3 Commentaires

Hitler a-t-il trahi Rudolf Hess (et l’Allemagne)?

Selon d’anciens fonctionnaires Nazis, Rudolf Hess suivait les ordres d’Hitler lorsqu’il s’est envolé pour l’Écosse en mai 1941 avec une offre pour inverser les victoires Nazies en Europe de l’Ouest en échange de la paix et d’avoir les mains libres à l’Est.

Lorsque Churchill a rejeté cette offre, Hitler prétendit que Hess était fou et avait agi de sa propre initiative.

Vers 1980, Frank Brandebourg a parlé à la femme de Hess, Ilse. Ainsi qu’à de nombreux autres Nazis qui ont déclaré de façon convaincante que la mission de Hess était effectivement autorisée par le Führer.

«Mon mari n’aurait pas agi sans le consentement du Führer», a déclaré Mme Hess. «Mon mari était totalement loyal à l’égard du Führer.» (263-264)

Néanmoins, les pouvoirs en place ont réussi à dépeindre Hess comme un fou plutôt que comme un idéaliste artisan de la paix.

Ils ont réussi à enterrer le livre de Brandebourg. «Quest : Searching for the Truth of Germany’s Nazi Past» (Une Quête : A la recherche du véritable passé de l’Allemagne Nazie) fut publié en 1990 par Presidio, un minuscule éditeur de livres militaires, à Novato en Californie. En 2002, Presidio a été acheté par Random House, qui est détenue par Bertelsmann. Vous pouvez parier que Bertelsmann est contrôlée par les Illuminati.

L’ouvrage «Le Traître d’Hitler», de Louis Kilzer, qui démasque Martin Bormann comme un agent Illuminati, a également été publié par Presidio. Les deux livres ont été à peine remarqués et sont maintenant épuisés.

La conviction de Mme Hess a été confirmée par le pilote personnel d’Hitler Hans Baur qui a dit que Hess avait reçu les codes secrets des cartes d’Hitler. (260) l’associé le plus proche de Hess, Ernst Wilhelm Bohle, a dit qu’il avait traduit l’offre d’Hitler en anglais. (271-2)

Le général SS Karl Wolff a déclaré que l’indignation d’Hitler était un «spectacle». Wolff était présent lors d’une réunion avec Hitler au Berghof lorsque les nouvelles de la fuite de Hess pour l’Angleterre furent portées à sa connaissance. «Le Führer s’est jeté dans un accès de colère terrible… il a donné tout un spectacle… le Führer était un acteur accompli, quand il voulait l’être… » (246)

Plus révélateur est le fait qu’Hitler fit punir de nombreux associés mineurs de Hess, mais pas sa famille ni Boehle. Lorsqu’on y songe, Hess n’aurait jamais tenté d’usurper la décision de faire la paix relevant du pouvoir de Hitler, ni quitté  l’Allemagne en laissant sa famille en otage.

LA SIGNIFICATION  

Si Hitler a autorisé le vol de Hess le 10 mai 1941 pour visiter le duc de Hamilton, il y a deux interprétations possibles.

La première est qu’Hitler voulait vraiment faire la paix avec l’Angleterre avant d’attaquer la Russie 12 jours plus tard. Pour envoyer l’adjoint du Führer du IIIème Reich sur une telle mission, Hitler devait avoir une assurance raisonnable de son succès.

Nous savons à partir d’autres sources que Hess, Hitler et Churchill et le duc de Hamilton appartenaient tous à un groupe occulte homosexuel – la Société de Thulé en Allemagne et l’Ordre de l’Aube Dorée en Angleterre – étant toutes deux des branches Illuminati. Est-ce que la branche anglaise a conduit les Allemands à penser qu’ils faisaient la volonté de l’Angleterre en attaquant la Russie bolchévique? En d’autres termes, Hitler fut-il trahi et entrainé dans une guerre sur deux fronts?

Si cela est vrai, cela laisse suggérer que les Illuminati gèrent leurs pions à bout de bras, les incitant et les manipulant, plutôt que de les utiliser comme des agents conscients. Barack Obama devrait en prendre note.

UN AGENT CONSCIENT

Mais il y a une seconde interprétation. Je soupçonne Hitler, étant «un acteur accompli» d’avoir été comme Bormann, un agent conscient des Illuminati. Il savait que les Rothschild (c’est à dire les Francs-maçons Illuminati) géraient l’Angleterre et l’URSS. Il était probablement un Rothschild lui-même, quoique illégitime. Il n’y avait donc aucune chance que l’Angleterre fasse la paix et laisse tomber Staline. Je soupçonne qu’Hitler ait délibérément conduit l’Allemagne dans un piège lorsqu’il a attaqué la Russie. Lebensraum? L’Allemagne régnait déjà sur toute l’Europe.

Non, la loyauté d’Hitler allait au Quatrième Reich, le Nouvel Ordre Mondial. C’est pourquoi il a désavoué Hess. Il aurait pu rendre publique son offre de paix généreuse et dépeindre Churchill comme un fauteur de guerre. Il aurait pu demander à la face de l’opinion publique la libération d’un artisan de la paix.

Au lieu de cela, Hitler protégea Churchill et choisit délibérément de trahir Hess.

Apparemment, Hitler avait besoin de se débarrasser de Hess.

Hess en savait probablement trop et était sur la voie de devancer Bormann à la deuxième place de la hiérarchie nazie.

Il y a des indications supplémentaires dans ce livre attestant qu’Hitler était un agent. Les Russes, qui aurait trouvé le corps d’Hitler n’ont jamais cru qu’Hitler était mort. Ils ont torturé son pilote Hans Baur pendant huit ans pour révéler où il avait emmené Hitler. (49)

Dans le bunker, Hitler chargea l’une de ses secrétaires, Christa Schroeder, de brûler la correspondance secrète contenue dans trois coffres-forts à des endroits différents. Ils contenaient les dossiers de son «réseau de renseignement personnel», un réseau «bien organisé d’informateurs, de conseillers et de confidents… des hommes puissants et compétents… De grandes Fortunes. Des scientifiques. Beaucoup d’industriels importants… le Führer ne pouvait pas avoir construit et atteint son niveau de pouvoir sans l’aide, consciente ou non, de ces gens-là, n’est-ce pas?» (103-105)

Hitler bloqua le développement des armes nucléaires, en l’appelant une «science Juive».

Le général SS Werner Best, qui gérait le Danemark de façon éclairée, informa Brandebourg qu’il était en contact avec les dirigeants anti-communistes en Ukraine en 1939. Si Hitler leur avait promis un certain degré d’autonomie, ils auraient pu rallier deux millions de soldats à la cause Nazie. (195)

AUTRES RÉVÉLATIONS

L’auteur de la Quête Frank Brandebourg était seulement âgé de 20 ans en 1978 quand il décida de rechercher de hauts dignitaires Nazis en Allemagne de l’Ouest. Sa jeunesse lui valut d’y parvenir. Ces nazis avaient confiance en lui et essayèrent de le recruter pour servir leur cause. Ils avaient désespérément besoin de sang neuf.

Le Général Karl Wolff l’aida en lui donnant son anneau de SS et lui confia qu’un mot de passe pour gagner la confiance était le nom du troisième berger allemand d’Hitler, « Muck ».

Il semble qu’Hess ne fut pas le dernier haut dirigeant Nazi d’Hitler à être éliminé.

Lina, la femme de Reinhard Heydrich a dit que son mari se remettait d’une tentative d’assassinat lorsqu’Hitler le fit prendre en charge par son propre personnel médical. Quatre jours plus tard Heydrich était mort. Lina était convaincue qu’Hitler et Himmler craignait son mari. Le général SS Wilhelm Hottl a déclaré qu’Heydrich avait fait l’erreur de dire à Walter Schellenberg qu’il pensait que le Führer «était fou et qu’il devait être remplacé.» (151)

Il est possible que les Britanniques aient dépêché les deux agents tchèques pour tuer Heydrich à cause de cela. Ils devaient protéger leur agent, Adolf Hitler. Heydrich fut le seul dirigeant Nazi assassiné par les Alliés.

Quant à Bormann, Brandebourg a parlé à des dizaines de hauts dignitaires Nazis et presque tous ont laissé entendre que Bormann s’était échappé. En outre, Bormann dirigeait un puissant mouvement Nazi qui visait à reprendre l’ascendant. Ce mouvement s’inscrit dans le cadre des Illuminati.

Médard Klapper, un membre de la garde personnelle d’Hitler, avoua à Brandebourg qu’il avait rencontré Bormann en Espagne en 1952. Le mouvement Nazi d’après-guerre s’appelait Mariborsol (de Martin Bormann & soleil) et avait son siège social à Madrid. Il était financé par des investissements à l’échelle mondiale, «l’immobilier, les usines. Tous types d’investissements rentables et d’entreprises commerciales, contrôlés par nos gens… » (291)

CONCLUSION

L’histoire de Rudolf Hess est tragique. Il a été enfermé dans la prison de Spandau, jusqu’à son suicide (son fils dit qu’il s’agit d’un assassinat) en 1987. Il était autorisé à recevoir quatre lettres de sa famille et une visite de sa femme par mois. Mais ils ne furent jamais laissés seuls. «Je n’ai jamais pu toucher mon mari» a raconté Ilse Hess.

Quel était son crime? Il a été incarcéré en 1941, avant que l’holocauste n’ait commencé. Il a servi un homme qui était l’homme de l’année du Times en 1938.

Non, son crime était de connaître les Illuminati, et l’ampleur de la collaboration «britannique» dans l’ascension d’Hitler. Son crime était de ne pas savoir que son Führer bien-aimé l’avait piégé, lui et l’Allemagne, pour leur anéantissement mutuel.

3 commentaires sur “Hitler a-t-il trahi Rudolf Hess (et l’Allemagne)?

  1. hitler,était-il un démon?

  2. J’ai toujours pensé que hess rudolf n’avait jamais trahi hitler,et l’Allemagne …!y’a qu ‘a regarder l’individu,un fidèle parmi les fideles.Par contre je n’arrive pas à croire à la thèse qui veut qu’hitler soit un agent des anglais;cette thèse qui veut qu’hitler soit de mèche avec churchil!(comme celle qui dit que les Américains ont préparé eux-même par l’intermédiaire de Buch,le 11 septembre;ou ce qui s’est passé à cette n’a jamais eu lieu).CHurchil aurait pu succomber au BOMBARDEMENT DE L’ENGLETERRE PAR SON »AMI » ADOLF HITLER!

  3. Les américains ont aidé la monté du nazisme, et aidé Hitler financièrement a armer l’Allemagne, pour contrer la monté du communisme en Europe de l’ouest et en Russie. –
    En 1935, pour faciliter les départs en Palestine, les accords d’haavara furent signés entre des autorités sionistes et l’Allemagne. Avec l’appuis des américains. Les anglais s’y opposèrent. Voir plus tard l’affaire de l’Exodus.

    Pourquoi l’allemagne ? Parce que la France sortait du front populaire, était trop proche des communistes. Et les usa devait prouver à l’Angleterre sa maturité, parce qu’anciennes colonies de l’Angleterre.
    Techniquement trop loin de la russie, militairement trop faible, ils ne pouvaient intervni immédiatement.
    Alors, ils ont choisi d’armer l’Allemagne.

    La France poussa les anglais a déclarer la guerre à l’Allemagne en 1939. Ce qui contrait le plan américain. C’est pourquoi les usa ne sont intervenu que tardivement, constatant l’échec d’Hitler quand à l’invasion de l’Angleterre, ce qui aurait fait se retourner plus tôt l’Allemagne contre l’ennemi initial, l’URSS.

    Les américains ne sont intervenu qu’après le constat que l’Allemagne ne pouvait pas gagné face à l’URSS. Les anglais envoyaient des armes et munitions, et même des  » observateurs  » ( ils révélèrent l’affaire de Katyn!)- qui en fait étaient des officiers expérimentés pour former les commandants russe.

    Les vainqueurs ont fait se taire ceux qui pouvaient tout révéler à Yalta. Selon Robert DUN, Churchil avait échangé de garder le silence sur Katyn au russe, contre l’information connu de ceux ci concernant l’offre de paix d’Hitler en 1941, par l’intermédiaire de Rudolf Hess. Quand l’affaire de Katyn fut révélée par d’autres, Hess devenait gênant. Les anglais sont pragmatiques et ne laissèrent aucune chance à la vérité de s’exprimer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :