Poster un commentaire

Le génocide dont on ne parle jamais

Le massacre d’environ deux millions de personnes, l’élite chrétienne russe, par les juifs bolchéviques (c’est à dire les Illuminati) entre 1917-1919 représente le génocide de la Civilisation Chrétienne russe.

(On estime que huit millions périrent pendant la période 1917-1924). La description suivante provient du Vicomte Léon de Poncins « Les Forces Secrètes de la Révolution » pp. 147-152. Certaines parties sont tellement horribles qu’elles ne peuvent pas être reproduites ici. Il n’y a qu’une seule explication justifiant le fait que le souvenir de ce génocide soit étouffé ; et qu’aucun musé de l’holocauste n’ait été érigé en sa mémoire. Les descendant spirituels de ces bolchéviques satanistes règnent aujourd’hui sur le monde. Les juifs anti-Illuminati et anti-Communiste doivent se manifester ou prendre le blâme pour les atrocités passées des Illuminati, celles du présent, et du futur.

« La commission d’enquête de Deniken sur les méthodes des Bolchéviques pendant la période 1918-1919, dans un rapport sur la terreur rouge, comptabilisait 1,7 millions de victimes.

Le professeur Sarolea donne dans The Scotsman du 7 novembre 1923 les estimations officielles suivantes publié partout : 28 archevêques, 1 219 prêtres, 6 000 professeurs, 9 000 docteurs, 54 000 officiers, 260 000 soldats, 70 000 policiers, 12 950 propriétaires, 535 250 membres des professions libérales et intellectuelles, 193 290 ouvriers, 618 000 paysans.

Mieux que toute froide statistique, la description suivante d’un témoin donnera une idée de l’échelle à laquelle ces boucheries furent commises. Lorsque la Commission Rohrberg entra à Kiev, après la prise de cette ville par l’armée des volontaires en août 1919, elle trouva le hall d’exécution de la Tchéka dans l’état suivant :

« Tout le sol en ciment du grand garage (le hall d’exécution du département de la Tchéka de Kiev) était couvert de sang. Ce sang n’était plus liquide ; il formait une couche de plusieurs pouces ; c’était une horrible mixture de sang, de cerveau, de pièces de crânes, de touffes de cheveux et d’autres restes humains. Tous les murs étaient criblés de milliers d’impact de balle et était éclaboussés de sang ; des morceaux de cervelle et de cuir chevelu y était collé…

Nous trouvâmes dans le coin du jardin une autre fosse qui était plus vieille et contenait environ 80 corps. Là nous découvrîmes sur les corps des traces de cruautés et de mutilations inimaginables les plus variés.

Certains corps étaient éventrés, d’autres avaient les membres découpés, certains étaient littéralement réduits en pièce. Certains avaient les yeux arrachés et la tête, la face et le cou couverts de blessures profondes. Plus tard nous trouvâmes un corps avec un coin enfoncé dans la poitrine. Certains n’avaient pas de langues. Dans un coin de la fosse, nous trouvâmes aussi une quantité certaines de bras et de jambes… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :