Poster un commentaire

Les Banquiers Illuminati provoquèrent la Première Guerre mondiale

(Edouard VII)

Nous avons récemment supposé que le Nouvel Ordre Mondial correspond à l’Empire Britannique reconditionné, et cet empire était littéralement un mariage de l’aristocratie britannique décadente et de la finance juive virulente.

Webster Tarpley est un historien doué qui évite généralement la mention de banquiers juifs en faveur d’euphémismes comme les «Vénitiens». Par conséquent, il est inhabituel pour lui de faire état sans ambages du fait que le Roi Edouard VII était à la solde des Rothschild et fut responsable de la Première Guerre mondiale.

Edouard VII n’est devenu Roi qu’en 1901 lorsqu’il avait 60 ans. Comme le prince de Galles, il avait été séparé de sa mère, entretenu par une allocation et profondément endetté. Il permit à une «série de banquiers juifs de gérer ses finances personnelles.» Il s’agit notamment du baron Von Hirsch et de Sir Ernest Cassel.

«Edward fréquentait aussi les familles Rothschild et Sassoon. En bref, les finances personnelles d’Edward étaient identiques avec celles du phare de la pensée Sioniste du tournant du siècle» («Le Roi Édouard VII : Le Démiurge Maléfique de la Triple Entente & la 1ère Guerre Mondiale.»)

Tarpley est tout aussi franc en affirmant qu’«Edouard VII, beaucoup plus que n’importe quel autre être humain, est l’auteur de la Première Guerre mondiale… l’événement le plus destructeur dans l’histoire de la Civilisation Occidentale» qui a ouvert la porte au Communisme, au Fascisme, à la Grande Dépression et à la Deuxième Guerre mondiale.

Tarpley tombe dans le piège des historiens officiels attribuant de grands événements à des personnalités individuelles. Ces personnalités sont invariablement les marionnettes des gens qui paient leurs factures.

Tarpley rentre dans quelques détails sur la manière dont le Roi Edward et son secrétaire du Foreign Office Sir Edward Grey, le fils d’un éleveur de chevaux d’Edward, conçurent la Première Guerre mondiale. Tout comme dans la Deuxième Guerre mondiale, il s’agissait de «l’apaisement».

Essentiellement, ils ont trompé l’Allemagne en lui faisant croire que l’Angleterre resterait neutre. Pour éviter la guerre, tout ce qu’ils avaient à faire était de clarifier ce point. L’Allemagne aurait alors reculé et freiné en Autriche.

En Août 1914, le Kaiser Wilhelm réalisa qu’il avait été dupé : «L’Angleterre, la Russie et la France ont convenu entre elles… de prendre le conflit austro-serbe comme prétexte pour mener une guerre d’extermination contre nous… Telle est la situation réelle toute nue, lentement et savamment mise en place par Edouard VII… Le filet a été soudainement jeté sur nos têtes, et l’Angleterre ricanant récolte le succès le plus brillant de sa politique mondiale anti-allemande poursuivie depuis toujours et contre laquelle nous avons prouvé que nous sommes impuissants, alors qu’elle tord le nœud coulant de notre destruction politique et économique par notre fidélité à l’Autriche, à mesure que nous nous tortillons isolés dans ce filet.»

(Kaiser Guillaume II)

LE CONTEXTE

L’animosité de l’Angleterre contre l’Allemagne faisait partie d’un programme pour utiliser une guerre catastrophique afin de saper la Civilisation Occidentale, et faire progresser le Nouvel Ordre Mondial Judéo-maçonnique. Trois empires ont disparu dans cet enfer pendant que le Communisme et le Sionisme se sont levés comme un phénix.

L’aristocratie décadente britannique est totalement complice dans le plan des banquiers kabbalistes visant à dégrader et asservir l’humanité. Qui sont ces «aristocrates?» Greg Hallett fait quelques étonnantes, certains pourraient dire ridicules, révélations. Je les présente ici sans jugement, à prouver ou à discréditer à mesure que les preuves émergent.

Edouard VII était le produit mentalement déficient du mariage entre la reine Victoria et son cousin germain Albert. Il était le plus âgé de ses neuf enfants. Il s’est marié en 1863 et a eu cinq enfants légitimes entre 1864 et 1869. Son fils aîné, Clarence, était dérangé mentalement et le principal suspect dans les meurtres de Jack l’Éventreur.

Edouard VII trompait régulièrement et ouvertement sa femme. Il avait des dizaines de maîtresses, certaines dès l’âge de 14 ans. L’une d’elle était d’origine juive Lady Randolph Jennie Jerome Churchill. Hallett estime qu’Edouard VII était le vrai père de Winston Churchill.

Hallett affirme que la reine Victoria a eu des enfants avec Lionel de Rothschild et que deux des sœurs d’Edward, Hélène et Béatrice, étaient des Rothschild. Il affirme que la famille Royale Britannique est «un agent biologique, financier et moral des banquiers internationaux Rothschild. »

«Les croisements de la famille royale britannique au cours des générations ont créé des concubines, des enfants illégitimes et des agents de guerre. La famille royale britannique est ensuite montrée du doigt par ces événements, puis manipulée dans toute les activité que leurs propriétaires exigent… Cela a donné [aux Rothschild] une puissance consommée sur la famille royale britannique, et toutes les autres avec lesquelles ils se sont croisés, c’est à dire toutes les familles royales de l’Europe… » («Les concubines de reproduction» dans l’ouvrage La Formation Britannique de Staline, 2007, pp. 1-38.)

CONCLUSION

Ces révélations semblent farfelues mais il est clair que quelque chose ne va pas avec les membres de la famille Royale. Le fait qu’Edward VII avait un mode de vie dissolu est parfaitement connu. Si le diagnostic d’Hallet que «la famille royale britannique est un sous-ensemble de la famille Rothschild et est utilisée dans le cadre de l’entreprise Rothschild comme un moyen de faire de l’argent en créant la guerre» cela pourrait expliquer le rôle du roi Edward VII dans le déclenchement de la Première Guerre mondiale.

Les rapports d’homosexualité, de drogue, de pédérastie, de promiscuité, et d’occultisme au sein de l’histoire de l’aristocratie britannique sont compatibles avec ce que nous savons à propos des Illuminati. Ils sont dépravés et pourtant encore en mesure de subvertir l’humanité sans rencontrer de sérieuse résistance.

Quel conte sordide est l’histoire moderne! Au lieu de saisir la grandeur à portée de main, la race humaine est paralysée par un sort morbide.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :