Poster un commentaire

La Collaboration entre les Illuminati Britanniques et les Nazis

(En haut, Sir Claude Dansey, Directeur-adjoint du MI-6, envoya à la mort des centaines de résistants anglais et français )

Cet article constitue un important rappel du fait que la Deuxième Guerre mondiale fût organisée par les Illuminati pour dégrader et détruire l’Europe et l’ordre Chrétien du monde. Toutes les guerres sont conçues dans le but de favoriser l’avènement d’un Nouvel Ordre Mondial satanique.

par Henry Makow Ph.D.

À la veille du jour J du 6 juin 1944, des centaines d’actes de sabotage furent commis par la Résistance Française – à une exception près.

Il n’y en eut aucun de perpétré dans le nord et le nord-ouest, là où ils étaient pourtant le plus nécessaires.

A cet endroit, les réseaux « Prosper » et « Scientifique » avaient été purgés par la Gestapo en 1943. Le jeune dirigeant courageux de « Prosper », Francis Anthony Suttill, 34 ans, languissait dans un camp de concentration.

Lui et un bataillon d’agents britanniques furent plus tard exécutés, parmi 10 000 autres membres de la résistance française. Cent soixante avions cargo d’armes – 2600 containers – y compris des tonnes de munitions et d’explosifs furent saisis par les Nazis.

Qui était responsable de cette débâcle ?

D’après l’ouvrage abondamment documenté du producteur de la BBC Robert Marshall : « All the King’s men » (Collins, 1988) le coupable n’était autre que le franc-maçon homosexuel vice-président  du MI-6 : Sir Claude Edward Marjoribanks Dansey (1876-1947).

Dansey avait délibéremment placé un agent double, Henri Dericourt,  au cœur de l’organisation Prosper. Dericourt, un pilote français, était responsable de l’organisation du largage nocturne d’agents et de matériel depuis et vers la France.

Il maintenait son point de contact, le SS Sturmbannfuhrer Karl Baumelburg, à la tête du contre-espionnage en France, au courant de toutes les allées et venues, y compris le courrier qui circulait de part et d’autre. En retour, la Gestapo permettait aux opérations de se dérouler ce qui jouait en faveur de Dericourt, le faisant paraitre loyal.

Le MI-6 plaça son propre agent Nicolas Bodington au sein des services des opérations spéciales pour se porter garant de Dericourt et bloquer tous les efforts des agents du contre-espionnage pour découvrir le traitre. Bodington rencontra même Baumelburg lors d’une visite à Paris en 1943. Ils se connaissaient tous deux depuis l’avant-guerre. C’était Bodington qui avait présenté Baumerlburg à Delicourt.

Après la guerre, Dericourt confirma avoir travaillé pour Dansey.

Pourquoi le MI-6 se serait-il engagé dans ce genre de trahison ?

Marshall fournit une explication. Lorsque Churchill forma un gouvernement de coalition en 1940, le contrôle ministériel de l’un des services de renseignement avait été promis à Labour. En conséquence, le service des opérations spéciales (Special Operations Executive – SOE) fut coupé du MI-6 et utilisé pour des opérations de sabotage.

(Dericourt)

En représailles, Dansey et le MI-6 décidèrent de saboter le SOE en plaçant Dericourt au cœur de son réseau principal, et l’instruisirent de le trahir auprès de la Gestapo.

Après que le réseau Prosper soit tombé, Dansey et son supérieur, Sir Stewart Menzies, firent campagne pour que le SOE soit dissout. En 1946 il fut restitué au MI-6.

Comme le réseau était de toute façon perdu, ils firent en sorte que l’Illuminati Winston Churchill convoque l’héroïque Francis Suttill à une rencontre privée au cours de laquelle Churchill lui confia que le jour J aurait lieu à Calais en septembre 1943.

Ils étaient confiants que les méthodes de torture de la Gestapo suffiraient à extraire ce renseignement juteux à Suttill ou à ses confrères. (Ce fut bien le cas mais les Nazis ne furent pas dupes, et transférèrent même des divisions de la France en Russie.)

LA VERITABLE RAISON

Je ne peux pas croire que le MI-6 saboterait les efforts de guerre à cause d’une rivalité bureaucratique.

Il y avait des dizaines de diversions possibles et bien moins couteuses avant le jour J.

Mon hypothèse est que les Illuminati avaient infiltré et pris le contrôle des instances dirigeantes de tous les adversaires en temps de guerre.

La guerre véritable n’était pas entre les alliés et les puissances de l’Axe mais plutôt entre ce culte satanique et l’humanité.

La guerre n’était juste qu’un prétexte pour détruire l’élite génétique : les dirigeants naturels, les patriotes et les idéalistes. Il s’agissait du génocide de l’Occident, qui aurait pu dans le futur offrir une résistance à leurs plans Luciférien d’un gouvernement mondial.

Et qui était le mieux préparé que ces agents SOE hautement entrainés qui étaient prêts à sacrifier leurs vies pour leur pays ?

Le MI-6 avait déjà assassiné un dirigeant naturel britannique, un politicien colonial, le Comte d’Errol.

LE MASSACRE SATANIQUE

Henri Dericourt avait un respect immense pour l’homme qu’il trahissait. Il définissait ainsi Francis Suttil : « magnifique, fort, jeune, courageux et plein de décision, une sorte d’Ivanhoé. »

(Suttill)

Lorsque Suttill fut arrêté le 23 juin 1943, les Nazis lui montrèrent le dossier de Dericourt. Ils savaient tout du réseau Prosper. Tout ce qu’il restait à Suttill était de sauver sa peau d’agent.

Il négocia un accord où en échange du fait que ses agents et les résistants français seraient traités en prisonniers de guerre, il révèlerait où les caches d’armes étaient situées. Il parvint même à ce qu’Heinrich Himmler signe l’accord.

La Gestapo « balaya la campagne comme une faux fauche les blés. Aussitôt, des centaines de français et de françaises furent envoyés en prison dans le nord de la France. A Fresnes, les gens étaient incarcéré parfois jusqu’à six par cellule. »

Bien sur les Nazis ne tinrent pas leur promesse. Les Illuminati ne pouvaient pas permettre à Suttill et à ceux de sa trempe de survivre. C’était précisément le but de la guerre. Ils ne pouvaient pas leur permettre de découvrir que les Illuminati, y compris le Premier Ministre, les avaient trahis, eux et l’effort de guerre.

Francis Suttill fut pendu dans le camp de concentration de Sachenhausen, le 24 mars 1945.

(Andrée Borrel)

Andrée Borrel, 25 ans, la commandant en second de Suttill, reçue une injection mortelle puis fut incinérée à Natzweiler en juillet 1944.

Les agents Gilbert Norman, John MacAllister, Frank Pickersgill, Johnny Barrett et Robert Benoist furent pendus à Gross Rosen en septembre 1944.

 (Noor Inyat Khan)

Noor Inyat Khan, 30 ans, leur opérateur radio, fut gardée enchainée à Pforsheim puis envoyée à Dachau où elle fut fusillée.

Rien n’a subsisté du sort de centaines d’autres agents, britanniques et français. « Francis Suttill employait 144 agents à temps plein au sein de son réseau, mais lorsque vous comptez tous ceux qui étaient connectés au réseau Prosper, le nombre se monte à 1015. »

Après la guerre, les officiers de la Gestapo confirmèrent qu’Henri Dericourt était leur agent, responsable de l’implosion des réseaux de résistance dans le nord de la France.

Néanmoins, les enquêtes et les procès furent entravés par le MI-6 et Dericourt continua sa carrière comme pilote. Il devint impliqué dans le trafic d’héroïne et mourut dans un crash aérien au Laos le 22 novembre 1962.

PLUS SUR DANSEY

En juin 1943, Patrick Reilly, un assistant du chef du MI-6 Stewart Menzies fut choqué de voir Dansey applaudir.

« Excellente nouvelle Reilly ! S’exclamait-il. « Un des gros réseau de SOE en France viens d’être démantelé ! »

Reilly pensa naturellement qu’il « était indubitablement un homme méchant. » Un de ses collègues déclarait notamment : « Dansey est le seul homme véritablement diabolique que j’ai jamais rencontré. »

Né en 1874, Dansey jouit d’une longue carrière remplie de distinction, œuvrant à maintenir l’Empire Britannique (c’est-à-dire Illuminati).

D’après Anton Chaikin, en 1911, William Rockefeller (le frère de J.D. Président de la Standard Oil et fondateur de la Citibank) avait employé, « par l’intermédiaire de ses relations privées au sein de l’élite, un officier agent secret britannique de haut rang nommé Claude Dansey… afin de réorganiser les services de renseignements de l’armée U.S. comme auxiliaires des services secrets britanniques. »

Dansey s’employa à organiser les dirigeants Francs-maçons des groupes controlés par les banquiers Illuminati en constituant un service de renseignement informel appelé la « Section Z. » Lorsque le MI-6 fut mortellement compromis par la capture de deux agents à Venlo en Hollande en 1939, la Section Z devint la colonne vertébrale du MI-6.

Ainsi, nous voyons que le MI-6 et la CIA, ainsi que la plupart des services de renseignement, n’ont jamais été au service des intérêts nationaux. Ils ont toujours servi les banquiers Illuminati et leur dessein d’établir une tyrannie mondiale appelée : « gouvernance mondiale », « internationalisme » et « globalisme ».

Les traitres Illuminati ne firent pas que sacrifier des milliers d’agents. Ils mirent en péril l’effort de guerre allié et la vie de millions de soldats. Cela me conduit à m’interroger sur le fait que l’effort de guerre Nazi ait également pu être saboté, afin que les alliés puissent triompher en Normandie.

Il est difficile de parler de trahison lorsque les forces dominantes de la société sont engagées dans des activités de traitrise ainsi que dans la recolonisation des nations démocratiques indépendantes par un cartel bancaire international maçonnique.

CONCLUSION : LA GUERRE EST UNE MASCARADE MORBIDE

La guerre est orchestrée par les Illuminati. Utilisant leurs agents en politique et les médias, elle est conjurée par des mages noirs pour dégrader, démoraliser et détruire l’humanité.

La guerre est une orgie satanique où les bons sont sacrifiés aux méchants, qui se nourrissent de leurs âmes. Des millions de patriotes répondent à l’appel pour « défendre la liberté » et meurent pour rien.

En se basant sur leurs antécédents, nous ne devons pas sous-estimer la dépravation des banquiers Illuminati, et les mesures qu’ils prendront pour réduire l’humanité en esclavage.

Sachant ce que nous savons de ces démons, comment pouvons-nous douter qu’ils furent derrière le 11/09 et d’innombrables autres atrocités, certaines très récentes ?

La société est attaquée par un cancer qui menace d’être fatal à moins qu’il ne soit diagnostiqué bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :