Poster un commentaire

Les français choisissent un larbin de Rothschild

Un pion de Rothschild semble prêt à devenir le prochain président de la France.
Les Français font le choix du suicide national. Le «terrorisme» ne semble même pas les affecter. Rothschild continuera à Gouverner à travers ses marionnettes.

(Macron a épousé sa professeur de lycée, son aînée de 24 ans, victime d’un lifting malheureux. Elle a maintenant 63 ans. Des rumeurs prétendent qu’il serait en fait homosexuel)

Emmanuel Macron est un financier photogénique de 39 ans à la carrière étonnante. Il est devenu le chef de file de la présidentielle en France avec 23,8% des voix, suivi de Marine Le Pen avec 21,7%. Selon les sondages d’opinion, il remportera le deuxième tour contre Marine Le Pen, avec environ 66 pour cent des voix.

Emmanuel Macron n’a aucune expérience politique réelle. Il n’a jamais été élu nulle part auparavant …. Il n’est qu’un banquier d’investissement spécialisé dans les fusions et acquisitions ayant bien réussi sa carrière. Il est diplômé de l’ENA, une université de premier plan pour l’élite française. Il a travaillé pendant plusieurs années au ministère de l’Économie et des finances. Ensuite, en 2007, une année cruciale dans son parcours, l’économiste prometteur de 29 ans a été pris en main par Jacques Attali, un des lèche-botte de Rothschild.

Jacques Attali  est un philosophe-mondialiste, un écrivain d’utopies multiculturelles anticipant l’heure où toutes les nations et tous les états disparaîtront de la terre suite à des conflits sanglants pour que les survivants de l’humanité se réunissent sous la bannière de la démocratie et sous le contrôle d’un gouvernement mondial. Pendant de nombreuses années, Attali disposait de ses entrées à l’Élysée et a été l’un des conseillers les plus influents de plusieurs générations de présidents français, de François Mitterrand à François Hollande. Les médias locaux, le désignant comme « le vrai président de la France », exagèrent à peine.

C’est Jacques Attali qui a créé le lien entre le capital financier et l’élite du Parti socialiste au pouvoir, qu’il soutient. Il est exceptionnel dans sa capacité à envelopper habilement les plans prédateurs des banquiers dans de beaux slogans de gauche.

IMMIGRATION = BAISSE DU COUT DU TRAVAIL

En 2008, la Commission Attali a présenté au président Nicolas Sarkozy « 300 propositions pour changer la France » – un plan de modernisation de l’économie destiné à la sauver de longues années de stagnation. L’idée principale peut être formulée comme suit : pour éviter de perdre sa compétitivité sur le marché mondial, le pays doit réduire considérablement le coût du travail. Une façon de le faire est d’accroitre l’immigration en France ; les immigrés récents peu rémunérés, qui ne pourront pas s’organiser en syndicats, remplacent les travailleurs enracinés au sein du secteur primaire et secondaire. En outre, le plan prévoit une réduction considérable des dépenses publiques en matière de santé, d’éducation et de retraite. Sarkozy n’a pas osé accepter ce plan radical.

à gauche, le « vrai » président de la France, le banquier Juif kabbaliste Jacques Attali

Pendant son séjour à la Commission, Macron a réussi à gagner la sympathie d’Attali, qui l’a bientôt présenté à son ami François Enron. Enron, à son tour, est le meilleur ami et partenaire principal de David de Rothschild. En 2008, Macron a été embauché par la Banque Rothschild, où il est passé d’analyste à associé-gérant. Ses commissions dépassaient plus d’un million d’euros par an.

La plus importante contribution de Macron a été son intervention dans l’achat par Nestlé de la division des aliments pour bébés de Pfizer aux États-Unis (pour 11,85 milliards de dollars). À cette époque, Matthieu Pigasse, directeur de la branche française de la banque Lazard Frères, souhaitait faciliter la transaction pour son client, Danone, mais a échoué. Alors Macron trouva en Matthieu Pigasse son plus grand ennemi.

En 2010, Pigasse qui est un banquier de gauche et un ami et patron des socialistes français, avait prévu de devenir conseiller économique de François Hollande mais l’omniprésent Jacques Attali a recommandé Emmanuel Macron à Hollande. Pendant plusieurs années, Macron, parfaitement bilingue en anglais et en allemand, était la liaison entre l’élite socialiste de la France et les milieux financiers étrangers. Comme l’a noté malicieusement le Guardian, tandis que Hollande criait à des rassemblements : « Mon ennemi principal est la finance ! » Macron, l’employé de Rothschild, s’envolait à la City pour rassurer les banquiers ; leur confirmant que sous le mandat du président Hollande, tout continuerait comme avant.

En 2012, Hollande est devenu président et Macron a quitté la maison Rothschild. Il a été nommé secrétaire général adjoint de l’Élysée. En 2014, dans son poste de « jeune réformateur », il a dirigé le ministère de l’Économie et de l’Industrie (prenant la place de l’ami et partenaire commercial de longue date de Pigasse, Arnaud Montebourg). Hollande lui donne carte blanche pour des activités liées à la modernisation de l’économie et Macron présente un projet de loi avec plus de 300 sections, prévoyant la libéralisation du marché français. Les experts disent que la loi Macron incarne toutes les idées de la commission Attali. Y sont intégrés et encouragés : l’immigration, la réduction des effectifs, la concurrence accrue au sein de tous les corps de métier, une augmentation de la journée de travail au détriment des dimanches et des heures de nuit.

Les travailleurs en France n’ont pas approuvé ce projet de loi. Sa discussion a été accompagnée de manifestations massives. Il n’y avait aucune chance de faire passer la loi au parlement. Hollande a ensuite exercé son droit de forcer l’adoption de certaines lois sans l’approbation du Parlement et, en août 2015, a fait approuver la « Loi Macron ». De manière significative, avant de devenir président, Hollande critiquait vertement ce projet de loi, le qualifiant même de « fasciste ».

L’INGÉNIERIE POLITIQUE DU POUVOIR DE L’OMBRE

En 2016, lorsque la cote de popularité de Hollande était honteusement faible, quelque chose d’inhabituel a commencé à se produire autour d’Emmanuel Macron. Ainsi, surgit de sur nulle part, un mouvement, « Les jeunes avec Macron » est apparu. Il est difficile d’imaginer que des jeunes s’agrègent spontanément autour d’un ministre de l’économie aussi impopulaire dans un pays à l’économie exsangue. Cependant, plusieurs milliers de personnes ont participé au nouveau mouvement. Macron a fondé son propre parti le dotant d’un nom vague « En marche ! ». Des meeting ont commencé à rassembler d’énormes foules et ce à un moment où les socialistes ne parvenaient qu’à grand-peine à réunir que quelques centaines de personnes à leurs événements. Le programme de Macron n’était pas encore clair. Condamnant les attentats terroristes, il n’a cependant pas l’intention de fermer les frontières ou de restreindre l’immigration ; Promettant d’augmenter les dépenses militaires du pays, il ne l’éloigne pas pour autant de l’OTAN.

En fait, Macron reste le même mondialiste, un élève exemplaire de Jacques Attali, mettant l’accent sur les slogans de l’unité européenne. Il critique à la fois la gauche et la droite, essayant de distraire les électeurs qui votent traditionnellement pour les socialistes et aussi d’attirer ceux pour qui le Front national de Marine Le Pen est trop radical. Avec son apparition soudaine en politique, Macron a obtenu un taux incroyable. Les journalistes le portent littéralement à bout de bras. Les magazines féminins le qualifient de nouveau sex-symbol et de rêve pour toute femme française. Des journaux influents soulignent les avantages de sa position centriste. Les sociologues prédisent sa victoire. Et personne ne révèle quoi que ce soit de sérieux permettant de le discréditer. En janvier, lorsque certaines critiques ont miné les chances de ses principaux concurrents, Marine Le Pen et Francois Fillon, Macron est resté éloigné de tous scandales.

Le prochain « couple » présidentiel

VIE PRIVÉE

La vie privée de Macron – un sujet potentiellement « mortel » pour un politicien français – peut sembler paradoxale, mais les médias l’ont dépeinte sous un jour purement romantique. Le fait est que la femme du favori de la course présidentielle (Brigitte Trogneux) est plus âgée que lui de 24 ans. En 2007, le jour de son mariage, il avait 29 ans et elle en avait 53 ans. Macron a déclaré aux journalistes qu’il était tombé amoureux de sa future femme à l’âge de 15 ans, alors qu’elle enseignait le français dans son école. Pendant ce temps, il est sortit diplômé du lycée et de l’université, a parcouru le monde, a construit une carrière, mais pendant ces 14 ans, il est resté fidèle à son premier amour. Malgré son invraisemblance, l’histoire est validée par tous les journalistes. Des photos de Macron main dans la main avec sa femme, ou de Macron avec une bouteille de nourriture pour bébé, en train de donner le biberon à ses petits-enfants ont été publiées par tous les journaux du pays. Les magazines de mode ont catapulté sa femme au rang « d’icône du style ». En termes d’ingénierie politique, cela s’est révélé payant : la France vieillit et l’électorat des femmes à la retraite est important. Pour elles, il existe une abondance de films dans lesquels de beaux jeunes hommes tombent amoureux d’une vieille dame. L’idylle familiale de Macron est conçue et projetée pour elles. Il est également vrai que les tabloïds répètent périodiquement des rumeurs selon lesquelles l’amant de Macron serait le président de Radio France, Matthieu Galle, mais il n’existe aucune preuve.

5 Commentaires

Le PedoGate révèle l’état profond piloté par la CIA et le Mossad

anonymous-whistleblower-533x578* 1/3 des politiciens sont contrôlés par le chantage sexuel

* La CIA et le Mossad ont créé ISIS pour renverser Assad dans le but de voler le pétrole iranien.

* Israël et l’Arabie saoudite sont les partenaires de ce projet chapeauté par la CIA et le Mossad. Les deux pays détestent Poutine pour avoir empêché cette agression.

* L’état profond est en guerre contre Trump et Poutine. Comprenez que lorsque les services de renseignement israéliens entendent Trump clamer « l’Amérique d’abord », ils se transforment en singe enragé. Israël a soudoyé, extorqué et intimidé nos politiciens pendant des décennies et, soudain, ce milliardaire acharné menace de tout gâcher. »

* « Mais la chose la plus importante que Trump puisse faire est de révéler le PedoGate. Cela entrainerait la chute de beaucoup d’importantes personnalités impliquées dans ce scandale, et lui permettrait d’assécher le marais. Il y a autant de pédophiles chez les républicains que chez les démocrates, mais Trump a une opportunité unique pour vraiment faire le « grand nettoyage ». Je peux vous confirmer que ce qui figure sur le disque dur d’Anthony Weiner, y compris les vidéos de Jeffery Epstein, peut provoquer des arrestations massives. Le rôle de Trump pourrait vraiment s’avérer de première grandeur s’il parvenait à purger la CIA, mettre fin à son système d’extorsion, poursuivre les pédophiles et rétablir la peine de mort pour ceux condamnés une seconde fois. PedoGate est son chemin vers la grandeur. »

Source: Entrevue exclusive avec un transfuge du DHS (Department of Homeland Security).

Aujourd’hui, nous avons une entrevue exclusive avec un initié du DHS qui a répondu à quelques questions critiques à propos du PizzaGate. Notre initié préfère l’appeler le PedoGate et ce qu’il nous a confié est véritablement explosif.

Q. Pouvez-vous nous décrire l’atmosphère chaotique régnant actuellement au sein de la communauté du renseignement ?

R. Au cours de mes 34 ans de service gouvernemental, je n’ai jamais rien vu de tel. C’est une bifurcation totale de tout l’appareil de renseignement.

Q. Il semblerait que les services de renseignement fassent montre d’hostilité à l’égard de Trump – est-ce votre sentiment?

R. Il y a beaucoup de partisans de Trump au sein du FBI. La CIA, cependant, est contre Trump parce que Trump menace de ruiner ses plans au Moyen-Orient.

Q. Pouvez-vous préciser ?

R. La CIA et le Mossad travaillent en tandem avec les services de renseignement britanniques. Le but de la CIA était de remplacer Assad par une marionnette et de renverser l’Iran afin d’accéder à son pétrole. Israël travaille en étroite collaboration avec sa « sœur », l’Arabie saoudite, pour aider à l’accomplissement de cette cause funeste.

Q. Donc, il semblerait que Trump soient devenu gênant pour les services de renseignement. Comment peut-il se protéger ?

R. Trump bénéficie d’une formidable opportunité, mais il lui faut circonscrire le problème. L’interdiction de voyager comprenait 7 pays choisis par Jared Kushner et Rudy. Pourquoi ne concernait-elle pas l’Arabie saoudite, le Pakistan, la Turquie ou d’autres pays qui nous haïssent? Les sept nations mentionnées ont été choisies par Israël, voilà pourquoi.

Et l’alliance tacite entre Israël et l’Arabie saoudite devrait être révélée au grand jour. Ils sont comme frère et sœur. Jared Kushner doit faire attention à ce qu’il dit et à qui. Mais, la plus grande chose que Trump puisse faire est de révéler le PedoGate. Cela entrainerait la chute de beaucoup de personnalités impliquées. Il y a autant de pédophiles du côté républicain que chez les démocrates, mais Trump a une opportunité unique pour vraiment faire le « grand nettoyage ». Je peux vous confirmer que ce qui figure sur le disque dur d’Anthony Weiner, y compris les vidéos de Jeffery Epstein, peut provoquer des arrestations massives. Le rôle de Trump pourrait vraiment s’avérer de première grandeur s’il parvenait à purger la CIA, à mettre fin à son système d’extorsion, à poursuivre les pédophiles et à rétablir la peine de mort pour tous ceux qui sont condamnés une seconde fois. Pedogate est son chemin vers la grandeur.

Q. Qu’en est-il de la Russie dans tout cela ?

R. Israël et la CIA sont responsables de la création d’Isis. Isis a spécifiquement été créé pour affaiblir l’Iran et déstabiliser la Syrie. Cela a fonctionné pendant un certain temps jusqu’à ce que Poutine ait accordé son soutien à Assad et soutenu les forces iraniennes du Qud. La véritable raison pour laquelle vous voyez une telle poussée de fièvre anti-russe de la part de Schumer, de McCain, de Graham et de Feinstein, c’est parce que toute l’opération leur a explosé en pleine face.

Q. Israël se trouve-t-il à l’origine du sentiment anti-russe?

R. Oui. Les services secrets israéliens sont furieux à l’égard de Trump et feront tout pour empêcher Trump de travailler avec Poutine. Comprenez que si Trump et Poutine travaillent ensemble pour vaincre Isis, ils œuvrent en fait à la défaite d’une création de la CIA et du Mossad, ce qui permettrait en outre, à la Syrie et à l’Iran de se renforcer, ce que les Saoudiens et les Israéliens redoutent. Leur objectif était de diviser la Syrie et de détruire le régime iranien. Il ne s’agit pas seulement de s’emparer du pétrole, mais d’une tentative beaucoup plus importante devant permettre à Israël et à l’Arabie saoudite de dominer tout le Moyen-Orient.

Q. Alors, ils diabolisent Poutine et essaient de ternir l’image de l’administration Trump?

R. L’état profond est en guerre avec Trump et Poutine. Comprenez que lorsque les services de renseignement israéliens entendent Trump clamer « l’Amérique d’abord », ils se transforment en singe enragé. Israël a soudoyé, extorqué et intimidé nos politiciens pendant des décennies et, soudain, ce milliardaire acharné menace de tout gâcher.

Q. Vous mentionnez le terme extorsion. Est-ce que cela concerne le Pizzagate ?

R. Le PedoGate n’est qu’un terme moderne accolé à une longue histoire de chantage à la pédophilie émanant d’Israël et de la communauté des services de renseignements. Il existe une véritable omerta au sein de la presse concernant le PedoGate, parce que si les gens connaissaient les véritables motifs derrière cette épidémie de pédophilie, ils feraient plus que marcher sur Washington. Cela pourrait provoquer une véritable révolution, émanant en premier lieu des parents américains désireux de protéger leurs enfants. Nos politiciens baignent littéralement dans la pédophilie.

Q. Que voulez-vous dire par « baignent » ?

Avez-vous remarqué que les deux thèmes centraux sur internet en ce moment sont essentiellement, « craignez les Russes » et « le PizzaGate est de la désinformation ». Ils proviennent tous deux de la même source.

Q. Pouvez-vous développer ?

R. Comment le pouvoir s’exerce-t-il ? À travers la peur. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les démocrates et les républicains se battent pour lécher le cul d’Israël ? Étrange pour un pays de la taille de Rhode Island… Le fait est que nos politiciens de tous bords sont sous la coupe de la CIA et du Mossad. Ce n’est pas de l’admiration qu’ils expriment à l’égard d’Israël, mais de la peur. Avez-vous remarqué comme Lindsay Graham et Chuch Schumer répètent à l’envi les mêmes signes d’allégeance envers Israël ? Comment cela est-il possible ? Le peuple américain peut finalement se rendre compte qu’il n’existe pas un système bi-partite, mais un unique et gigantesque gouvernement de l’ombre s’employant à leur faire croire qu’il représente une dichotomie politique.

Q. Ainsi, le PedoGate est réel, et « ils » souhaitent que les Américains ne le prennent pas au sérieux ?

R. Laissez-moi vous dire à quel point le PedoGate est dangereux… Qui en profite ? Trump et Poutine. Les Américains et les Russes, et par extension le monde entier… Qui perd ? Israël ; car il ne pourrait plus exercer de chantage sur nos politiciens, pareil pour la CIA. Le gouvernement de l’ombre perd, mais le peuple gagne.

Q. Pouvez-vous me donner des exemples concrets de politiciens sur lesquels Israël exerce un chantage ?

R. Bien sûr. Lolita Island appartenant à Jeffrey Epstein, un milliardaire condamné pour pédophilie qui a bénéficié d’un verdit plutôt clément. Son île est truffée de caméra de surveillance. Beaucoup de politiciens y ont été compromis. Tout cela sous l’égide de la CIA et du Mossad. Robert David Steele, un ancien cadre dirigeant de la CIA, en a même parlé avec de nombreux journalistes.

Q. Ainsi, l’ex-agent de la CIA, Robert Steele, a avoué que l’île d’Epstein était un repère licencieux, une sorte de piège tendu à nos politiciens les plus puissants pour mieux les faire chanter ?

R. Oui. Il existe des vidéos montrant certains des plus importants acteurs de la vie politique dans des positions plus qu’humiliantes. Si cela s’ébruitait, non seulement tous ces gens sauteraient, mais le jeu d’extorsion de la CIA et du Mossad prendrait soudainement fin, réduisant leur moyen d’influence sur Washington à néant.

Q. J’ai vérifié les assertions de Robert David Steele ; il indique que Chuck Schumer se trouvait bien sur Lolita Island, ainsi que certains autres membres de la vie politique. Est-ce la raison pour laquelle Schumer attaque la composition du cabinet de Trump ?

R. Tirez-en les conclusions logiques.

Q. Combien d’autres politiciens sont ainsi secrètement tenus de cette manière ?

R. À peu près un sur trois. Il ne s’agit pas seulement de l’île, mais de toutes leurs activités. La raison pour laquelle le PedoGate terrifie les médias, la CIA et le lobby israélien, c’est parce qu’ils appartiennent tous à ce réseau opaque.

Q. L’ancien agent de la CIA Robert Steele révèle que le Mossad gère Lolita Island et que la CIA travaille avec eux. Il s’agit d’une trahison de premier ordre.

R. Oui, il s’agit d’espionnage. Tout comme ces fuites émanant de la communauté du renseignement concernant Flynn. Je m’attends à ce qu’à moment donné Trump utilise certaines de ces vidéos.

Q. Attendez, vous voulez dire que Trump dispose de vidéos compromettantes pour certains politiciens ?

R. Non, mais la communauté du renseignement les détient et Trump bénéficie de puissants soutiens auprès de certains acteur au sein de la communauté. Trump a déclaré vouloir « mettre en lumière les cafards ».

Q. Mais Trump a renouvelé ses promesses de l’habituel soutien indéfectible à Israël lors de sa rencontre avec Netanyahu.

R. Tout ça n’est que du théâtre. Netanyahu fait tout pour que Trump attaque la Syrie tout en le convaincant que PedoGate n’est que de la désinformation conspirationniste, de surcroit il déteste Poutine.

Q. C’est ce qu’explique également Robert Steele. Le fait de faire la lumière sur les pédophiles diminue ainsi l’influence israélienne sur la politique américaine, tout en changeant la donne d’une manière significative ?

R. Les mêmes média qui ressassent « les Russes vont débarquer », sont les mêmes qui ne cessent de s’exclamer que le « PizzaGate est de la désinformation », ils ne sont que des relais de la CIA et du Mossad.

8 Commentaires

Trump et son équipe de francs-maçons

campcommanders(À gauche, les commandants communistes juifs en URSS, à droite, les pionniers juifs sionistes au kibboutz Gan Shmuel en 1921.
Les deux groupes arborent le signe maçonnique classique).

Une atmosphère rappelant l’Allemagne d’avant-guerre est en train d’émerger aux États-Unis et en Europe. Une intensification du conflit entre la « Gauche » (mondialiste) et la « Droite », (nationaliste) ; chacune d’entre elle étant soutenue et pilotée par les habituelles factions juives maçonniques du communisme et du sionisme. Ces deux camps n’en forment en réalité qu’un seul.

Trump appartient à la faction sioniste. Cela nous mènera-t-il à une nouvelle guerre?

Qu’en est-il de Donald Trump d’un point de vue global ?

trump-hitler-handsign

Trump est un franc-maçon et probablement un crypto-Juif. Il est entouré de Juifs. L’objectif juif maçonnique (Illuminati) est la réduction de la race humaine (les goyim) au statut d’animaux domestiques au service de l’élite. Nous voyons ce modèle émerger au travers des immenses disparités de la richesse dans le monde d’aujourd’hui.

Les Illuminati font progresser ce plan grâce au contrôle mental de masse (à travers les médias et le système éducatif) et la guerre. Ils ne peuvent cependant pas parvenir à subjuguer l’humanité à eux tout seul ; ils ont besoin que les goyim se détruisent entre eux. « La guerre est d’essence révolutionnaire », a déclaré l’initié Chaïm Rakovski. (Voir la « Symphonie Rouge »)

Ainsi, ont-ils développé des équipes arborant différentes étiquettes pour promouvoir la guerre. Avec d’un côté, les Juifs communistes (« mondialistes ») attaquant les goyim en sapant leur identité nationale, religieuse (morale), raciale et familiale (théorie du genre). De l’autre, les fascistes, les nazis et les juifs sionistes (« nationalistes »), qui paraissent défendre les goyim contre cette attaque. Trump a gagné l’élection en séduisant cette dernière composante.

Si nous examinons les choses sous un angle différent, nous avons un conflit entre les juifs maçonniques philo-sémitiques (communistes) et les juifs maçonniques « antisémites » (fascistes, nazis, sionistes). Tout en prétendant défendre les Juifs, le sionisme utilise l’antisémitisme pour contraindre les juifs à servir leur agenda mégalomaniaque.

De même, ils utilisent les attentats terroristes sous faux drapeau pour rallier les goyim à leur cause. L’élite des goys a été décimée par des guerres provoquées et orchestrées par les Illuminati. Les vestiges de l’élite goy ont été cooptés par des promesses de partage du butin.

Dans son ouvrage Zionism in the Age of Dictators (1983), l’auteur Lenni Brenner affirme que les sionistes ont toujours trahi les masses juives, dont les intérêts étaient défendus par les bolcheviks et leurs héritiers, les trotskystes. Pendant les années 1930 et 1940, toutes les branches du sionisme ont collaboré avec les fascistes et les nazis. (p. 27-37)

L’ASSERVISSEMENT

Le sionisme ne repose pas seulement sur l’existence d’un état juif; mais aussi et surtout sur un ordre mondial dirigé par les Juifs. Il en est de même du communisme : ils utilisent les appels à la « justice sociale » comme une ruse. L’Ordre Mondial Juif se met en place en opposant les goyim les uns aux autres. La plupart des Juifs ne sont pas conscients de cette manœuvre. La plupart des Juifs seraient heureux de s’assimiler, mais comme la plupart des goyim, ils ont été poussés à soutenir le sionisme ou le communisme.

Arnold J. Toynbee était un propagandiste pour la faction communiste (mondialiste). Il déclara : « L’objectif est de convertir le monde païen (les Gentils) au culte de Yahvé sous l’égide d’un empire mondial centré sur Eretz Israël et gouverné par« l’Oint du Seigneur »: un futur roi humain de la lignée davidique. (Reconsiderations, 1961, page 486).

« Dans le Talmud, la culpabilité – ou le mérite – d’avoir mis Jésus à mort est attribuée aux Juifs, et non aux Romains. (P.481) En d’autres termes, le judaïsme cabaliste (maçonnique) est d’essence satanique.

Des preuves innombrables démontrent que le nazisme a été financé par les Juifs sionistes. Ainsi, Churchill a déclaré que l’ex-chancelier allemand (1930-1932) Heinrich Brüning a révélé l’identité des partisans d’Hitler dans une lettre de 1937: « Je ne souhaite pas, et même encore aujourd’hui pour des raisons compréhensibles, révéler que les deux principaux contributeurs réguliers au parti nazi étaient les directeurs généraux de deux des plus grandes banques berlinoises, tous deux de confession juive et l’un d’eux étant le chef du sionisme en Allemagne. »

PARALLÈLES AVEC L’ALLEMAGNE DES ANNÉES 30

download-84

Barack Obama est un lèche-botte à la solde de George Soros et de la faction communiste juive. Les Juifs « communistes » sont à l’avant-garde de l’opposition hystérique à Donald Trump, menaçant de déclencher une campagne de désobéissance civile et peut-être pire encore. Ainsi, nous avons une situation semblable à l’Allemagne de Weimar où les communistes et les nazis se sont battus dans les rues, et plus tard les communistes et les homosexuels ont été arrêtés en masse.

Outre le soutien sans équivoque de Trump à Israël, de nombreuses indications laissent penser qu’il est dans le camp sioniste. Son « stratège en chef » Steve Bannon est issue de Breitbart.com, une probable institution façade du Mossad qui a défini la politique anti-migrant anti-Iran, anti-libre-échange et pro Russie de Trump.

Le super Zionist Sheldon Adelson aurait promis 100 millions de dollars à Trump pour sa campagne électorale.

most-corruptViennent ensuite les aboiements des chiens. La communication de fin de campagne extrêmement efficace de Trump a présenté Janet Yellin et a impliqué que Trump « drainerait le marais » en attaquant la Fed et Goldman Sachs. Une annonce antérieure attaquant le niveau de corruption de Clinton montrait une étoile de David. La faction communiste juive a rapidement affirmé que Trump représentent les « suprématistes blancs ». (En fait, toute tentative de défendre l’Amérique traditionnelle est présentée par les médias comme de la « haine »).

 

Tous les partis « nationalistes » d’extrême-droite sont alignés derrière le sionisme, tandis que les factions mondialistes anti-Poutine sont dans le camp des Juifs communistes (Soros). Ces derniers ont inondé l’Europe de migrants musulmans. Maintenant, grâce aux actes terroristes sous faux drapeau des sionistes, les Européens s’identifient avec Israël.

Récemment, 70 nations soumises à l’ordre du Juif communiste ont tenu une réunion à Paris qui a mis en échec l’espoir d’une solution binationale au conflit israélo-palestinien.

Netanyahu a rejeté cela comme le dernier vestige d’une époque révolue. « Cette conférence appartient au monde d’hier. Le monde de demain sera différent – et il est très proche. »

À quoi ressemblera le « monde de demain » ? Poutine, comme Staline, est un nationaliste. Je vois Israël, la Russie, le Royaume-Uni et les États-Unis se rapprocher.

Quels seront les prochains ennemis désignés des communistes ? Ils sont encore extrêmement puissants aux États-Unis contrôlant la CIA, les médias, les entreprises et le système éducatif. Hollande, Merkel et l’UE sont dans leur camp.

Comme la plupart des gens sensés, je suis soulagé que Trump ait gagné et forme l’espoir qu’il sauve l’Amérique profonde. J’espère qu’il résistera à la pression sioniste pour envahir l’Iran.

CONCLUSION

Le communisme est un monopole du pouvoir, de l’argent et de la culture par les banquiers centraux cabalistes. Ce monopole exige la dissolution de « toutes les forces collectives, excepté la nôtre ». (Protocoles de Sion, 16.) Comme je l’ai démontré, ces forces collectives sont la race, la religion, la nation et la famille (théorie du genre.) Nous avons donc un conflit entre le communisme et le nationalisme, qui semble être soutenu par le sionisme. La question est : pouvons-nous faire confiance à nos défenseurs quand ils sont issus de la même faction maçonnique que les communistes ?

16 Commentaires

L’antisémitisme est tout à fait respectable

EINSTEIN-ANTI-SEMITISM-QUOTE(« L’antisémitisme n’est rien d’autre que l’attitude antagoniste produite par les non-juifs face aux agissement de la juiverie. C’est une réaction sociale tout à fait normale. » Dans un article de Colliers Magazine, 26 novembre 1938, Einstein poursuit : « La juiverie a prospéré sur l’oppression et l’antagonisme qu’elle a toujours rencontré de par le monde. »)

Comprendre « l’antisémitisme » est essentiel à la compréhension de la condition humaine.

Les Nazis ont donné de l’antisémitisme une mauvaise image. Peut-être était-ce là leur intention.

Leur propagande grossière, leur racisme et leur génocide l’ont rendu méprisable. Mais l’antisémitisme est issu d’une longue et importante tradition qui remonte bien plus loin que le Nazisme. Il a toujours représenté la résistance à une domination politique, culturelle et économique d’essence étrangère. Cette notion mérite réflexion.

Je commencerai par établir deux hypothèses

  1. La vérité est si simple, nous lui faisons face, pourtant nous refusons de la voir. La plupart des Juifs et des Chrétiens ne sont pas conscients que le Judaïsme n’est pas une religion, mais un culte satanique dissimulé derrière une façade religieuse respectable.

Le Judaïsme n’est pas défini par l’Ancien Testament mais par la Kabbale prêchant que Dieu est sans forme et inconnaissable. Ceci est l’essence même du Satanisme. La base de toute religion véritable est que Dieu est connaissable. Autrement comment peut-on obéir à sa voix présente au sein de notre âme/conscience ? Le kabbaliste déclare que Dieu est inconnaissable parce qu’il veut lui-même être Dieu. « Les Juifs » sont la manifestation physique de Dieu. Le Dieu « inconnaissable » est filtré jusqu’à que ce que sa volonté se manifeste par l’intermédiaire du Rabbin. La Kabbale est la base du Satanisme et de toute la pratique Occulte au travers de l’histoire. De plus en plus, le Satanisme remplace le Christianisme comme référence morale au sein de la société.

Le but du Juif kabbaliste (Illuminati) a toujours été de détruire la civilisation Chrétienne, et ils y ont réussis. Aucun Juif vivant aujourd’hui ne devrait encourir le blâme pour la crucifixion du Christ. Mais cependant, depuis la crucifixion jusqu’à nos jours, le but de la juiverie organisée contrôlée par les kabbalistes, continue d’être l’éradication de la Chrétienté. Ils ont défini la résistance Chrétienne à leur propre décadence, comme de « l’antisémitisme », ne faisant en cela qu’invertir le bien et le mal tout comme bon Sataniste se doit de le faire.

Les Illuminati prévoient de créer un « super état mondial » voué à l’extension de leur fortune, de leur pouvoir et de leurs perversions. Avec l’aide des Francs-maçons non-Juif, ils se sont emparés de l’Occident et intronisent peu à peu l’humanité à leur culte satanique. J’ai démontré de manière multiple comment l’humanité est sataniquement possédée.

  1. Comme je l’ai fait remarquer, au sein d’un culte Satanique, le commun des adeptes ne sait rien de la véritable feuille de route. Ces derniers sont manipulés et dégradés par des arguments fallacieux et des platitudes (ex : la « tolérance », la « diversité », la « libération sexuelle »). Au sein d’un culte satanique les gens sont contraints et gardés sous surveillance. Les gens faisant preuve de conscience sont calomniés et traités de « haineux ». De plus en plus, les gens deviennent Juifs ou « haineux » s’ils ne parviennent pas à adhérer à leur ordre du jour. Dans un tel culte, la vérité ne compte pour rien. Seul le politiquement correct a de l’importance. Notre société ressemble de plus en plus à ce culte.

Lorsque je parle de faire revivre « l’antisémitisme », je ne parle pas en faveur d’une discrimination des individus Juifs comme moi-même. Je parle de s’opposer à quiconque – Juif ou non-Juif – représentant l’ordre du jour kabbaliste (Illuminati), qui est à présent embrassé par l’ensemble de l’establishment politique, économique et culturel Occidental, qui est entièrement contrôlé par la juiverie organisée et la Franc-maçonnerie. Que cela soit Desmond Tutu, Michael Gorbatchev, les participants aux réunions du Bilderberg. Beaucoup sont Juifs. La plupart ne le sont pas. Mais tous sont des kabbalistes, des satanistes et des vendus.

Le Nouvel Ordre Mondial est vraiment constitué de deux camps : les kabbalistes (les Illuminati, leurs agents et leurs électeurs) contre le reste de l’humanité. (Tout le reste n’est qu’un écran de fumé). Les kabbalistes comprennent les Francs-maçons de gauche comme de droite, les libéraux comme les socialistes, les féministes radicaux, les Néocons, les Communistes, les Sionistes, les activistes homosexuels – je pense que vous avez compris. Comme vous l’aurez probablement remarqué, ces mouvements ont tous été créés et sont perpétués par des Juifs.

  1. Je pense sincèrement que les Juifs se sentiraient libérés s’ils parvenaient à se dissocier du Judaïsme. Beaucoup ont déjà sauté le pas. C’est le Judaïsme qui est la source de l’antisémitisme. De surcroit, sur un plan personnel, le Judaïsme conduit à la dysfonction. Le projet de la juiverie organisée, vérifiable par tous ses méfaits à ce jour, est de reprogrammer l’humanité pour la mettre au service des Illuminati. Ils accomplissent cette monstruosité en détruisant les quatre piliers de notre identité humaine : la religion (Dieu), la nationalité, la race et la famille (théorie du genre). Leur but est qu’il n’y ait plus qu’une seule race, une religion, un seul genre et un monde uni au service des Illuminati. Un exemple récent de leur mondialisme exacerbé est la manière dont la juiverie organisée s’oppose frénétiquement aux mouvements nationalistes en Europe.

 LE PREMIER ANTISÉMITE

Le premier antisémite fut Dieu lui-même. Lorsque Moïse lui déclara que les Juifs vénéraient un veau d’or : « Le Seigneur dit à Moïse : J’ai contemplé ce peuple et vu qu’ils étaient un peuple obstiné. Maintenant laisse-moi seul afin que je les détruise… » (Exode 32: 9-10)

jew-blasphemy-271x300Je ne sais pas ce qu’Abe Foxman (président de l’ADL) dirait des tendances génocidaires de Dieu. Dans tous les cas, les adorateurs de Baal sont aujourd’hui au pouvoir et Dieu devrait faire face à un Tribunal des Droits de l’homme pour sa déclaration sans équivoque.

Les grands prophètes de l’Ancien Testament étaient aussi tous antisémites. Jérémie a déclaré que les Juifs : « ne disent pas la vérité ; tant ils ont exercé leur langue à l’art du mensonge… » (Jérémie 9:5). Isaïe a expliqué que le Seigneur châtiera « les filles de Sion qui sont pleines d’arrogance, et marchent d’un port hautain en jetant des regards lascifs… » (Isaïe 3:16)

Jésus a rejoint le noble rang des antisémites lorsqu’il déclara aux Pharisiens : « Vous êtes de votre père le diable, et vous faites les désirs de votre père. Il était un meurtrier depuis le commencement, et n’était pas dans la vérité, parce qu’il n’y a aucune vérité en lui. Lorsqu’il prononce un mensonge, il parle seulement de lui-même : car il est un menteur et le père du mensonge. » (Jean 8:44)

Tout au long de l’histoire, les Juifs ont été critiqué par tout le Who’s Who de la Civilisation Occidentale. L’historien romain Tacite les condamna pour être à l’origine de la subversion de la religion, du pays et de la famille et déclara qu’ils étaient « les ennemis de toutes les races à part la leur. » George Bernard Shaw déclara : « Les Juifs devraient plutôt cessé d’être Juifs et commencé à devenir des êtres humains. »

Le musicien hongrois Franz Liszt déclara : « Ils vendent… les outils et les projectiles qui servent à détruire les fondation de la foi et de la morale. »

Le grand poète allemand Goethe dit : « Cette race industrieuse obéi à un grand principe directeur : tant que l’ordre règne, il n’a rien à gagner. »

Voltaire, le philosophe français, déclara : « la nation Juive ose faire montre d’une haine irréconciliable contre toutes les nations, se révolter contre tous les maitres ; toujours superstitieuse, toujours avide du bien-être d’autrui, toujours barbare – servile dans le malheur et insolent dans la prospérité. »

On ne peut pas généraliser sur tous les Juifs mais le critique américain H. L. Mencken était particulièrement dur envers la plupart. Il a déclaré que les Juifs « constitue la race la plus déplaisante qu’il est jamais vu. Ils sont dépourvus de la plupart des qualités qui définisse l’homme civilisé : le courage, la dignité, l’incorruptibilité, la simplicité, la confiance. Ils font montre de vanité dénué de fierté, de volupté sans le moindre bon goût, de connaissance dénué de toute sagesse… leur charité est principalement une forme mondaine de se faire valoir. »

Les Juifs ne sont pas au courant du projet suprématiste de leurs dirigeants kabbalistes. À la place, on leur dit qu’ils sont « haïs sans raison » ou parce que les gens ont besoin d’un bouc émissaire innocent à blâmer pour leur souffrance. L’antisémitisme est une « maladie irrationnelle » présent au sein de l’esprit des goyim. » De plus en plus, dans ce Nouvel Ordre Mondial sataniste, les gens sains sont dépeints comme malades.

Il est grand temps que les Juifs réalisent que le Judaïsme n’est pas du côté des anges, mais qu’il n’est pas trop tard pour s’en extraire.

Il est grand temps que les Chrétiens réalisent qu’ils se sont fait avoir par les plus grands tricheurs auxquels le monde a jamais donné naissance. Les Juifs ne sont pas « le peuple élu ». Leurs dirigeants sont des mégalomanes qui détruisent les nations, tuent des millions d’innocents et menacent le futur de l’humanité.

Il est temps pour nous tous de réaliser que d’être capable de critiquer les Juifs constitue une forme de test de notre propre liberté. L’antisémitisme fut banni et sévèrement puni dans la Russie Soviétique. Est-ce donc le genre de société au sein de laquelle nous voulons vivre ?

LA MESURE DE LEUR SUCCÈS

La conquête politique, économique et culturelle du monde par les Juifs kabbalistes et leurs alliés constitue en fait la véritable histoire des 500 dernières années, voire plus. (Les banquiers Illuminati sont à l’origine de l’impérialisme) Pourtant leur contrôle de la culture est tel que les gens sont complètement ignorant que cette conquête se soit produite. L’étiquette « antisémite » est une malédiction qui provoque la paralysie.

Si vous n’êtes pas antisémite, à la manière dont je viens de le décrire, vous êtes un opportuniste, une dupe ou bien les deux.

Les gens ne sont pas conscients du fait que toutes les guerres ont été conçues par les banquiers Juifs francs-maçons pour augmenter leur pouvoir et leur richesse, détruire leurs rivaux et faire avancer leur projet de gouvernement mondial.

Les gens ne sont pas conscients du fait que leurs « dirigeants » ne sont que des marionnettes et que les médias de masses sont des prostitués. Ils ne comprennent pas que les Illuminati ont sponsorisé le féminisme, l’homosexualité, la promiscuité et la pornographie, de manière à déchirer le tissu social (le mariage et la famille) et tout cela afin de diminuer toute résistance à leur tyrannie. Ils ne savent pas que le 11/09 et le reste ne sont que des attentats sous faux drapeau pour s’emparer de nos droits civiques et qu’ils persistent à mettre en scène de faux attentats pour confisquer nos armes.

En tant que Juif ethnique, le fils de survivants de l’holocauste qui ont perdu leurs parents, je reconnais qu’il existe des raisons fondées à l’antisémitisme passé et présent. Je fais partie de ces juifs ordinaires qui refusent de servir de bouclier humain, ni de victime sacrificielle, ni de bouc émissaire par la faute du projet secret démentiel et satanique de la juiverie organisée.

11 Commentaires

La plupart des actes terroristes sont perpétrés par l’État

recuperationLes attaques sous faux drapeau comme celle de Charlie Hebdo doivent être replacées dans le contexte d’une série d’actes terroristes meurtriers en Europe occidentale au cours des années 1950-1990. Ces vagues de terreur furent provoquées par les agences de renseignement des pays de l’OTAN, qui sont toutes au service des Illuminati.

Le programme appelé : « Opération Gladio », créa l’illusion d’une menace communiste, exactement comme les « Terroristes Islamistes » sponsorisés par la CIA et le Mossad, de nos jours.

Les attaques terroristes sous faux drapeau servent de prétexte à la création d’un état policier mondial Illuminati (judéo-maçonnique).

Les dessous de l’Opération Gladio commencèrent à émerger en Italie en 1990, après plus de 40 ans d’opérations clandestines. Des membres du projet révélèrent que des projets similaires existaient dans la plupart des pays, si ce n’est tous, de l’Europe Occidentale. Ces réseaux de l’ombre étaient… impliqués dans des activités anticommunistes y compris des troubles antidémocratiques et des actes terroristes sous faux drapeau. (Ils étaient qualifiés de « stay behind » parce qu’ils étaient censés se préparer pour mener une guérilla en cas d’invasion communiste.)

81R-c6NOkWLDans son ouvrage sorti en 2004, Les Armées Secrètes de l’OTAN, probablement le livre le plus ostensiblement ignoré des médias mainstream, Daniele Ganzer a démontré que le terrorisme dirigé contre le peuple par des armées secrètes financées et organisées par l’OTAN et ne rendant de compte qu’à des échelons élevés de l’état profond au sein de l’OTAN, du MI6 et de la CIA, plutôt qu’à leurs gouvernements respectifs… De surcroit, ces recherches ont été validées par des enquêtes judiciaires en Italie, en Suisse et en Belgique et ont même fait l’objet de débat (et de condamnation) au Parlement Européen.

Le scandale vit le jour en Italie en 1984, lorsqu’un juge italien Felice Casson, rouvrit le dossier d’un véhicule piégé à Peteano en 1972 et découvrit une série d’anomalies dans l’enquête initiale. L’atrocité qui avait été originellement attribuée aux Brigades Rouges communistes, avait en fait été l’œuvre d’une organisation d’extrême droite appelée Ordine Nuovo (l’Ordre Nouveau). Suite à une découverte d’une cache d’arme près de Trieste en 1972, contenant des explosifs de type C4 identiques à ceux qui avait été utilisés dans l’attaque de Peteano, l’enquête de Casson révéla que l’attaque à la bombe de Peteano avait été l’œuvre des services secrets militaires SID (Servizio Informazioni Difesa), en collaboration avec Ordine Nuovo. L’objectif était de de mettre l’attaque sur le compte de l’extrême gauche militante des Brigades Rouges. Le terroriste d’extrême droite, Vincenzo Vinciguerra, fut arrêté et condamné, puis il avoua avoir placé la bombe.

L’enquête du juge Casson révéla aussi que l’attentat à la bombe de Peteano était la poursuite d’une série d’attaques terroristes qui avaient débutées à Noël 1969, dont la plus connue fut celle de la Piazza Fontane à Milan, tuant 16 personnes et en blessant 80. Cette campagne de terreur culmina le 2 août 1980 par l’explosion d’une énorme bombe dans la salle d’attente de la gare de Bologne, qui fit 85 morts et 200 blessés. Ce fut l’une des plus grandes attaques terroristes des temps modernes en Europe continentale.

LA STRATÉGIE DE LA TENSION

Au cours de son procès, Vincenzo Vinciguerra révéla que, outre le fait de discréditer les groupes politiques d’extrême gauche, il existait un but plus sombre derrière les attaques, à savoir de provoquer un climat de peur parmi la masse. Cela était défini par le terme de « stratégie de la tension », qui avait pour but de générer une atmosphère de terreur qui pousserait la population à faire appel à l’état pour se protéger.

Vincenzo Vinciguerra déclara lors de son procès : « Vous deviez attaquer des civils, des gens, femmes et enfants, des innocents, des inconnus loin de toute préoccupation politique. La raison était très simple. Cela visait à faire en sorte que ces gens et tout le peuple italien se tourne vers l’État pour assurer leur sécurité. »

Stragebolognacopertina_1280866645(À droite, les Illuminati ont tué 85 personnes et ont fait 200 blessés à la gare de Bologne en 1980.)

Dans un documentaire de la BBC, il décrivit les objectifs de la manière suivante : « destabiliser afin de stabiliser »… « Générer de la tension au sein du pays pour promouvoir des tendances politiques et sociales réactionnaires et conservatrices.

En 1990, le juge Casson reçut l’autorisation du Premier Ministre Giulio Andreotti de poursuivre ses recherches au sein des archives de des services secrets militaires italiens, les Servicio informazioni sicurezza Militare (SISMI), où il découvrit la preuve de l’existence du réseau Gladio et de ses liens avec l’OTAN et les États-Unis.

Comme l’a révélé Andreotti, l’armée secrète Gladio, était bien pourvue en arme. L’équipement fourni par la CIA était dissimulé au sein de 139 cachettes à travers tout le pays, dans des forêts, les champs et même sous les églises et les cimetières. D’après les explications d’Andreotti, les cachettes de Gladio comprenaient des « armes de poing, des munitions, des explosifs, des grenades, des couteaux et des dagues, des mortiers de 60 mm, plusieurs fusils, des émetteurs radio, des jumelles et divers outils… »

LE SCANDALE SE RÉPAND

En octobre 1990, le Premier Ministre grec, Andreas Papandreou, confirma l’existence d’un réseau Gladio en Grèce. En Allemagne, un programme de télévision révéla comment un ancien membre des Forces Spéciales SS d’Hitler avait fait partie d’un réseau allemand de l’ombre. Le parlement belge forma un comité spécial pour enquêter sur l’existence – confirmée par le ministre de la défense – d’un réseau Gladio belge.

En Turquie, l’ancien Premier Ministre Bulent Ecevit alla encore plus loin, en admettant qu’une armée secrète avait été impliquée dans des actes de torture, des massacres, des assassinats et des coups d’état, sommant le ministre de la défense de l’époque à déclarer : « Ecevit ferait mieux de fermer sa p… de g… ! »

En tout, les 12 pays de l’Union Européenne furent affectés et le 22 novembre 1990, le Parlement Européen initia un débat sur le problème.

Le ton fut donné par le parlementaire grec Ephremidis : « Monsieur le Président, le système Gladio a mené ses opération pendant quatre décennies sous des noms divers. Il a fonctionné clandestinement, et nous pouvons lui attribuer toutes les tentatives de déstabilisation, toutes les provocations et tout le terrorisme qui se sont déroulés dans nos pays pendant ces quatre décennies. »

Ephremidis critiqua vertement le réseau entier : « Le fait est qu’il fut mis en place par la CIA et l’OTAN, qui tout en prétendant défendre la démocratie, ne faisait en fait que la miner et l’utiliser pour leur propres objectifs maléfiques… »

3 Commentaires

Un bouc-émissaire confirme que l’attentat d’Orlando n’est qu’un acte sous faux drapeau de la CIA

False-Flag-sm

La vérité de l’histoire a été révélée à un ancien procureur du comté de Los Angeles par deux agents de police de Santa Monica qui sont depuis menacés de poursuites fédérales pour avoir évoqué l’incident.

Selon deux sources du ministère, James Wesley Howell a appelé la police de Santa Monica le dimanche matin prétendant qu’il avait besoin d’une protection contre la CIA. Howell a expliqué aux forces de l’ordre qu’il : « avait été piégé par la CIA – ils vont me tuer. »

Selon Howell, il se trouvait à Los Angeles pour rencontrer une autre personne dans le but de participer à une attaque simultanée contre les communautés gays en Floride et à Los Angeles.

Howell a déclaré en outre que « tout s’est détraqué. Dan était parti quand je suis arrivé ici. Ils ont tué le chef de l’attaque en Floride ce matin. Ils vont me tuer. J’ai besoin d’une protection. »

Selon des sources engagées dans l’enquête menée par les services de police, Howell a indiqué aux agents ayant établi le contact en premier avec lui, qu’il était l’une des cinq personnes impliquées dans l’attaque planifiée de dimanche dernier sur les côtes est et ouest.

Howell a déclaré qu’il était censé rencontrer son contact samedi soir à LA. Ce dernier était censé disposer d’un surplus d’armes et de produits chimiques pour les mélanger à la Tannerite.

« Quand je suis arrivé ici, Dan avait disparu. Je suis allé à son appartement et il avait déménagé …. J’ai essayé de l’appeler, mais il ne m’a jamais répondu », a déclaré Howell.

Interrogé sur les quatre autres personnes impliquées dans le complot, Howell ne connaissait que les premiers noms de trois des suspects présumés, nommant son contact dans LA – Dan et deux des trois contacts en Floride, Omar et Brandy.

Parlant du suspect tué dans le massacre Pulse Bar en Floride, Howell a déclaré: « Omar n’était pas censé être tué. Ils nous ont menti – Omar et Brandy étaient supposés en réchapper. »

Lorsque Howell a été interrogé sur la façon dont lui et ses conspirateurs se connaissaient, il a déclaré : « Nous avions été mis en relation par une connaissance islamique cours d’un séminaire fondamentaliste délivré en ligne – nous avons été recruté lors du cours et nous sommes entraînés ensemble dans un camp en Virginie – on nous a appris comment tirer et faire des bombes – tout le monde connaissait son rôle – quelque chose a mal tourné …. »

Avant que les officiers ne puissent interroger Howell davantage, des agents travaillant pour le bureau du FBI de Los Angeles sont rapidement intervenus et ont repris l’affaire en main. Les détectives de Santa Monica n’ont jamais été autorisés à interroger Howell.

En résumé, il semble que Howell était sur le point de rencontrer un autre conspirateur (Dan) pour déclencher des explosions et tirer sur les gens à la parade de la fierté gay à Hollywood en Californie, ce dimanche.

S’apercevant de l’absence de son contact manquant lors de son arrivé à Los Angeles et après avoir entendu qu’Omar Matteen avait été tué par une équipe SWAT du FBI à Orlando, Howell s’est rendu compte qu’il avait été trahi par la CIA et s’est mis à avoir peur pour sa propre vie.

Howell a été intercepté par le FBI avant que les agents de police de Santa Monica ne puissent l’interroger sur ses motifs le conduisant à tuer des homosexuels sur les deux côtes des États-Unis ce dimanche.

Cependant, en l’absence de plus amples informations, il ne fait aucun doute que le public américain ne connait pas la vérité sur le drame d’Orlando en Floride pas plus que sur l’arrestation d’Howell qui s’en est suivi.

Il est dommage que les Fédéraux soit intervenu auprès du chef de la police de Santa Monica afin de la réduire au silence; Cependant, nous sommes très reconnaissants aux deux officiers qui ont risqué leur emploi pour prendre la liberté de révéler ce qu’elle aurait probablement tweeté si les Fédéraux n’avait pas fait pression sur elle.

8 Commentaires

Les Illuminati n’ont aucun scrupule à tuer des Juifs

n-JE-SUIS-JUIF-FRONT-large300

La méthode israélienne « d’agression à couvert » a été transposée dans les attaques terroristes sous faux drapeau, afin que tous les occidentaux se retrouvent dans la position des « Juifs persécutés ».

Après « l’attaque terroriste » de Paris, la semaine dernière, il est utile de rappeler que les Illuminati n’hésitent pas à tuer des Juifs dans des attaques sous faux drapeau pour faire avancer leur agenda politique.

Le gouvernement israélien a déjà tué ses propres citoyens au cours « d’attaque terroristes » pour créer une « menace extérieure », et justifier de représailles. Cette stratégie est aujourd’hui utilisée pour provoquer une guerre entre les Chrétiens et les Musulmans et la création d’un gigantesque état policier. Dans le futur, lorsqu’ils se lèveront, les résistants seront considérés comme des « terroristes ».

jesuis

Jusqu’à tout récemment, j’acceptais l’image d’Israël comme une nation éprise de paix, assiégée par une mer d’arabes assoiffés de sang. L’idée que cet état minuscule puisse avoir des desseins impérialistes semblait ridicule.

Mais, et si à l’insu de la plupart des gens, y compris les israéliens, l’élite au pouvoir dans le monde se servait d’Israël pour faire avancer son plan de Nouvel Ordre Mondial?

Et si le rôle d’Israël était de coloniser le Moyen-Orient, et de devenir le siège mondial du gouvernement et de la religion globale?

« Le terrorisme sacré d’Israël » (1980) par Livia Rokach, une monographie de 63 pages en ligne, suggère que ce scénario bizarre n’est pas si saugrenue.

La monographie de Rokach est basée sur les révélations du journal personnel de Moshe Sharett, qui fut le tout premier ministre israélien des Affaires étrangères de 1948 à 1956, et Premier Ministre de 1954 à 1956.

Selon ce journal, que les Israéliens ont essayé de supprimer, l’image  de la vulnérabilité d’Israël était une ruse. Israël avait toujours eu l’intention de devenir la puissance dominante de la région, et avait délibérément « inventé des dangers » afin de duper les citoyens et de provoquer des guerres.

sharett

(Moshe Sharett 1894-1965)

Dans son journal, Sharett cite une conversation avec le chef des armées d’état-major Moshe Dayan en mai 1955 :

« Nous ne sommes confrontés à aucun danger d’un avantage des forces arabes pour les 8 à 10 prochaines années… Les actions de représailles que nous ne pourrions pas mener à bien si nous étions liés à un pacte de sécurité, sont notre lymphe vitale… elles rendent possible pour nous le fait de maintenir un niveau élevé de tension au sein de notre population et dans l’armée. Sans ces actions, nous aurions cessé d’être un peuple combatif… »

Sharett conclut : « L’Etat… doit considérer l’épée comme l’instrument principal sinon le seul avec lequel garder son moral élevé et maintenir sa tension spirituelle. À cette fin, il peut – non il DOIT – inventer des dangers, et pour ce faire, il doit adopter la méthode de la provocation et de la vengeance… Et par-dessus tout, espérons qu’une nouvelle guerre avec les pays arabes ait lieu, afin que nous puissions enfin nous débarrasser de nos problèmes et acquérir notre espace. » (41)

« L’AGRESSION SECRÈTE »

Cette politique de « représailles » ou de « provocation et de vengeance » a également été appelée « l’agression secrète ». La « guerre contre le terrorisme » des Etats-Unis est une continuation de cette dernière. Essentiellement, il s’agit de déguiser une politique d’agression en représailles à des opérations sous faux drapeaux.

Par exemple, des patrouilles israéliennes traversaient la frontière pour attaquer des Jordaniens ou des Egyptiens, puis prétendaient que les actions avaient eu lieu en Israël. Une fois attaquée, l’armée poursuivait les « agresseurs » en territoire ennemi et faisait des ravages. Ariel Sharon fut le chef d’une escouade (« Unité 101 ») spécialisée dans ces incursions meurtrières. Son raid de 1953 sur le village jordanien de Kibiyah tua des dizaines de civils. (30)

En Mars 1954, un bus israélien qui circulait entre Eilat et Beer-Shev’a fut attaqué et 10 passagers furent tués. Le commissaire de l’armistice de l’O.N.U. le colonel Henderson déclara, « à partir des témoignages des survivants, il n’est pas prouvé que tous les assassins étaient des arabes. » Il a attribué l’attaque à « l’intention des terroristes d’accroitre les tensions dans la région. » (28) Là-dessus, les Israéliens quittèrent la Commission d’armistice en signe de protestation.

220px-Maale_Akrabim_MassacreEn juin-juillet 1954, une escouade terroriste israélienne fit sauter de nombreuses institutions britanniques et américaines au Caire dans une tentative d’envenimer les relations entre les Arabes et l’Occident. Surnommé « l’Affaire Levon », cela aurait pu être le mode de pensée derrière l’attaque de 2001 sur le World Trade Centre.

Du point de vue de la stratégie de « l’agression secrète », si le terrorisme n’existait pas, Israël devrait le créer. Il est possible que, l’établissement de la sécurité d’Israël ait inspiré certaines attaques récentes contre des israéliens. Dans certains cas, les terroristes sont décrits comme « blancs ». Rappelez-vous le sniper qui a tué 10 réservistes israéliens à un barrage le 3 février 2004? S’il avait été palestinien, n’aurait-il pas frappé de nouveau?

Les commentateurs israéliens déplorent le fait qu’Israël ne soit pas une démocratie. Ils disent que les tenants des institutions de sécurité ont détourné le pays. Un expert a fait remarquer, « Israël n’est pas un Etat avec une armée, mais une armée avec un état affilié. » Ils déplorent aussi que la culture de la corruption, de la brutalité et de l’immoralité se répande dans l’armée. (Voir Ran Ha-Cohen, « Israeli Elections So What?« )

Je pense que les Illuminati (c’est-à dire les banquiers centraux maçonniques) contrôlent le dispositif de la sécurité d’Israël et du gouvernement. Beaucoup de grands hommes politiques israéliens sont francs-maçons.

L’USAGE DE L’ANTISÉMITISME

Les Illuminati ont toujours utilisé l’antisémitisme pour faire avancer les Juifs dans leurs objectifs néfastes.

Dans les « Protocoles des Sages de Sion« , le conférencier avoue que les Illuminati ont « éliminé toute espèce de règle, sauf la nôtre. » Néanmoins, ils permettent des attaques de leur plan de domination du monde afin de créer l’antisémitisme. « L’antisémitisme nous est indispensable pour la gestion de nos frères inférieurs. » (9-2)

Dès l’enfance, il est enseigné aux juifs qu’ils sont détestés sans aucune raison rationnelle et qu’Israël est une assurance contre un autre holocauste. Cette attitude déshumanise leurs adversaires, et évite la nécessité d’une véritable autocritique. Souvent, la question posée par les juifs n’est pas, est-ce quelque chose de vrai ou de faux? Bon ou maléfique? Mais, « Est-ce que c’est bon pour les juifs? »

Traumatiser les gens et les convaincre que des démons irrationnels menacent leur survie est une forme efficace de contrôle mental. Ces gens-là rejetteront la moralité et la raison et, si nécessaire, deviendront sauvages, ou des tueurs décérébrés eux-mêmes. Ils sont facilement exploités par des forces qui peuvent ne pas être juives du tout, qui peuvent même être antisémites, et planifier leur destruction finale.

Maintenant, les Illuminati utilisent la même tactique sur les américains. Les empreintes digitales du Mossad sont partout dans les évènements du 11/9. Apparemment, la compagnie israélienne Zim Container Lines a déplacé son siège de 200 hommes dans le World Trade Center une semaine avant l’attentat et payé une lourde amende pour avoir rompu le bail. Sept des supposés « pirates de l’air » arabes semblent être encore en vie.

Si Oussama Ben Laden n’existait pas, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne l’aurait créé. Il y a des preuves qu’il a reçu de l’argent du MI-6 britannique dès 1996. Selon le quotidien français Le Figaro, Ben Laden a rencontré le chef de la CIA à Dubaï en juillet 2001. Il sert les desseins de ceux qui incitent à un fallacieux « choc des civilisations ». L’extrémisme islamiste a été créé et mis en place par les agences de renseignements occidentales. Le terrorisme islamique ne représente pas les musulmans et est entièrement financé par l’occident et ses alliés. L’EIIL est une création du Mossad et de la CIA.

 

%d blogueurs aiment cette page :