisait semblant de s’opposer aux bolchéviques, mais en fait, les a défendu et trahi les Russes blancs qui avaient été nos alliés au cours de la Première Guerre mondiale. Les bolchéviques auraient perdu, s’il n’y avait pas eu d’intervention occidentale. (322)

On estime à 60 millions le nombre de personnes supplémentaires qui furent assassinés sous le régime Communiste Chinois. Ces régimes sataniques «s’emparèrent des gens par les cheveux» (Winston Churchill) et détruisirent brutalement deux civilisations avancées. Les banquiers centraux Illuminati dirigent encore le monde. Si «le passé est une préface» sommes-nous préparé à subir un traitement brutal similaire? Est-ce la raison pour laquelle la vérité sur ces «révolutions» est supprimée?

L’HISTOIRE VU DE L’INTÉRIEUR

Jüri Lina affirme que l’URSS était gouvernée par des gangsters juifs. « L’antisémitisme » Soviétique était l’étiquette qu’ils mettaient sur leurs guerres de gangs. L’idéologie Marxiste n’était qu’un écran de fumée. Joseph Staline était un Juif qui parlait yiddish et épousa des femmes juives. Il a été diagnostiqué comme un «paranoïaque hystérique» par un médecin qu’il fit assassiner pour avoir révélé cela.

Il avait un complexe d’infériorité à cause du fait qu’il ne mesurait que cinq pieds un pouce et devait utiliser une estrade pour les apparitions publiques. Il a assassiné sa seconde épouse en 1932 quand elle l’a accusé de génocide. Comme Lénine, un autre Juif (qui est décédé de la syphilis) Staline était aussi bisexuel. (Pp. 284-286). Voilà les phénomènes que les banquiers Illuminati ont portés au pouvoir.

Staline était sous l’influence d’un autre Juif, Lazare Kaganovitch (et épousa sa sœur.) Kaganovitch a joué sur la paranoïa de Staline pour assassiner plus de 20 millions de chefs de partis Communistes, de fonctionnaires, et d’officiers de l’armée, en particulier ceux au courant de ses actes abominables. Staline et Kaganovitch étaient après l’or de leurs rivaux. Au cours de la Grande Terreur de 1934-1938, les agents du NKVD ont commencé à porter un nouveau symbole sur leurs manches, une épée et le serpent. «Cela symbolisait la lutte des Juifs kabbalistes contre leurs ennemis», écrit Lina. «Il n’y a pas de diable, selon le Talmud. Satan et Dieu sont unis dans Yahvé.» (301)

À l’apogée de la terreur Stalinienne en 1937-38, les exécutions atteignait 40 000 par mois. Alexandre Soljenitsyne estimait qu’un million ont été exécutés et 2 000 000 sont morts dans les camps de la mort. Literaturnaya Rossiya estime le total des décès dus aux assassinats et à la famine induite par la maltraitance à 147 millions, cinq millions par an pour la période 1918-1938. Lina souligne que de nombreux morts étaient des femmes et des enfants qui étaient considérés comme des «ennemis du peuple.» Après tout «ils coûtaient de l’argent», c’étaient des «bouches inutiles» aux yeux des communistes.

Des charniers immenses entourent les grandes villes de l’URSS. L’un d’eux contenant 100 000 corps a été trouvé à Kuropaty, à six miles de Minsk. Tous les soirs à partir de 1937 à Juin 1941, le NKVD alignait les personnes jusqu’au site, bâillonnées et les yeux bandés. Pour économiser les balles, les bourreaux essayaient de tuer deux personnes d’un seul coup. (303)

À l’apogée de la terreur, le NKVD commença le gazage des gens dans des camions. L’Occident considérait tout cela comme normal. Bernard Shaw a déclaré que les nations avaient le droit d’éliminer les indésirables. L’ambassadeur américain à Moscou, Joseph Davies, un franc-maçon, était particulièrement enthousiaste au sujet des procès à grand spectacle. (304)

L’URSS perdit encore environ 35 à 45 millions de personnes supplémentaires au cours de la Seconde Guerre mondiale. L’historien Nikolaï Tolstoï prétend que la moitié d’entre elles furent effectivement tuées par les bolcheviks mais mis sur le compte des Nazis. Pendant les campagnes contre-révolutionnaires en 1949 – 1952, cinq autres millions de personnes furent assassinées. (307)

En plus de l’Holomodor (1932-1932) qui tua 15 millions d’Ukrainiens, il y eut une autre famine (moins connue) organisée en Ukraine en 1946-1947 pour mettre fin à une résistance politique. Cette disette tua deux millions d’ukrainien. Un autre million de Russes furent tués ou irradiés en 1954 quand les Communistes testèrent une arme atomique sur les Russes. (318)

LE GÉNOCIDE SATANIQUE SPONSORISÉ PAR L’OCCIDENT

La révolution bolchevique était totalement organisée et financée par les banquiers Illuminati (Schiff, Rockefeller, Warburg, etc.) et le gouvernement allemand, qu’ils contrôlaient. (206)

Anthony Sutton a révélé que 95% pour cent de la technologie Soviétique provenait des États-Unis ou de leurs alliés. Il a dit que les Communistes n’auraient pas pu tenir « un seul jour » sans l’aide occidentale. Tout en feignant d’être engagé dans une «guerre froide», l’Occident fournissait effectivement des milliards en subventions directes militaires et économiques aux Soviets. Autrement comment pouvait-il y avoir une guerre? (322)

Un quart de million de tracteurs furent nécessaires pour la «collectivisation» de la terre des fermiers Kulak. Grâce au financement de Kuhn Loeb, 80 entreprises américaines participèrent à la construction de trois usines d’énormes tracteurs. Elles furent également utilisées pour la construction de réservoirs.

Dans le cadre du traité de Rapallo signé en Avril 1922, les consortiums allemands construisirent de nombreuses usines d’avions, de locomotives et de munitions à travers l’URSS. Krupp construisait des chars et des sous-marins à Leningrad et à Rostov. Les troupes allemandes répétaient les tactiques Blitzkreig sur le sol russe. Il est clair que les Illuminati parrainent les deux côtés de chaque conflit. Sans cette aide industrielle et économique, l’URSS aurait échoué.

Les politiciens Illuminati de l’Occident et les financiers ne perdirent pas le sommeil à cause des exécutions ni au sujet des 15 millions envoyés au Goulag. (343) Leurs journaux supprimèrent cette information. Ils sont aussi coupables que les bourreaux du NKVD, et tout a été fait aux frais du contribuable.

«L’élite financière Occidentale voulait utiliser l’économie de marché capitaliste comme une enclume et le Communisme comme un marteau pour gouverner entièrement le monde et l’assujettir», écrit Lina.

Finalement, le coût du maintien de l’URSS est devenu prohibitif, et la nouvelle Russie émergea, sous l’égide des francs-maçons Eltsine et Poutine.
La même bande de satanistes et d’assassins de masse continue de régner sur notre planète. Nos politiciens sont leurs agents conscients ou inconscients. Cela n’est pas de bon augure pour le Nouvel Ordre Mondial. Une mince patine de droit et de tradition civilisée nous séparent de la barbarie et du chaos vécu en Russie.

Nous vivons dans un paradis de fous. Le prix à payer pour ne pas présenter ces monstres à la justice pour des crimes comme le 11/09 est qu’ils continuent d’infliger leur folie à la race humaine.

11 Commentaires

La Fin de la Femme

mi-homme-mi-femme-600x369

A cause du féminisme, la féminité est en voie de disparition. Ce génocide psychologique s’appelle : « la libération de la femme ».

Lorsque la culture est contrôlée par des Satanistes, le « progrès » repose sur l’avancement de leurs critères.

J’ai participé à un cours de cuisine végétarienne. Le professeur est une femme de 70 ans qui en parait 55. Une autre des participantes, une québécoise à la retraite d’une soixantaine d’année, est aussi très enjouée.

D’habitude je ne remarque pas les femmes de mon âge (presque 64 ans) mais il y avait quelque chose d’étrangement différent chez ces femmes. Je me suis senti si à l’aise en leur présence que je me suis presque endormi. Puis j’ai fini par réaliser de quoi il s’agissait : ces femmes sont féminines. Je venais de tomber sur des membres appartenant à une espèce en voie d’extinction : la « femme ».

Tout comme moi, ces femmes appartiennent à la génération de transition des années 1960. Mais en ce temps-là, au lycée, les femmes choisissaient des options traitant de l’économie au foyer, tandis que les garçons s’orientaient vers le commerce. Les garçons invitaient les filles à « sortir », les emmenaient danser ou voir un film au cinéma. Les relations sexuelles avant le mariage étaient mal vues et les enfants illégitimes étaient considérés comme des « bâtards ». Une chanson populaire avait pour refrain : « L’amour et le mariage, vont ensemble comme un cheval et son attelage ». On nous disait de remettre en question l’autorité, pas notre genre sexuel.

Qu’est-ce qui fait que ces deux femmes assistant à ce cours de cuisine sont « féminines » ? Si j’avais à choisir un seul terme, ce serait leur « vulnérabilité ». Ce sont des femmes qui ne tueraient pas elle-même un serpent. Elles s’en remettent à un homme, leur mari, pour les protéger et les diriger. Elles ne rentrent jamais en compétition avec les hommes.

Une autre notion clef est celle de sacrifice. Elles se vouent à leur famille et sont chéries en retour pour cela. Elles sont aimées non pour leur apparence  leur accomplissement ou leur répartie, mais pour leur contribution envers leur famille.

Un autre terme est l’abandon. Vous sentez qu’un homme loyal doté de vision et de détermination pourrait mériter la dévotion de ces femmes pour la vie. C’est de cette manière que deux personnes ne font plus qu’une.

L’abandon et le sacrifice, basés sur la confiance, constituent la manière dont une femme véritable accorde son amour. Bien sûr, un homme doit gagner et mériter cette confiance. Le sacrifice d’une épouse inspire un homme pour qu’il se sacrifie à son tour, c’est-à-dire qu’il pourvoie au bien être de sa famille.

Hommes et femmes ont été gravement blessés par les ingénieurs sociaux Illuminati ayant miné le genre sexuel et le mariage avec la complicité de notre gouvernement, des médias et du système éducatif. Les femmes ont acquis du « pouvoir » et les hommes ont été ainsi émasculés. Le but est de neutraliser et de reprogrammer l’humanité pour la changer en une race d’esclave.

Les femmes sont faites par nature pour le sacrifice et l’abandon d’elle-même au profit de leur famille. Mais le féminisme a enjoint les jeunes femmes à être « fortes et indépendantes » et de considérer les hommes, le mariage et la famille avec suspicion. En conséquence, les femmes ont été privées de l’accomplissement dont elles ont instinctivement besoin et qui ne peut être trouvé qu’à travers leur dévouement désintéressé envers un mari aimant et ses enfants. Cela concerne aussi leur épanouissement sexuel.

Les femmes étaient autrefois essentiellement différentes des hommes. Elles étaient concentrées sur leur foyer. Leur esprit était un refuge et un havre de paix pour un homme. Leur énergie équilibrait son énergie.

Les jeunes femmes d’aujourd’hui sont tellement occupées à poursuivre une carrière qu’elles sont à peine distinguable des hommes. Le féminisme a doté la plupart d’un pénis psychologique.

Beaucoup d’entre elles souffrent de ce que j’appelle un « désordre déficient de la personnalité. » Elles sont peut-être agréables à regarder mais elles ont peu de personnalité, de style ou de charme. Elles ne peuvent pas être des hommes, et elles ne savent plus comment être des femmes. Ce sont des mutants.

Par contraste, il y a un charme lumineux chez les femmes féminines de ma génération. Elles ne se prennent pas trop au sérieux. Un homme peut se détendre en leur présence. Elles ont encore de la fraicheur et restent attirante même à 60 ans.

eofwSous le prétexte des « droits » des gays et des femmes, les Illuminati ont mené une guerre sur le genre sexuel qui a eu pour effet de paralyser psychologiquement les hétérosexuels. Seuls des Satanistes songeraient à s’attaquer à l’amour entre mari et femme, ou entre mère et enfant. Les hommes sont aujourd’hui toujours dépeint comme féminins et faibles. Les femmes ne peuvent pas aimer ces hommes.

L’essence de la masculinité est le pouvoir. Mon conseil aux jeunes hommes : engagez-vous dans une carrière profitable et qui vous plait. Soyez animés d’une vision de la vie et de la place qu’une femme doit y occuper. Ensuite, aidez une jeune femme à trouver sa nature féminine fondamentale en vous acceptant comme son mari. Vous devez être le patron, autrement une femme ne vous respectera pas. Vous serez considéré au mieux comme son frère ou son fils.

6 Commentaires

La plupart des actes terroristes sont perpétrés par l’État

recuperationLes attaques sous faux drapeau comme celle de Charlie Hebdo doivent être replacées dans le contexte d’une série d’actes terroristes meurtriers en Europe occidentale au cours des années 1950-1990. Ces vagues de terreur furent provoquées par les agences de renseignement des pays de l’OTAN, qui sont toutes au service des Illuminati.

Le programme appelé : « Opération Gladio », créa l’illusion d’une menace communiste, exactement comme les « Terroristes Islamistes » sponsorisés par la CIA et le Mossad, de nos jours.

Les attaques terroristes sous faux drapeau servent de prétexte à la création d’un état policier mondial Illuminati (judéo-maçonnique).

Les dessous de l’Opération Gladio commencèrent à émerger en Italie en 1990, après plus de 40 ans d’opérations clandestines. Des membres du projet révélèrent que des projets similaires existaient dans la plupart des pays, si ce n’est tous, de l’Europe Occidentale. Ces réseaux de l’ombre étaient… impliqués dans des activités anticommunistes y compris des troubles antidémocratiques et des actes terroristes sous faux drapeau. (Ils étaient qualifiés de « stay behind » parce qu’ils étaient censés se préparer pour mener une guérilla en cas d’invasion communiste.)

81R-c6NOkWLDans son ouvrage sorti en 2004, Les Armées Secrètes de l’OTAN, probablement le livre le plus ostensiblement ignoré des médias mainstream, Daniele Ganzer a démontré que le terrorisme dirigé contre le peuple par des armées secrètes financées et organisées par l’OTAN et ne rendant de compte qu’à des échelons élevés de l’état profond au sein de l’OTAN, du MI6 et de la CIA, plutôt qu’à leurs gouvernements respectifs… De surcroit, ces recherches ont été validées par des enquêtes judiciaires en Italie, en Suisse et en Belgique et ont même fait l’objet de débat (et de condamnation) au Parlement Européen.

Le scandale vit le jour en Italie en 1984, lorsqu’un juge italien Felice Casson, rouvrit le dossier d’un véhicule piégé à Peteano en 1972 et découvrit une série d’anomalies dans l’enquête initiale. L’atrocité qui avait été originellement attribuée aux Brigades Rouges communistes, avait en fait été l’œuvre d’une organisation d’extrême droite appelée Ordine Nuovo (l’Ordre Nouveau). Suite à une découverte d’une cache d’arme près de Trieste en 1972, contenant des explosifs de type C4 identiques à ceux qui avait été utilisés dans l’attaque de Peteano, l’enquête de Casson révéla que l’attaque à la bombe de Peteano avait été l’œuvre des services secrets militaires SID (Servizio Informazioni Difesa), en collaboration avec Ordine Nuovo. L’objectif était de de mettre l’attaque sur le compte de l’extrême gauche militante des Brigades Rouges. Le terroriste d’extrême droite, Vincenzo Vinciguerra, fut arrêté et condamné, puis il avoua avoir placé la bombe.

L’enquête du juge Casson révéla aussi que l’attentat à la bombe de Peteano était la poursuite d’une série d’attaques terroristes qui avaient débutées à Noël 1969, dont la plus connue fut celle de la Piazza Fontane à Milan, tuant 16 personnes et en blessant 80. Cette campagne de terreur culmina le 2 août 1980 par l’explosion d’une énorme bombe dans la salle d’attente de la gare de Bologne, qui fit 85 morts et 200 blessés. Ce fut l’une des plus grandes attaques terroristes des temps modernes en Europe continentale.

LA STRATÉGIE DE LA TENSION

Au cours de son procès, Vincenzo Vinciguerra révéla que, outre le fait de discréditer les groupes politiques d’extrême gauche, il existait un but plus sombre derrière les attaques, à savoir de provoquer un climat de peur parmi la masse. Cela était défini par le terme de « stratégie de la tension », qui avait pour but de générer une atmosphère de terreur qui pousserait la population à faire appel à l’état pour se protéger.

Vincenzo Vinciguerra déclara lors de son procès : « Vous deviez attaquer des civils, des gens, femmes et enfants, des innocents, des inconnus loin de toute préoccupation politique. La raison était très simple. Cela visait à faire en sorte que ces gens et tout le peuple italien se tourne vers l’État pour assurer leur sécurité. »

Stragebolognacopertina_1280866645(À droite, les Illuminati ont tué 85 personnes et ont fait 200 blessés à la gare de Bologne en 1980.)

Dans un documentaire de la BBC, il décrivit les objectifs de la manière suivante : « destabiliser afin de stabiliser »… « Générer de la tension au sein du pays pour promouvoir des tendances politiques et sociales réactionnaires et conservatrices.

En 1990, le juge Casson reçut l’autorisation du Premier Ministre Giulio Andreotti de poursuivre ses recherches au sein des archives de des services secrets militaires italiens, les Servicio informazioni sicurezza Militare (SISMI), où il découvrit la preuve de l’existence du réseau Gladio et de ses liens avec l’OTAN et les États-Unis.

Comme l’a révélé Andreotti, l’armée secrète Gladio, était bien pourvue en arme. L’équipement fourni par la CIA était dissimulé au sein de 139 cachettes à travers tout le pays, dans des forêts, les champs et même sous les églises et les cimetières. D’après les explications d’Andreotti, les cachettes de Gladio comprenaient des « armes de poing, des munitions, des explosifs, des grenades, des couteaux et des dagues, des mortiers de 60 mm, plusieurs fusils, des émetteurs radio, des jumelles et divers outils… »

LE SCANDALE SE RÉPAND

En octobre 1990, le Premier Ministre grec, Andreas Papandreou, confirma l’existence d’un réseau Gladio en Grèce. En Allemagne, un programme de télévision révéla comment un ancien membre des Forces Spéciales SS d’Hitler avait fait partie d’un réseau allemand de l’ombre. Le parlement belge forma un comité spécial pour enquêter sur l’existence – confirmée par le ministre de la défense – d’un réseau Gladio belge.

En Turquie, l’ancien Premier Ministre Bulent Ecevit alla encore plus loin, en admettant qu’une armée secrète avait été impliquée dans des actes de torture, des massacres, des assassinats et des coups d’état, sommant le ministre de la défense de l’époque à déclarer : « Ecevit ferait mieux de fermer sa p… de g… ! »

En tout, les 12 pays de l’Union Européenne furent affectés et le 22 novembre 1990, le Parlement Européen initia un débat sur le problème.

Le ton fut donné par le parlementaire grec Ephremidis : « Monsieur le Président, le système Gladio a mené ses opération pendant quatre décennies sous des noms divers. Il a fonctionné clandestinement, et nous pouvons lui attribuer toutes les tentatives de déstabilisation, toutes les provocations et tout le terrorisme qui se sont déroulés dans nos pays pendant ces quatre décennies. »

Ephremidis critiqua vertement le réseau entier : « Le fait est qu’il fut mis en place par la CIA et l’OTAN, qui tout en prétendant défendre la démocratie, ne faisait en fait que la miner et l’utiliser pour leur propres objectifs maléfiques… »

8 Commentaires

La « Journée de la Femme » – Le vieux truc de propagande Soviétique

hammer2La Journée Internationale des Femmes est un gadget éculé de propagande Communiste. Que faut-il comprendre lorsqu’un jour férié Soviétique est inscrit dans notre culture dominante? De toute évidence, le communisme n’est pas mort, il s’est juste transformé en d’autres formes comme celle-ci.

Cela vient confirmer la célèbre revendication de Norman Dodd selon laquelle le Président de la Fondation Ford Rowan Gaither lui avait dit, en 1954, que l’ordre du jour était de «transformer socialement» la vie des États-Unis afin qu’«ils puissent être confortablement fusionnés avec l’Union Soviétique» dans le cadre d’un gouvernement mondial contrôlé par les banquiers.

CÉLÉBRER LES FEMMES

La « Journée de la Femme » fait semblant de célébrer les femmes, mais une affiche près de chez moi à Winnipeg en 2008 montrait une musaraigne vilaine et hargneuse brandissant un marteau. Elle avait l’air possédée par le démon. La légende dit : «Si seulement j’avais un marteau…»

Elle ferait quoi? Frapper les hommes sur la tête? Abattre la société? Écraser les femmes qui veulent un mari et des enfants?

Ce n’est pas très loin. Sous l’avis de danse, l’affiche disait effectivement : «Venez écraser le patriarcat à minuit!»

Les femmes qui participent à la marche sont invitées à apporter «vos casques, ceintures à outils, gilets de sécurité et des idées pour le changement.» Typiquement les Communistes célèbrent les femmes en les redéfinissant hors de leur existence, à savoir comme des menuisiers.

Grâce à son substitut féministe, les Communistes ont dépouillé les femmes d’une identité sûre et socialement honorée en tant qu’épouses et mères, et en ont fait des travailleuses et des marchandises sexuelles, otages de l’économie et des ravages de l’âge.

Évidemment cet événement ne se propose pas de reconnaître les femmes pour leur grâce, la beauté, le charme et l’intelligence. Il s’agit de cultiver un faux sentiment de rancune et de droits à acquérir afin de mieux les manipuler.

Ils ont utilisé la même tactique avec les Juifs, les Noirs et les Ouvriers et exploité ces groupes pour servir leurs fins. Le but ultime est de concentrer toute la richesse et la puissance entre les mains du cartel bancaire central Illuminati (maçonnique) qui colonise le monde entier. Le véritable sens du terme «changer le monde» est l’établissement d’un Nouvel Ordre Mondial totalitaire.

LES « IDIOTES UTILES »

La Journée Internationale de la Femme est de la haine contre les femmes et la société perpétrée par l’establishment des banquiers coloniaux traîtres, qui comprennent la plupart des «féministes» des politiciens, des éducateurs et des médias. Les femmes qui y participent sont des dupes et des « idiotes utiles ».

Il s’agit d’un vestige du mouvement Communiste du «front populaire» d’abord organisé dans les années 1930 pour prendre au piège les gens naïf en se servant de platitudes idéalistes comme «l’égalité», la «paix» et les «droits humains». Ces ploucs ne savaient pas que ces mouvements étaient financés et gérés par Moscou. L’objectif était d’aliéner l’Intelligentsia de leur propre société et de les soumettre à l’ordre du jour Communiste, avec pour finalité le «gouvernement mondial». Cela semble avoir largement réussi. (Voir l’ouvrage de 1993 «Doubles Vies» de Stephen Koch)

La méthode Communiste est de diviser pour mieux régner. La Journée Internationale des Femmes a été inaugurée en 1910 à Copenhague par « L’Internationale Socialiste » (c’est à dire les Communistes) pour promouvoir «les droits des femmes.»march8-poster

Voici un Manifeste pour la Journée Internationale de la Femme publié en allemand « Die Kommunistin » 2 mars 1921 :

«A toutes les femmes qui travaillent! Vous qui formulez des demandes et dont les luttes se comptent en millions… Dans tous les pays où la flambée des déshérités va de l’avant sous le signe du Communisme contre le pouvoir exploitant et asservissant du capitalisme. Lors de la Journée Internationale de la Femme, les mères pleines de douleur, les femmes au foyer penchées avec inquiétude, les femmes épuisées qui travaillent, les travailleuses de bureau, les enseignantes et les petites propriétaires se joignent toutes ensembles.» («Weimar Republic Sourcebook», 1995)

« PROPAGANDE D’AGITATION »

La Journée de la Femme est conçue pour que les femmes se sentent opprimées. Par exemple, une page de «faits rattachés au genre sexuel» leur explique que «les femmes font 2/3 du travail dans le monde, mais n’obtiennent seulement que 10% des revenus.» Ainsi, les femmes occidentales, la génération la plus favorisée de l’histoire, sont insidieusement présentées comme des victimes.

Les femmes subissent un lavage de cerveau les conduisant à penser que leurs intérêts sont séparés de ceux de leurs propres pères, maris, frères et fils.

Des milliers de manifestations sont prévues à travers le monde. Par exemple, à l’Église Unitarienne de Londres en Ontario. Une organisation pour les femmes et les filles d’Afghanistan «honorera et célébrera nos femmes de la région avec de la musique, des chants, de la danse, et des rafraîchissements. Toutes les femmes et les filles sont les bienvenues. Événement gratuit!» Ça ressemble à du racolage lesbien à mes yeux.

À San Francisco, il y aura un cocktail et un film pour mettre en évidence le sort des femmes de la bande de Gaza. Qu’en est-il des hommes et des garçons d’Afghanistan et de Gaza? Ne comptent-ils pas? Au nom de l’égalité, ces dupes Communistes pratiquent l’inégalité. En brisant des familles, ils laisseront les femmes musulmanes et les filles plus vulnérables que jamais.

CONCLUSION

Le fait que la propagande d’agitation d’inspiration Communiste fasse partie de la culture dominante est un exemple de la façon dont la société a été pervertie. La plupart des gens ne sont pas socialistes, et encore moins Communistes.

Tant que la clique secrète des Illuminati (les Communistes, les Sionistes, les Francs-maçons) est autorisée à contrôler le crédit du gouvernement, à subvertir les nations et à comploter pour former un gouvernement mondial, la société est complice de sa propre destruction. Nous n’avons personne d’autre à blâmer que nous-mêmes.

14 Commentaires

L’antisémitisme est tout à fait respectable

EINSTEIN-ANTI-SEMITISM-QUOTE(« L’antisémitisme n’est rien d’autre que l’attitude antagoniste produite par les non-juifs face aux agissement de la juiverie. C’est une réaction sociale tout à fait normale. » Dans un article de Colliers Magazine, 26 novembre 1938, Einstein poursuit : « La juiverie a prospéré sur l’oppression et l’antagonisme qu’elle a toujours rencontré de par le monde. »)

Comprendre « l’antisémitisme » est essentiel à la compréhension de la condition humaine.

Les Nazis ont donné de l’antisémitisme une mauvaise image. Peut-être était-ce là leur intention.

Leur propagande grossière, leur racisme et leur génocide l’ont rendu méprisable. Mais l’antisémitisme est issu d’une longue et importante tradition qui remonte bien plus loin que le Nazisme. Il a toujours représenté la résistance à une domination politique, culturelle et économique d’essence étrangère. Cette notion mérite réflexion.

Je commencerai par établir deux hypothèses

  1. La vérité est si simple, nous lui faisons face, pourtant nous refusons de la voir. La plupart des Juifs et des Chrétiens ne sont pas conscients que le Judaïsme n’est pas une religion, mais un culte satanique dissimulé derrière une façade religieuse respectable.

Le Judaïsme n’est pas défini par l’Ancien Testament mais par la Kabbale prêchant que Dieu est sans forme et inconnaissable. Ceci est l’essence même du Satanisme. La base de toute religion véritable est que Dieu est connaissable. Autrement comment peut-on obéir à sa voix présente au sein de notre âme/conscience ? Le kabbaliste déclare que Dieu est inconnaissable parce qu’il veut lui-même être Dieu. « Les Juifs » sont la manifestation physique de Dieu. Le Dieu « inconnaissable » est filtré jusqu’à que ce que sa volonté se manifeste par l’intermédiaire du Rabbin. La Kabbale est la base du Satanisme et de toute la pratique Occulte au travers de l’histoire. De plus en plus, le Satanisme remplace le Christianisme comme référence morale au sein de la société.

Le but du Juif kabbaliste (Illuminati) a toujours été de détruire la civilisation Chrétienne, et ils y ont réussis. Aucun Juif vivant aujourd’hui ne devrait encourir le blâme pour la crucifixion du Christ. Mais cependant, depuis la crucifixion jusqu’à nos jours, le but de la juiverie organisée contrôlée par les kabbalistes, continue d’être l’éradication de la Chrétienté. Ils ont défini la résistance Chrétienne à leur propre décadence, comme de « l’antisémitisme », ne faisant en cela qu’invertir le bien et le mal tout comme bon Sataniste se doit de le faire.

Les Illuminati prévoient de créer un « super état mondial » voué à l’extension de leur fortune, de leur pouvoir et de leurs perversions. Avec l’aide des Francs-maçons non-Juif, ils se sont emparés de l’Occident et intronisent peu à peu l’humanité à leur culte satanique. J’ai démontré de manière multiple comment l’humanité est sataniquement possédée.

  1. Comme je l’ai fait remarquer, au sein d’un culte Satanique, le commun des adeptes ne sait rien de la véritable feuille de route. Ces derniers sont manipulés et dégradés par des arguments fallacieux et des platitudes (ex : la « tolérance », la « diversité », la « libération sexuelle »). Au sein d’un culte satanique les gens sont contraints et gardés sous surveillance. Les gens faisant preuve de conscience sont calomniés et traités de « haineux ». De plus en plus, les gens deviennent Juifs ou « haineux » s’ils ne parviennent pas à adhérer à leur ordre du jour. Dans un tel culte, la vérité ne compte pour rien. Seul le politiquement correct a de l’importance. Notre société ressemble de plus en plus à ce culte.

Lorsque je parle de faire revivre « l’antisémitisme », je ne parle pas en faveur d’une discrimination des individus Juifs comme moi-même. Je parle de s’opposer à quiconque – Juif ou non-Juif – représentant l’ordre du jour kabbaliste (Illuminati), qui est à présent embrassé par l’ensemble de l’establishment politique, économique et culturel Occidental, qui est entièrement contrôlé par la juiverie organisée et la Franc-maçonnerie. Que cela soit Desmond Tutu, Michael Gorbatchev, les participants aux réunions du Bilderberg. Beaucoup sont Juifs. La plupart ne le sont pas. Mais tous sont des kabbalistes, des satanistes et des vendus.

Le Nouvel Ordre Mondial est vraiment constitué de deux camps : les kabbalistes (les Illuminati, leurs agents et leurs électeurs) contre le reste de l’humanité. (Tout le reste n’est qu’un écran de fumé). Les kabbalistes comprennent les Francs-maçons de gauche comme de droite, les libéraux comme les socialistes, les féministes radicaux, les Néocons, les Communistes, les Sionistes, les activistes homosexuels – je pense que vous avez compris. Comme vous l’aurez probablement remarqué, ces mouvements ont tous été créés et sont perpétués par des Juifs.

  1. Je pense sincèrement que les Juifs se sentiraient libérés s’ils parvenaient à se dissocier du Judaïsme. Beaucoup ont déjà sauté le pas. C’est le Judaïsme qui est la source de l’antisémitisme. De surcroit, sur un plan personnel, le Judaïsme conduit à la dysfonction. Le projet de la juiverie organisée, vérifiable par tous ses méfaits à ce jour, est de reprogrammer l’humanité pour la mettre au service des Illuminati. Ils accomplissent cette monstruosité en détruisant les quatre piliers de notre identité humaine : la religion (Dieu), la nationalité, la race et la famille (théorie du genre). Leur but est qu’il n’y ait plus qu’une seule race, une religion, un seul genre et un monde uni au service des Illuminati. Un exemple récent de leur mondialisme exacerbé est la manière dont la juiverie organisée s’oppose frénétiquement aux mouvements nationalistes en Europe.

 LE PREMIER ANTISÉMITE

Le premier antisémite fut Dieu lui-même. Lorsque Moïse lui déclara que les Juifs vénéraient un veau d’or : « Le Seigneur dit à Moïse : J’ai contemplé ce peuple et vu qu’ils étaient un peuple obstiné. Maintenant laisse-moi seul afin que je les détruise… » (Exode 32: 9-10)

jew-blasphemy-271x300Je ne sais pas ce qu’Abe Foxman (président de l’ADL) dirait des tendances génocidaires de Dieu. Dans tous les cas, les adorateurs de Baal sont aujourd’hui au pouvoir et Dieu devrait faire face à un Tribunal des Droits de l’homme pour sa déclaration sans équivoque.

Les grands prophètes de l’Ancien Testament étaient aussi tous antisémites. Jérémie a déclaré que les Juifs : « ne disent pas la vérité ; tant ils ont exercé leur langue à l’art du mensonge… » (Jérémie 9:5). Isaïe a expliqué que le Seigneur châtiera « les filles de Sion qui sont pleines d’arrogance, et marchent d’un port hautain en jetant des regards lascifs… » (Isaïe 3:16)

Jésus a rejoint le noble rang des antisémites lorsqu’il déclara aux Pharisiens : « Vous êtes de votre père le diable, et vous faites les désirs de votre père. Il était un meurtrier depuis le commencement, et n’était pas dans la vérité, parce qu’il n’y a aucune vérité en lui. Lorsqu’il prononce un mensonge, il parle seulement de lui-même : car il est un menteur et le père du mensonge. » (Jean 8:44)

Tout au long de l’histoire, les Juifs ont été critiqué par tout le Who’s Who de la Civilisation Occidentale. L’historien romain Tacite les condamna pour être à l’origine de la subversion de la religion, du pays et de la famille et déclara qu’ils étaient « les ennemis de toutes les races à part la leur. » George Bernard Shaw déclara : « Les Juifs devraient plutôt cessé d’être Juifs et commencé à devenir des êtres humains. »

Le musicien hongrois Franz Liszt déclara : « Ils vendent… les outils et les projectiles qui servent à détruire les fondation de la foi et de la morale. »

Le grand poète allemand Goethe dit : « Cette race industrieuse obéi à un grand principe directeur : tant que l’ordre règne, il n’a rien à gagner. »

Voltaire, le philosophe français, déclara : « la nation Juive ose faire montre d’une haine irréconciliable contre toutes les nations, se révolter contre tous les maitres ; toujours superstitieuse, toujours avide du bien-être d’autrui, toujours barbare – servile dans le malheur et insolent dans la prospérité. »

On ne peut pas généraliser sur tous les Juifs mais le critique américain H. L. Mencken était particulièrement dur envers la plupart. Il a déclaré que les Juifs « constitue la race la plus déplaisante qu’il est jamais vu. Ils sont dépourvus de la plupart des qualités qui définisse l’homme civilisé : le courage, la dignité, l’incorruptibilité, la simplicité, la confiance. Ils font montre de vanité dénué de fierté, de volupté sans le moindre bon goût, de connaissance dénué de toute sagesse… leur charité est principalement une forme mondaine de se faire valoir. »

Les Juifs ne sont pas au courant du projet suprématiste de leurs dirigeants kabbalistes. À la place, on leur dit qu’ils sont « haïs sans raison » ou parce que les gens ont besoin d’un bouc émissaire innocent à blâmer pour leur souffrance. L’antisémitisme est une « maladie irrationnelle » présent au sein de l’esprit des goyim. » De plus en plus, dans ce Nouvel Ordre Mondial sataniste, les gens sains sont dépeints comme malades.

Il est grand temps que les Juifs réalisent que le Judaïsme n’est pas du côté des anges, mais qu’il n’est pas trop tard pour s’en extraire.

Il est grand temps que les Chrétiens réalisent qu’ils se sont fait avoir par les plus grands tricheurs auxquels le monde a jamais donné naissance. Les Juifs ne sont pas « le peuple élu ». Leurs dirigeants sont des mégalomanes qui détruisent les nations, tuent des millions d’innocents et menacent le futur de l’humanité.

Il est temps pour nous tous de réaliser que d’être capable de critiquer les Juifs constitue une forme de test de notre propre liberté. L’antisémitisme fut banni et sévèrement puni dans la Russie Soviétique. Est-ce donc le genre de société au sein de laquelle nous voulons vivre ?

LA MESURE DE LEUR SUCCÈS

La conquête politique, économique et culturelle du monde par les Juifs kabbalistes et leurs alliés constitue en fait la véritable histoire des 500 dernières années, voire plus. (Les banquiers Illuminati sont à l’origine de l’impérialisme) Pourtant leur contrôle de la culture est tel que les gens sont complètement ignorant que cette conquête se soit produite. L’étiquette « antisémite » est une malédiction qui provoque la paralysie.

Si vous n’êtes pas antisémite, à la manière dont je viens de le décrire, vous êtes un opportuniste, une dupe ou bien les deux.

Les gens ne sont pas conscients du fait que toutes les guerres ont été conçues par les banquiers Juifs francs-maçons pour augmenter leur pouvoir et leur richesse, détruire leurs rivaux et faire avancer leur projet de gouvernement mondial.

Les gens ne sont pas conscients du fait que leurs « dirigeants » ne sont que des marionnettes et que les médias de masses sont des prostitués. Ils ne comprennent pas que les Illuminati ont sponsorisé le féminisme, l’homosexualité, la promiscuité et la pornographie, de manière à déchirer le tissu social (le mariage et la famille) et tout cela afin de diminuer toute résistance à leur tyrannie. Ils ne savent pas que le 11/09 et le reste ne sont que des attentats sous faux drapeau pour s’emparer de nos droits civiques et qu’ils persistent à mettre en scène de faux attentats pour confisquer nos armes.

En tant que Juif ethnique, le fils de survivants de l’holocauste qui ont perdu leurs parents, je reconnais qu’il existe des raisons fondées à l’antisémitisme passé et présent. Je fais partie de ces juifs ordinaires qui refusent de servir de bouclier humain, ni de victime sacrificielle, ni de bouc émissaire par la faute du projet secret démentiel et satanique de la juiverie organisée.

13 Commentaires

Le contrôle Juif, un fait accompli depuis 125 ans…

CoverCiviltaCattolica

La Civiltà Cattolica (italien pour la civilisation catholique) est un périodique publié sans interruption par les Jésuites à Rome, en Italie depuis 1850 et est un des périodiques catholiques italiens les plus anciens. Tous les articles du journal sont la responsabilité collective de l’ensemble du « collège », même si publiés sous le nom d’un seul auteur. Il est le seul à être directement supervisé par le Secrétariat d’État du Saint-Siège et à recevoir son approbation avant d’être publié.

Un article de 1890 d’une publication officielle du Vatican, met le Nouvel Ordre Mondial en perspective.

Nous devons revenir à 1890 pour comprendre ce qui a eu lieu. Un article dans le périodique officiel du Vatican La Civiltà Cattolica daté du 23 octobre 1890 révèle comment les catholiques considéraient les Juifs il y a 125 ans. L’article confirme que l’humanité a été colonisée par un culte satanique cabaliste : le judaïsme, en utilisant la franc-maçonnerie, qui est de la cabale juive pour Gentils. La société est en effet sataniquement possédée.

Nos dirigeants politiques et culturels sont des « hommes de paille » des cabalistes banquiers centraux (c.-à-d. les Juifs Illuminati). C’est pourquoi nos « dirigeants » sont des pervers et des nullités. Pour s’assurer qu’ils rentrent dans le rang, ils sont filmés dans des situations sexuelles compromettantes. Pour s’assurer que toute la structure pourrie ne s’effondre pas, les banquiers ont érigé un état policier, en utilisant le terrorisme (qu’ils fomentent) comme prétexte. La « démocratie » n’est qu’une charade élaborée.

Le multiculturalisme et la diversité, le féminisme et l’homosexualité, l’immigration musulmane et sud-américaine sont utilisés pour diviser et déstabiliser les nations. La plupart des gens sont prêts « à se vendre », à collaborer à leur propre asservissement.

Le succès social dépend généralement du soutien au programme de gouvernement mondial judéo maçonnique (Illuminati). Les Juifs ordinaires ne sont pas conscients de ce programme. Juifs et non-Juifs souffrent tout autant d’une fausse conscience, même s’ils ne le savent pas.

save(« Nous [les Juifs] avons l’intention de transformer l’Europe en une race métisse d’asiatiques et de nègres dominée par les Juifs. » Le « père fondateur » Juif de l’Union Européenne, Richard Coudenhove-Kalergi, dans ‘Praktischer Idealismus’, 1925.)

DES GITANS AVEC DE L’ARGENT

L’article de 1890 commence en dénonçant « l’invasion des Israélites dans tous les secteurs de la vie publique et sociale » en Europe et en Russie. Les chrétiens se mobilisent pour arrêter « la propagation de ce fléau » et « ses conséquences des plus pernicieuses. »

« Une fois ayant acquis la liberté civile et l’égalité absolue dans tous les domaines avec les chrétiens au sein des nations, le barrage qui contenait les Hébreux a été ouvert devant eux, et en peu de temps, comme un torrent dévastateur, ils ont pénétré et se sont sournoisement emparés de tout : l’or, le commerce, le marché boursier, les plus hautes nominations dans les administrations politiques, l’armée et la diplomatie, l’éducation publique, la presse, tout est tombé entre leurs mains ou entre celles de ceux qui dépendent d’eux…. les lois et les institutions des États ont placé la société chrétienne sous le joug de l’audace hébraïque, imposée sous le couvert de la liberté. »

L’article établit clairement les intentions malveillantes des dirigeants juifs. Les gens qui crient et pleurent face à la « haine » en sont en fait les véritables instigateurs. Ils visent « l’extermination de la civilisation chrétienne », ce qui 125 ans plus tard a presque été accomplie. Le Talmud considère tous les non-juifs comme inhumains, c.-à-d. des bêtes. Les Juifs se considèrent comme « la plus haute extraction de l’humanité » et ont droit de « prétendre détenir toute la richesse de l’univers … » Leur Messie doit être « un grand conquérant qui placera les nations sous le joug des Juifs. » (Précisément ce que le Christ a refusé.)

Le Talmud « enseigne que l’Israélite est plus agréable à Dieu que les anges du paradis, que de frapper un Juif c’est comme de frapper Dieu lui-même… »

Les Juifs ordinaires, comme moi, ne savent rien du Talmud et ne partagent pas ces vues. Cependant, je soupçonne qu’ils accompagnent l’ordre du jour du Nouvel Ordre Mondial qui est de gérer l’humanité comme un agriculteur moderne élève son bétail.

L’article attribue l’antisémitisme à cette mégalomanie juive démentielle, l’immoralité et leur « appétit insatiable pour s’enrichir par l’usure … »

« LE REMÈDE »

Comment défendre la civilisation chrétienne quand toutes les institutions sociales – le gouvernement, les médias, l’éducation et l’économie – ont été prises en charge par les banquiers juifs Illuminati et leurs agents francs-maçons? Les Hébreux « sont un fléau pour la société chrétienne. » Une guerre contre eux est justifiée. Malheureusement le chrétien n’en n’a ni les moyens nécessaires ni la cruauté. Il ne souhaite pas « recourir à des effusions de sang. »

L’auteur fait valoir que la richesse juive devrait être confisquée : « Il est tout à fait légitime … pour la nation pillée de récupérer les gains mal acquis des voleurs … L’or est l’arme la plus puissante grâce à laquelle les Juifs exterminent la religion et oppriment le peuple… Nous aurions au moins le droit de leur retirer cette arme.

Les Juifs devraient être considérés comme des étrangers et ne pas avoir le droit de posséder les terres agricoles, qui tombent rapidement entre leurs mains. Mais ils pourraient encore posséder des biens en ville. Il envisage comme solution d’expulser tous les Juifs.

L’auteur reconnaît que tous les Hébreux sont des « voleurs, tricheurs, des usuriers, des francs-maçons, des goujats et corrupteurs de coutumes … un certain nombre ne sont pas complices dans les supercheries des autres. Comment ces innocents pourraient-ils être « inclus dans la punition? » L’auteur cite des contre-arguments que l’urgence de la situation justifie de surmonter tous les scrupules moraux.

Puis il fait volte-face et déclare : « Même en supposant que le remède de bannissement universel des Hébreux soit possible aujourd’hui, il ne serait pas conforme avec la façon de penser et d’agir de l’Église romaine. »

remote(à gauche, la liberté d’expression pour les Juifs maçonniques de Charlie Hebdo -mais non pour leurs critiques. Un journal australien fut forcé de s’excuser pour ce dessin.)

Nous avons vu qu’une « Conférence anti-juive » de notables chrétiens s’était tenue en 1882 et avait conclu qu’il n’y avait pas de remède. La Civiltà Cattolica reconnaît aussi qu’il existe une « impossibilité pratique » aussi longtemps que nos gouvernements sont sous contrôle juif:

« Les Hébreux sont l’instrument du Ciel pour punir le christianisme dégénéré de notre temps » dit-il. L’Europe deviendra « une seule énorme plantation exploitée par les Juifs à travers le travail et la sueur des chrétiens réduit à l’esclavage. »

Cette vision du Nouvel Ordre Mondial date de 125 ans!

CONCLUSION

La seule façon de lutter contre le « fléau » aurait été d’imiter la tactique des francs-maçons et des juifs maçonniques. Évidemment, ce n’était « pas en accord avec les manières de penser et d’agir de l’Église romaine. »

Les « antisémites » ont toujours fait l’erreur de blâmer tous les Juifs d’une manière raciste les forçant ainsi à servir de boucliers humains pour les banquiers cabalistes. Les banquiers eux-mêmes parrainent l’antisémitisme afin de manipuler leurs « frères inférieurs ». Malgré les apparences, les Juifs ne sont pas homogènes. Les opposants à la domination juive maçonnique devraient se concentrer sur l’élite dirigeante. Et à cause de la franc-maçonnerie, le fait d’expulser tous les Juifs ne ferait aucune différence. La société tout entière a complètement embrassé le contrôle bancaire juif. Elle a mordu la pomme.

À mesure que les banquiers consolident leur nouvel ordre mondial, nous sommes confrontés à un avenir précaire. La Russie menace ouvertement d’une guerre nucléaire. La Russie était satisfaite d’une Ukraine neutre et de la soutenir. Mais les Juifs néo-cons ont renversé le président ukrainien et provoqué la guerre civile actuelle. Ils sont probablement responsables de la baisse du prix du pétrole sous forme de guerre économique. Cela entraine des conséquences désastreuses pour de nombreux pays. Je ne suis pas sûr que la résistance de la Russie à la domination juive ne soit pas une mascarade pour justifier une guerre mondiale. De toute façon, les plans des banquiers juifs Illuminati laissent présager un avenir sombre pour l’humanité.

« Les hébreux sont l’instrument choisit par les cieux pour punir la chrétienté dégénérée de notre temps. »

ob_3b769b_rothschild-2313826b2-670x418

9 Commentaires

Le Judaïsme totalitaire sert de modèle au Nouvel Ordre Mondial

I-Grande-11577-histoire-juive-religion-juive-le-poids-de-trois-millenaires.netD’où provient le désir de dominer et d’exploiter les autres ? L’ouvrage Histoire Juive, Religion Juive : le poids de trois millénaires fournit la réponse.

« Certains l’appelle Communisme, moi je le désigne comme ce dont il s’agit : du Judaïsme. » Le rabbin Stephen Weiss.

« L’anticommunisme est de l’antisémitisme. » Jewish Voice, Juillet-Août 1941.

Nous avons récemment appris que la NSA surveillait nos échanges et nos moindres déplacements.

La sécurité n’est qu’un prétexte car la plupart des actes terroristes sont perpétrés par l’État.

D’où provient ce besoin d’espionner et de dominer les autres ?

Le livre d’Israël Shahak, Histoire Juive, Religion Juive (1986) fournit la réponse. Depuis le IIème siècle jusqu’aux alentours du XVIIIème, les Juifs étaient sous la botte de leurs rabbins et de leurs dirigeants richissimes. Ils constituaient une « société en vase clos… une des sociétés les plus totalitaire de toute l’histoire de l’humanité. » (14-15)

Tel est le modèle sur lequel repose le Nouvel Ordre Mondial, à part qu’aujourd’hui tout le monde est en train d’être réduit en esclavage.

Depuis l’Empire Romain, le Judaïsme s’est préservé par la coercition et la violence physique. Les tribunaux rabbiniques appliquaient les amendes, les flagellations, les peines de prison et même la peine de mort pour les Juifs qui transgressaient la moindre des centaines de lois gouvernant chaque aspect de leur vie quotidienne. « Les femmes juives qui cohabitaient avec les Gentils avaient leur nez coupé par les rabbins… Au cours des disputes religieuses, ceux qui étaient désignés comme hérétiques avaient leur langue coupée. »

Les rabbins et les riches juifs faisaient alliance avec l’aristocratie des Gentils qui appliquaient cette tyrannie et en partageaient les profits. Ils exploitaient les juifs pauvres et les paysans de la même manière. Les riches Juifs prospéraient toujours au sein des régimes féodaux oppressifs, parce qu’en tant que bureaucrates, baillis et fermiers généraux, ils servaient d’arbitre de l’oppression envers les paysans.

UNE SOCIÉTÉ EN VASE CLOS

D’après Shahak, le Judaïsme classique fut inspiré par l’image de Sparte comme elle se trouve décrite dans les Lois de Platon en 942. Le Judaïsme a adopté les objectifs de Platon décrits dans le passage suivant : (Shahak, p.13) « Le principe est que personne, homme ou femme, ne doit jamais se trouver affranchi de la tutelle d’un officier, et que personne ne doit jamais prendre l’habitude mentale, même pour plaisanter, de sa propre responsabilité individuelle. En temps de paix comme à la guerre, l’individu doit toujours vivre les yeux fixé sur son officier supérieur… en d’autres termes, nous devons former les esprits à ne jamais considérer d’agir en tant qu’individu, ni même de savoir comment le faire. »

israel_shahak1(À gauche, Israël Shahak, 1933-2001)

Shahak explique que les termes de « rabbin » et d’« officier » sont interchangeables. Dans le Communisme, les fils de rabbins ont établi une nouvelle religion mondiale qui reflétait le fanatisme et l’oppression du Judaïsme classique.

Après avoir visité la Russie bolchévique en 1920, Bertrand Russel écrivit à Lady Ottoline Morrell : « Le bolchévisme est une bureaucratie tyrannique en vase clos, doté d’un système d’espionnage encore plus élaboré et terrible que celui du Tsar, et une aristocratie tout aussi insolente et impitoyable, composée de Juifs américanisés. Aucun vestige de liberté ne demeure, ni en pensé, ni en parole, ni en acte. » (The Autobiography of Bertrand Russel, p.354)

Shahak explique qu’Israël aussi est une « société fermée » dédiée franchement à la suprématie juive et la haine des non-juifs. La culture juive écarte tout examen de conscience honnête pour éviter que le véritable caractère maléfique du Judaïsme soit révélé. Shahak écrit : « Le Judaïsme classique ne montre que peu d’intérêt à s’exposer ou à s’expliquer auprès de ses membres… Le premier livre de l’histoire juive (traitant de l’histoire ancienne) fut promptement banni et supprimé par les autorités rabbiniques… En conséquence, il y a ne serait-ce que 200 ans, la vaste majorité des Juifs se trouvaient complètement ignorants au sujet de l’histoire juive et de celle de l’État de la juiverie contemporaine ; et ils étaient plutôt satisfaits de le rester… Les études juives sont constituées de polémiques contre un ennemi externe plutôt que de débats internes… Lorsqu’une société entière tente de retourner au totalitarisme, une histoire totalitaire est écrite. » (p. 20-22)

158361642De la même manière, l’Occident retourne vers ce totalitarisme. L’Occident est un mini-Israël ou le discours dominant est étroitement encadré et contrôlé. Les experts qui s’écartent de la ligne du parti sont virés ou réduits au silence. Nous sommes devenus des Juifs sous la botte du Judaïsme (c’est-à-dire le Communisme).

L’initié Christian Rakowski a expliqué que les banquiers Illuminati ont créé l’État Communiste comme « une machine de pouvoir total » sans précédent dans l’histoire. Par le passé, à cause de multiples facteurs, « il y avait toujours une place pour la liberté individuelle. Comprenez-vous que ceux qui règnent déjà partiellement sur les nations et les gouvernements du monde ont des prétentions à la domination absolue ? Comprenez que c’est la seule chose à laquelle ils ne sont pas encore parvenus. »

Le Judaïsme est constitué d’observances inutiles et de rituels formalistes, plutôt que de moralité ou de foi. Loin d’être de nature monothéiste, la Kabbale Juive inclue beaucoup de cultes et de prières destinés à se concilier Satan.

caricatCONCLUSION

A l’insu de la plupart des Juifs et des Gentils, le Judaïsme n’est pas la religion de l’Ancien Testament que la majorité des gens s’imaginent. Tous les cultes sataniques revêtent un masque de respectabilité. Tout comme ses émanations : le Communisme, le Sionisme et la Franc-maçonnerie, le Judaïsme est basé sur le Talmud et la Kabbale, qui cherche à supplanter Dieu et à redéfinir la réalité. Seuls les « initiés » sont au courant de ce secret.

Comme le banquier Otto Khan l’a déclaré, les dirigeants Juifs complotent pour devenir Dieu et « refaire le monde » à leur image : « Nous épurerons l’idée de Dieu en l’identifiant avec la nation du peuple d’Israël, qui est devenu son propre Messie. Son avènement sera facilité par le triomphe final d’Israël… »

Le but du Nouvel Ordre Mondial est d’introniser l’humanité au Judaïsme qui n’est que du Satanisme déguisé en « laïcité ». Voici 10 exemples de cette possession satanique. Un culte satanique est le modèle pour tout ce qui préside aux changements dont nous sommes les témoins. Telle est l’explication de l’intrusion dans nos vies privées par la NSA, et les massacres organisés et mis en scène dont le but est de confisquer les armes des citoyens.

La Juiverie Organisée est le cheval de Troie de ce plan de conquête, mais grâce à la Franc-maçonnerie, la plupart des gouvernements, des religions et de toute autres formes d’organisations ont été également subvertis.

Pendant la plus grande partie de leur histoire, les Juifs furent maintenus mentalement et physiquement en captivité par le Judaïsme. Le NOM est une recrudescence de cette tyrannie satanique pas seulement pour les Juifs mais pour l’humanité dans son ensemble. Selon les propres termes de Shahak : « Israël et le Sionisme sont un retour au rôle ancestral du Judaïsme classique, cette fois-ci au sens large à une échelle mondiale… »

JACQUES ATTALI

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 344 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :