Poster un commentaire

Pourquoi les Banquiers aiment-ils la Gauche?

Le Comte Cherep-Spiridovitch était un général tsariste qui a lutté contre les Bolcheviks au cours la Révolution Russe de 1917.

En 1926, il publia un livre intitulé «Le Gouvernement Mondial Secret», qui montre comment le plan des Rothschild pour la tyrannie mondiale domine l’histoire moderne.

Le fait que «Le Gouvernement Mondial Secret» soit généralement considéré comme «de droite» et «antisémite» est révélateur :

1) Il montre que la société a été endoctrinée et subvertie par le complot Rothschild.

2) Il révèle comment la question bidon de l’antisémitisme détourne l’attention d’une véritable menace mortelle pour l’humanité.

3) Il explique le sens véritable de « l’extrême droite » et pourquoi la Gauche est un instrument des banquiers.

EXEMPLE : LA GUERRE CIVILE AMÉRICAINE

Comparons le traitement de cette guerre dans «Le Gouvernement Mondial Secret» avec «Une histoire des peuples des États-Unis» de Howard Zinn, un Juif de Gauche qui est incapable de prononcer le mot «Rothschild».

Cherep-Spiridovitch cite un entretien avec le chancelier allemand Otto Von Bismarck en 1876. Bismarck a expliqué que les Rothschild qui contrôlaient l’Europe avait peur que les États-Unis deviennent indépendants d’eux, si elle restait une nation.

(Cherep-Spiridovitch)

«Ils prévoyaient un butin considérable s’ils pouvaient la remplacer par deux faibles démocraties endettées aux financiers juifs à la place de la république vigoureuse, confiante et autonome. Par conséquent, ils [instruisirent] leurs émissaires… d’exploiter la question de l’esclavage et donc de creuser un abîme entre les deux parties de la république.» (180)

Les Illuminati utilisèrent l’ordre Francs-maçons des «Chevaliers du Cercle d’or», formé en 1854 par George W.L. Bickley, afin de répandre les tensions raciales en faisant de l’esclavage une question cruciale. Les membres incluaient l’assassin de Lincoln John Wilkes Booth, le Président Confédéré Jefferson Davis, et son conseiller Judah P. Benjamin, le Secrétaire Confédéré de la guerre, un agent de Rothschild.

Le plan était de diviser Les États-Unis entre l’Angleterre contrôlée par Lionel Rothschild et la France, contrôlée par James de Rothschild. La France devait prendre en charge tout le Sud tandis que le Canada devait annexer le Nord vaincu. En 1863, la France et l’Espagne envahirent le Mexique avec 30 000 soldats. Les États Confédérés en conflit offrirent la Louisiane et le Texas à la France en échange d’une aide.

La Grande-Bretagne et la France étaient prêtes à étouffer la jeune république, mais en furent dissuadées par la Russie, la seule puissance européenne n’étant pas encore sous l’emprise des Rothschild. Le Tsar Alexandre II envoya sa flotte à New York et à San Francisco et déclara qu’une attaque sur Lincoln serait une attaque contre la Russie.

Pendant ce temps Lincoln créa le dollar « billet vert » (greenback) pour financer la guerre et échapper à la dette envers les financiers étrangers. «Ils ont compris tout de suite que les États-Unis allaient échapper à leur emprise» déclare Bismarck. «La mort de Lincoln fut résolue. Rien n’était plus facile que de trouver un fanatique pour le frapper.» (180)

Comparez cela avec la version d’Howard Zinn qui, bien que «socialiste», ne fait aucune mention des bailleurs de fonds européens. Son livre est un feuilleton de l’exploitation des pauvres. Il dépeint la guerre civile comme un choc entre des « élites » capitalistes différentes.

«L’élite du Nord voulait l’expansion économique… Les intérêts des états esclavagistes allaient à l’encontre de tout cela.» (189) A nouveau, «Le gouvernement américain était résolu à conserver le vaste territoire national avec son marché et ses ressources.» (198)

En d’autres termes, le «capitalisme» et non pas les Illuminati Rothschild ont causé cette guerre abominable qui a coûté la vie à 500 000 soldats et fit huit milliards de dollars de dommages. Faut-il s’étonner que ces banquiers, qui sont le véritable establishment, aiment la Gauche? Faut-il s’étonner qu’ils peuplent nos universités avec des Marxistes et des Féministes qui ne se demandent jamais pourquoi ils ont de gros salaires s’ils défiaient vraiment l’establishment?

Un autre joueur de flûte est Noam Chomsky, qui attribue tous les maux au capitalisme et à l’impérialisme américain. Autant que je sache, il ne mentionne jamais les Rothschild, les Illuminati, le Council on Foreign Relations ou le Nouvel Ordre Mondial. Il prétend qu’Oklahoma City et le 11/09 n’étaient PAS des opérations montées de l’intérieur.

«Nous effacerons de la mémoire des hommes tous les faits des siècles précédents qui ne sont pas souhaitables pour nous», disent les «Protocoles des Sages de Sion.» «Et ne laisserons que ceux dépeignant toutes les erreurs du gouvernement des goyim.» (Protocole 16)

Le problème n’est pas le capitalisme américain, mais le contrôle du crédit de la nation par un petit cartel international privé. Ce groupe international est derrière l’impérialisme Occidental et toutes les guerres.

Le paradigme gros gouvernement vs grosses entreprises détourne l’attention loin des banquiers Illuminati qui dirigent les deux à la fois. Ce paradigme met le blâme sur le capitalisme et les États-Unis, qui sont sous le contrôle des Illuminati depuis au moins un siècle.

Il enseigne à chaque nouvelle génération à être coupé de leur pays et à pester contre la libre entreprise, aidant ainsi les banquiers à faire avancer leur plan communiste.

L’ANTISÉMITISME

L’antisémitisme est une autre tactique pour détourner l’attention des plans des Rothschild pour la tyrannie mondiale.

Cherep-Spiritovitch conclut :

«Selon Bismarck, la terrible guerre civile américaine a été fomentée par un complot Juif, et Abraham Lincoln, le héros et le saint national des États-Unis a été tué par la même main cachée qui a tué six Tsars Romanov, dix Rois et des dizaines de Ministres dans le seul but de parvenir à saigner plus facilement leurs nations.» (181)

Il ne parle pas des Juifs en général, mais seulement de ceux qui défendent l’ordre du jour Rothschild Illuminati. Son livre fait un appel aux Juifs justes, et reconnaît que de nombreux non-Juifs sont aussi des vendus.

«Les Juifs devraient dénoncer les satanistes qui corrompent les pays dans lesquels ils ont trouvé asile», dit la préface : «les Gentils devraient dénoncer tous les Judas qui acceptent les pots de vin des Juifs.»

Les banquiers et leurs agents (B’nai B’rith, etc.) détournent ce défi, en amalgamant les Rothschild avec tous les Juifs. Ainsi, ils transforment une question politique, culturelle et économique en un problème racial pouvant être rejeté comme un «préjugé».

La conspiration satanique des banquiers est la source de l’antisémitisme. Plutôt les Juifs sauront s’y opposer ; plus tôt l’antisémitisme disparaîtra.

CONCLUSION

Un cinglé «d’extrême droite», comme Cherep-Spiritovich est une personne qui défend la liberté individuelle et l’autonomie, la famille, la nation, la race, et Dieu. Les idéaux ostensibles de notre société sont des choses que les Illuminati ont besoin de détruire.

Les classes dirigeantes ont été bernées à croire qu’elles travaillent à la construction du Meilleur des Mondes. En fait, elles sont complices de l’esclavage mental, spirituel et peut-être même physique de l’humanité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :