Poster un commentaire

La vérité sur « la Diversité »

Nous sommes tous touchés par la «diversité», mais peu de gens comprennent sa véritable nature.

Attention : ça n’est pas joli.

La «Diversité» est un énorme programme à long terme de modification du comportement qui utilise les minorités afin de déshériter la majorité.

En bon français, « la diversité » signifie de reconnaître les différentes races, religions et «orientations sexuelles».

Dans le double langage du Nouvel Ordre Mondial, la «diversité» est une façon détournée de diluer la discrimination contre la majorité blanche Chrétienne hétérosexuelle en Europe, au Canada, en Australie et aux États-Unis.

Alors qu’elle prétend défendre l’égalité, son véritable objectif est de culpabiliser essentiellement les hommes blancs hétérosexuels pour qu’ils renoncent à leur position et au pouvoir. L’objectif est de préparer l’Amérique du Nord et l’Europe pour l’inclusion dans un «gouvernement mondial» géré par le cartel bancaire central basé à Londres.

La puissance de ce cartel privé se mesure au fait que pratiquement toutes les grandes entreprises, tous les établissement d’enseignement et organismes du gouvernement fournissent des « formations à la diversité » (c’est à dire de l’endoctrinement politique) à ses employés. Même si les études montrent qu’il ne présente aucun bénéfice économique, ils dépensent huit milliards de dollars par an à ce sujet. La firme Toyota prévoit à elle seule de dépenser autant dans les dix prochaines années.

Voici un exemple de l’humiliation des Blancs se déroulant dans ces sessions. Cela provient du texte : «Seeing Ourselves : Exploring Race Ethnicity and Culture» (199) de Carl James.

Un participant, Greg dit au groupe :

« En ce qui concerne ma race, je suis blanc mais je n’ai jamais vraiment eu à y réfléchir avant. Je ne pense pas que cela ait jamais eu la moindre influence sur les gens avec qui je parlais ou m’associais. Mes deux meilleurs amis sont un noir et un indien (canadien). J’ai été élevé dans une famille qui ne croyait pas dans les préjugés et j’en suis fier. Si je n’aime pas une personne, c’est à cause de sa personnalité, et non de sa race ou de son héritage biologique.»

Maintenant, vous pourriez penser que Greg s’en tirerait avec brio.

Vous ne considérez pas l’ordre du jour caché. L’auteur, un formateur à la diversité, châtie Greg pour supposer qu’il est «la norme». Greg ne parvient pas à reconnaître son «privilège de race», cet «ensemble invisible d’atouts non acquis», c’est «l’héritage colonial blanc.» Les Blancs comme Greg nient «la manière par laquelle ils produisent socialement, culturellement et politiquement des rapports de domination.» (P.44)

En d’autres termes, les Blancs oppriment naturellement les autres peuples. Cela ressemble à du racisme vicieux pour moi.

Pouvez-vous voir ce qui se passe? Ces sessions de la diversité projettent de la culpabilité sur les Blancs, notamment les hommes, afin qu’ils cèdent le pouvoir à des minorités conformes et reconnaissantes qui ne l’ont pas mérité. Il s’agit d’une escroquerie. Toute personne qui s’oppose à cet ordre du jour politique compromet sa carrière. C’est de la persécution politique.

Je veux dire clairement que la race humaine est une seule famille et que Dieu aime tous les peuples de façon égale. Comme Greg, je crois que les gens devraient être jugés sur leur seul mérite, sans distinction de race, de sexe ou d’orientation sexuelle.

Je n’ai aucun problème avec le fait que des «minorités» obtiennent des positions de pouvoir aussi longtemps qu’elles le font de manière équitable. Je me réjouis de la riche contribution des immigrants. Je suis venu au Canada quand j’étais encore un bébé en 1951.

Mais «la diversité» n’est pas une question d’équité ou d’enrichir la société. Elle favorise les minorités, non pour leurs mérites, mais comme un moyen de saper et de contrôler la majorité.

L’IRONIE

Il est ironique de constater que la clique de banquiers centraux fasse peser cette culpabilité sur les Blancs alors qu’ils sont eux-mêmes responsables de l’impérialisme et des guerres passées et présentes. Ils se sont enrichis par l’esclavage et le commerce de l’opium, et ils contrôlent aujourd’hui le crime organisé  par le biais de leurs agents.

La population américaine est constituée à 75% de Blancs et de Chrétiens. Le plan est que les Blancs deviennent une minorité d’ici à 2050 ou plus tôt. Les Blancs sont censés se tenir debout et devenir des invités dans leur propre maison.

Lorsque les Blancs seront une minorité, personne ne se fera le champion de leurs droits. Il y a deux millions de femmes de plus que d’hommes dans les universités américaines. Avez-vous jamais entendu parler de programmes de discrimination positive pour les hommes?

La «Diversité» est pratiquement inconnue en Chine, au Japon, en Israël, en Inde et en Amérique latine. Ces pays sont autorisés à conserver leur caractère racial. Mais parce que les gens d’origine européenne ont un sens d’implication politique matériel et spirituel, ils sont les plus difficiles à absorber dans le Nouvel Ordre Mondial. Ils sont les cibles du programme de la « diversité ».

Les banquiers centraux utilisent la tactique du « diviser pour mieux régner » pour saper les quatre piliers de notre identité : la race, la religion, la nation et la famille.

Tout d’abord, ils firent semblant de défendre les travailleurs pour se débarrasser du régime tsariste en Russie. Puis ils ont prétendu se faire les champions des femmes et des homosexuels pour saper les valeurs hétérosexuelles et la famille. Enfin, ils dupent les Blancs afin qu’ils acceptent passivement la discrimination et un statut diminué.

Ils utilisent le même refrain éculé avec (au choix) les travailleurs, les Juifs, les Noirs, les homosexuels, les femmes proclamant qu’ils ont été opprimés pendant des siècles. C’est ainsi que les banquiers mettent leurs hommes (ou femme) de paille au pouvoir.

CONCLUSION

Malléable et conformiste, les masses adoptent habituellement la norme. Lorsque des gens mal intentionné façonnent la norme, les masses succombent à des comportements déformés et autodestructeurs.

Le cartel bancaire crée l’argent en utilisant notre crédit national. En conséquence, la société a été subvertie par un pouvoir étranger détenant un ordre du jour satanique. Nos élites politiques et culturelles sont composées de traîtres qui, par exemple, ont permis au 11/09 de se produire et d’être couvert. Nous sommes soumis à un flux constant de mensonges de la part de ces pions moralisateurs égoïstes.

Dans un sondage effectué le 18 octobre 2007, par le Globe and Mail de Toronto, 63% ont répondu «Non» à la question : «Pensez-vous que les politiques de multiculturalisme au Canada aient été un succès?» L’échantillon portait sur environ 11 000 participants et les lecteurs du Globe ont tendance à être des libéraux.

Les peuples fondateurs de l’Occident ont le droit de conserver leur caractère national et de le voir s’épanouir. Les immigrants doivent s’intégrer, tout en conservant leur patrimoine. Ils ne s’attendent pas à être utilisé pour saper la majorité.

Alors, ne tombons pas dans leur piège du «diviser pour régner» en concentrant notre indignation sur les minorités. Elles sont manipulées autant que nous. Concentrons-nous sur les banquiers centraux et leurs laquais, dans la politique, le système éducatif, les entreprises et les médias.

Je sais que cela va à l’encontre de certains. Demandez-vous d’où vous tenez vos attitudes. Elles vous ont été serinées par les médias et le système éducatif. Nous sommes manipulés et dupés ; il est grand temps de se réveiller.

Puis-je vous rappeler que le terme «politiquement correct» est née au sein du Parti Communiste en URSS dans les années 1920. Ce n’est pas un hasard si le terme fait partie de notre vocabulaire d’aujourd’hui. Les mêmes banquiers qui contrôlaient alors l’URSS, contrôlent secrètement les États-Unis, le Canada et l’Europe d’aujourd’hui.

Commentaires des lecteurs :

GARY : Merci pour votre récent article sur la diversité. Je viens juste d’être viré d’un emploi au sein d’une entreprise en contrat avec l’état pour avoir refusé de participer au programme de formation de l’entreprise à la diversité. J’ai passé plus de 12 ans dans le même établissement, ai reçu d’excellentes notes annuelles chaque année et ai gagné le respect de mes collègues de travail. Mon supérieur immédiat, le gestionnaire du site et le gestionnaire de programme ont tous essayé de convaincre l’entreprise de ne pas me virer, mais en vain.

Toute personne qui s’oppose à l’endoctrinement de la diversité alors qu’il est employé par une grande entreprise sous contrat commet, comme vous le dites, un suicide professionnel. Lorsque les dirigeants d’entreprises ne se soucient pas de ce que leurs gestionnaires disent au sujet de garder un bon employé, il devient évident qu’elles servent l’objectif des banquiers centraux.

Savez-vous ce qui est intéressant au sujet de la formation sur la diversité dans mon ancienne entreprise? Lorsque l’obligation d’assister à la formation a été reçue dans notre boîte e-mail, tous les hommes de mon groupe râlèrent et se plaignirent à ce sujet. Ils ont tous détesté! Il y a quelque chose à l’intérieur d’un homme, dans ses tripes, qui est révulsé par toutes ces formations sur la diversité. Il est offensant et insultant à l’intelligence d’un homme et à son honneur d’avoir à assister à certaines vidéos de formation stupide qui lui parle comme à un élève de première.

Je suis un homme blanc marié avec des principes Chrétiens. J’ai aussi la chance d’avoir une femme qui a soutenu ma décision. Elle m’a dit à plusieurs reprises la façon dont elle est fière que je sois prêt à perdre mon travail et tous ses avantages pour défendre mes principes.

———

ANTHONY : Un autre article perspicace Henry, qui a vraiment fait mouche à mon sens.

Je suis un étudiant en Australie qui a eu le malheur d’étudier les sciences sociales à une soi-disant université «Catholique» d’ici à Melbourne. Mon infortune est encore plus grande car je suis souvent un des deux seuls hommes dans ma classe. Dès le premier jour, j’ai dû entendre cours après cours, massacré tout ce qui est bon et décent et loué toutes les choses féministes, anti-familles et anti-chrétiennes (c’est vrai, dans une université catholique!) Je regarde les autres élèves en train de laper ce poison et accepter chaque mot comme si c’était l’évangile.

Chacun de mes professeurs sont des femmes et toutes sont des militantes féministes. J’ai gardé mes pensées pour moi-même pendant les deux premières années (aussi dur que cela fut), mais je dû y mettre un terme à la suite d’une conférence où des écrits d’un militant homosexuel questionnant l’innocence des enfants nous étaient présenté. J’ai écrit, dans un journal qui devait être évaluée, que cette sorte d’écriture ne faisait rien pour dissiper les craintes de la nature pédophile de CERTAINS homosexuels.

La réponse (de la part du chef du département de sociologie, rien de moins) était une diatribe de 200 mots (le reste de mon travail était à peine mentionné) me traitant d’homophobe et m’avertissant en termes non équivoques que ce type d’écriture était inacceptable. Tout cela dans un journal qui a été structuré de manière à servir de «réaction critique» aux écrits étudiés! Merci pour la «diversité» et «la liberté de pensée» …oh, c’est à dire aussi longtemps que vous pensez de la même façon qu’eux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :