4 Commentaires

Libye : le Mossad, Al-Qaida et le Hezbollah ont fait le sale boulot de l’OTAN

rebelsJoanne et Jimmy Moriarty travaillaient en Libye au moment de l’invasion :

« Nous avons une copie d’un accord entre les soi-disant rebelles et le Mossad. L’accord stipule qu’Israël fournira des armes et une formation aux rebelles afin qu’ils s’emparent du pays et qu’en retour Israël obtiendra d’installer une base militaire dans la zone libyenne de la Montagne Verte (Djebel Akhdar). »

La Syrie est une redite de la Libye avec Al-Qaida servant à nouveau d’outil de procuration pour les banquiers Illuminati (Israël pilotant l’OTAN).

En Syrie, le Hezbollah est passé dans le camp adverse. Pendant ce temps, «Al Ciada» est toujours «l’ennemi» au Pakistan et en Irak.

La guerre est un théâtre. Les mêmes acteurs jouent des rôles différents dans chaque conflit. Le monde est gouverné par un syndicat du crime à l’aide des politiciens corrompus et des médias mensongers.

par Joanne et Jimmy Moriarty

Nous faisions des affaires en Libye depuis janvier 2007. Nous fabriquons une enzyme unique qui régénère les puits de pétrole et nettoie les fosses de boue, débloque les canalisations et les réservoirs et participe à beaucoup de processus importants de la production pétrolière. Nous avions sécurisé un volume d’activité énorme en Libye de 2007 à 2011 : des contrats pour une valeur totale de 5 milliards de dollars. Nous avions signé une joint-venture avec le Fonds d’investissement de la Sécurité sociale de Janzour, près de Tripoli, en Libye. Nous avions commencé à construire une usine de production pour répondre à ces contrats pour notre enzyme, lorsque la révolution dite libyenne a éclaté en février 2011.

Le peuple libyen n’était en aucune façon des extrémistes musulmans. Kadhafi avait condamné les déclarations de l’Ayatollah Khomeni parlant de tuer les infidèles. A cause de cela, une fatwa avait été prononcée contre lui par les extrémistes musulmans radicaux depuis plus de 20 ans. Toutes les religions du livre étaient autorisées en Libye.

LIBWOMENLes femmes avaient été émancipées dans les années 1970 par Kadhafi. Aucun vêtement spécial ne leur était nécessaire et toutes les femmes étaient très instruites si elles choisissaient de l’être. Elles étaient médecins, avocates, ministres, chefs d’entreprise, ou tout simplement des femmes au foyer, ce qu’elles décidaient. La Libye n’utilisait qu’environ la moitié de tous les revenus du pétrole qu’elle engrangeait et le pays partageait ces recettes avec ses 5,5 millions d’habitants. Tous les soins médicaux étaient gratuits. Si vous ne pouviez pas obtenir les soins dont vous aviez besoin en Libye, alors vous pouviez aller encourir un traitement à l’étranger, accompagné d’un membre de la famille et tous les coûts et dépenses étaient entièrement payés.

L’enseignement était gratuit et si vous vouliez aller à l’étranger intégrer une autre université, cela était payé en totalité par une allocation. Lorsqu’un couple libyen se mariait il recevait une dotation de 46,000$ du gouvernement pour commencer sa vie. Sa première maison, un 230 mètres carré, lui coûtait 10% de son salaire pendant 20 ans avant de lui appartenir pour de bon. Le prix de l’essence était de 44 cents le gallon (approximativement 4 litres), tous les services publics étaient gratuits. Si vous aviez faim et n’aviez pas d’argent, il y avait d’énormes réserves de nourriture où vous pouviez obtenir du riz, du lait, du fromage, de la farine et de l’argent pour acheter de la viande. Le salaire moyen en Libye était le plus élevé d’Afrique, supérieur à celui de la Chine ou de l’Inde, à 15,800$ par an. Si vous aviez fait des études et ne parveniez pas à trouver un travail, vous receviez ce revenu jusqu’à ce que vous ayez obtenu un emploi.

Le peuple libyen étaient heureux, il n’y avait pas de taxe, seules les entreprises s’acquittaient d’une taxe mais elle était minime. Le gouvernement partageait la richesse de la Libye avec son peuple, il n’avait pas besoin de taxer les gens pour financer l’État. Il n’y avait aucune raison pour qu’une révolution éclate, même s’il y avait quelques islamistes radicaux mécontents qui avaient en vain tenté de faire appliquer la charia et l’islam radical en Libye, car ils ne représentaient environ que 3 à 5% de la population. Ce sont ces gens que l’OTAN et les Etats-Unis ont soutenu pour qu’ils s’emparent de la Libye.

LES « CRIMES » DE KHADAFI

En mai 2011, nous sommes allés à Tripoli pour participer à une commission d’enquête organisée par une ONG. Nous avons passé beaucoup de temps avec les tribus de la Libye à apprendre les vérités de la Libye et de son gouvernement. Nous avons également été témoins de grands crimes de guerre commis par l’OTAN sur des personnes innocentes. Parce qu’il n’y avait pas de soutien populaire pour cette prétendue révolution, il était devenu nécessaire pour l’OTAN, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’ONU, le Qatar et Israël de canaliser des milliers de mercenaires d’Al-Qaïda en Libye. Nous avons été témoins des hordes de terroristes, qui étaient armés, financés et entraînés par les groupes susmentionnés. Nous avons une copie d’un accord entre les prétendus rebelles et le Mossad. L’accord précise qu’Israël devait fournir des armes et une formation aux rebelles, jusqu’à ce qu’ils prennent le contrôle du pays et qu’en retour Israël obtiendrait l’implantation d’une base militaire dans la région libyenne de la Montagne Verte.

La guerre contre la Libye avait été planifiée depuis longtemps. Dennis Kucinich détient des documents montrant qu’il y avait des exercices militaires en Méditerranée de prévu entre les français, britanniques et américains contre une nation d’Afrique du Nord riche en pétrole dotée d’un dictateur mythique. Ils devaient débuter le 21 février. La guerre a effectivement commencé le 17 février.

glddinarLa principale raison de la destruction de la Libye était le projet de devise adossée à l’or pour le continent africain, appelé le Dinar. Kadhafi avait planifié la création d’une Banque Africaine qui aurait conduit l’Afrique à se libérer du joug de la dette du papier monnaie et des impérialistes qui contrôlent les pays pauvres et leurs ressources. Cette monnaie-or aurait détruit les banquiers de papier dont l’argent n’est soutenu par rien. Ces banquiers de papier, la FED et l’Euro détenus par le groupe Rothschild auraient été détruits. Pour cette raison, Kadhafi devait non seulement être destitué du pouvoir, mais il devait aussi mourir. S’il était parti en exil, sa bouche pourrait encore parler.

La deuxième raison de la guerre en Libye a été l’AFRICOM, le contrôle militaire américain de l’Afrique. La Libye était le pays le plus puissant d’Afrique et refusait de laisser les Etats-Unis exercer un contrôle militaire sur le pays.

La troisième raison, était l’action en justice qui avait été engagée par Kadhafi (Libye) contre toutes les nations d’Europe occidentale, pour tous les traités rompus et toutes les atrocités commises en Afrique au cours des centaines d’années par les occidentaux et la perte de revenus causée par l’embargo contre la Libye pendant plus de 30 ans. Il convient de noter que la Libye n’était pas coupable de l’attentat de Lockerbie, comme l’a prouvé un transfuge de la CIA. Ce recours en justice se montait de à plus de 7 trilliard de dollars et il reposait sur des bases juridiques tangibles. L’Europe de l’Ouest ne pouvait guère se permettre ce genre de dette, alors ils ont joyeusement pris part à la destruction de la nation souveraine de la Libye.

CE DONT NOUS AVONS ÉTÉ TÉMOINS

Le 21 août, les membres dirigeant de l’OTAN ont décidé qu’ils avaient assez attendu pour que le peuple libyen se range du côté de leur coup d’état, alors ils ont résolu de prendre Tripoli de force. Nous séjournions dans un grand hôtel près du port et nous avons vu les hélicoptères Apache de l’OTAN faucher des innocents dans les rues. Au cours de la première heure de la prise de contrôle de Tripoli par l’OTAN, 1300 personnes ont été tuées dans les rues et 5000 blessées. L’OTAN a également organisé des raids de bombardement, utilisé de gros canons montés sur de petites camionnettes. Les bombardements et les meurtres ont continué toute la nuit et pendant les trois nuits suivantes.

Puis des cargos pleins de rebelles d’Al-Qaïda se sont amarrés dans le port de Tripoli en provenance de Benghazi, puis se sont emparés des routes autour de Tripoli. Tous les gens étaient barbus et portaient des AK-47. A mesure qu’ils faisaient des rondes autour de Tripoli dans leurs caravanes, ils ont commencé à mettre en place des points de contrôle environ tous les 500 mètres. Ils ont pillé tous les magasins et toutes les maisons qui se trouvaient sur leur chemin, ils ont braqué chaque véhicule et ont volé tout ce qu’ils voulaient. Ils se sont emparés des hôtels et mis en place des centres de torture…

Nous n’avons pas pu trouver de navire pour prendre la fuite. Après quelques heures passées à longer la côte, il faisait déjà nuit. Des coups de feu retentissaient de partout, des types barbus d’Al-Qaïda parcouraient les rues. Nous ne le savions pas, mais les rebelles avaient tiré sur le navire et il s’était retiré à 3 miles en Méditerranée. Notre dernier trajet pour nous rendre à la jetée nous a jeté dans la gueule du loup.

Nous avons été soudainement entourés par un groupe de petites camionnettes chargées de membres d’Al-Qaïda.  Leurs armes pointées sur nous, ils nous ont dit : « votre jeu est terminé ». Ils nous ont emmenés sous la menace dans leur centre de torture situé à l’Hôtel Radisson. Ils ont pris toutes nos affaires et nos passeports. Ils nous ont interrogés et filmés à l’aide d’une équipe de cinéma britannique. Nous pouvions entendre les hommes en train d’être torturés, mais nous ne pouvions rien faire.

Finalement, après plusieurs heures le jour était levé, ils nous ont dit que nous allions être autorisés à partir. Juste avant cela, un gros Cheikh avec une longue barbe fit son apparition pour murmurer quelque chose en arabe à notre sujet. Le chauffeur de notre van avait été remplacé par un homme de l’hôtel que nous connaissions et nous lui avons dit que nous voulions rejoindre le bateau de sauvetage maintenant, il affirma que ce van devait rentrer à l’hôtel, nous avons discuté avec lui, mais il nous a pris à part pour nous expliquer : «vous n’avez pas compris que le Cheik a dit : « quand ils se rendront au navire de sauvetage, tuez-les, découpez-les et brûlez les corps puis faites croire qu’il s’agit de Kadhafi. » Nous avons alors décidé de retourner à l’hôtel, nous avons dû payer la totalité de notre dernier argent à des mercenaires pour qu’ils nous laissent partir. Ils étaient payés 2500$ pour chaque personne tués et 1000$ pour brûler les corps. Ils prirent tout notre argent. Nous savions que nous étions sur leur liste et nous savions pourquoi, un avocat américain, un agent double travaillant pour le Hesbollah avait mis tous nos noms sur une liste et la leur avait fait parvenir.

[Leur lien avec le président Mauritanien a permis leur libération.]

SUITES

Après que nous soyons rentrés au Texas, Jimmy fut appréhendé par le FBI à l’aéroport d’Houston. J’ai été autorisé à transiter et j’étais en possession de 200 Go de preuves, interviews, vidéos, photos, témoignages, etc. Il a été interrogé pendant 3 heures, nous devions plus tard apprendre que nous étions devenus à ce moment-là une cible de notre gouvernement. Notre crime était d’avoir été témoins des crimes de guerre et des génocides qui ont été commis en Libye par le gang de l’OTAN. Comme tous les individus pris pour cible, toutes nos tentatives pour obtenir un emploi rémunéré ou redémarrer notre activité qui avait été détruite en Libye, furent anéanties.

Après que l’OTAN ait livré la Libye entre les mains d’Al-Qaïda, de nombreux Libyens furent emprisonnés, torturés et tués. Beaucoup d’entre eux durent partir pour survivre. Il y en a maintenant 2 millions en exil. Nous sommes très proche des tribus de la Libye, nous parlons avec les chefs de tribus en exil maintenant presque tous les jours. Ils nous ont désignés comme leurs porte-parole officiels. Nous avons tenté de le faire connaître à notre Congrès qu’ils avaient été complètement trompés en Libye et que nous avions littéralement livré la Libye, un pays musulman pacifique, à Al-Qaïda. Mais personne n’était intéressé.

Les chefs tribaux ont commencé à passer des renseignements sur le mouvement interne d’Al-Qaïda en Libye, nous avons commencé à transmettre ces informations au Dr Jerome Corsi, qui était plus que disposé à rapporter la vérité. Nous avons ensuite été contactés par les services secrets US (4 divisions différentes). Nous avons eu 3 divisions différentes du renseignement américain dans notre maison, recueillant les éléments de nos dirigeants tribaux. Mais nous avons découvert qu’ils n’avaient pas l’intention de faire quoi que ce soit avec ces données et qu’elles étaient utilisées pour avertir Al-Qaïda de ne pas cesser leur progression, donc nous nous sommes arrêtés de transmettre les informations.

Un des agents de renseignement était une dame ; elle nous a appelés après avoir quitté et nous déclara que si jamais nous voulions rester en vie nous devions nous taire à propos de la Libye et qu’ils (le gouvernement) avaient perpétré une attaque « soft » sur nous (en ruinant notre vie et nos finances) et que nous avions été chanceux, car ils auraient pu choisir d’opérer une attaque « terminale » sur nous.

Nous avons été littéralement détruits, mais nous avons décidé de l’ouvrir et de ne pas nous taire. Nous réalisons que la seule façon de nous protéger est de diffuser notre histoire auprès du plus grand nombre de gens possible. Nous serons sans-abri le mois prochain, car nous n’avons plus de biens à vendre et ne pouvons plus payer nos dépenses. Nous souhaitons commencer à donner des présentations et partager notre histoire, nous espérons trouver des gens qui aimeraient embaucher deux personnes productives, intelligentes et talentueuses. Mais, nous n’allons pas cesser de raconter notre histoire.

Voir la vidéo des Moriarty sur la Libye.

4 commentaires sur “Libye : le Mossad, Al-Qaida et le Hezbollah ont fait le sale boulot de l’OTAN

  1. […] Libye : le Mossad, Al-Qaida et le Hezbollah ont fait le sale boulot de l’OTAN […]

  2.  » le Hezbollah a fait le sale boulot de l’OTAN ” ?!?! Chat alors ! C’est sûr ?!?!

    Al-Qaida Youkaîdi Youkaîda. Ha! Ha! . Que de la fausse monnaie islamique ! Un ramassis de mercenaires issus des écoles du crime US+UE financées par des putes comme Bandar Sultan et autres chèques à milliards . Des commandos de la mort sous perfusion d’hallucinogènes, des terroristes à gages comme ceux que l’Amérique du Sud avait connu sous Vidéla et Pinochet . Merci la France, merci l »Amérique !

  3. Voilà ce que qu’ ila fait ce soi-disant « libérateur bhl »ce vat’on en guerre.A quand la vengeance.J’espere qu’un jour ce fils de PPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP aurait la pareil..Cette ordure a voulu faire pareil avec L’Algérie,sauf que le peuple Algérien est nationaliste.

  4. al quaida et daesh sont en effet au service d’israel et des usa ,pas le hezbollah !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :