6 Commentaires

Un documentaire révèle l’astuce de «l’antisémitisme»

defamAprès avoir accordé un libre accès au réalisateur, le directeur de l’ADL Abe Foxman a fait interdire le film parce que ce dernier révélait la non existence de leur précieux antisémitisme ; en tout cas pas au point de justifier la levée de fond annuelle de 70 000 000$, ni le salaire de 527 000$ de Foxman.

Je dis aux jeunes juifs qu’Israël est la cause de l’Holocauste et non l’inverse.

Le documentaire de Yo’av Shamir sur l’antisémitisme « Defamation », démontre que les Juifs sont tout aussi prisonniers du Sionisme que les Palestiniens et le reste du monde.

Cela me fait mal au cœur de voir les jeunes israéliens se faire enfermés dans des cages mentales. Ils sont furieux contre le monde tandis qu’ils regardent les atrocités de l’Holocauste, pendant qu’on leur dit que les Juifs sont haïs universellement sans raison. Lors d’un voyage en Pologne, ils jouent même à être pourchassés par les Nazis.

En tant que Juif, j’éprouve de l’affection pour mes compatriotes Juifs qui ont été dupés et trahis. Tout comme eux, j’ai aussi subi un lavage de cerveau où l’on m’enseignait qu’Israël était une sorte de « police d’assurance » contre la « haine irrationnelle » de nos voisins les Gentils. C’est incroyable de voir à quel point bien peu de Juifs s’interrogent sur ce stratagème.

Je dis à ces enfants qu’Israël a été la cause de l’Holocauste, et non l’inverse. Dans les années 1930, seul un pour cent des Juifs allemands étaient sionistes. La moitié de tous les Juifs allemands faisaient des mariages mixtes. Les Rothschild ont financé Hitler afin de pouvoir transférer les Juifs en Israël, qui devait devenir le pivot de leur Nouvel Ordre Mondial. Les Sionistes ont travaillé la main dans la main avec les Nazis.

Les juifs sont « haïs » parce que beaucoup d’entre eux sont utilisés pour servir la cause satanique de Rothschild pour établir une tyrannie sur le monde.

Si les Juifs veulent comprendre leur véritable situation, ils doivent prendre conscience que la communauté juive organisée n’est pas du côté du bien, et ne l’a probablement jamais été. Elle est au service du plan pernicieux des banquiers kabbalistes. Grâce à la Franc-maçonnerie, presque toutes les organisations non-juive de l’Occident – politique, économique et culturelle – ont aussi été suberties.

foxman-102710Après avoir accordé un libre accès au réalisateur, le directeur de l’ADL Abe Foxman (à gauche) a fait interdire le film parce que ce dernier révélait la non existence de leur précieux antisémitisme ; en tout cas pas au point de justifier la levée de fond annuelle de 70 000 000$, ni le salaire de 527 000$ de Foxman.

La plupart des non-juifs savent faire la distinction entre la communauté juive organisée et le juif du quotidien qui leur sert de dupe. Ainsi, dans le film, l’ADL a eu du mal à montrer des preuves réelles d’antisémitisme. Certains enfants noirs jetaient des pierres sur un bus scolaire, on peut entendre un flic faire une remarque désobligeante, ou bien voir qu’un Juif ne parvenait pas à obtenir un congé pour une fête juive.

Les membres de l’ADL sont des voyous psychopathes dont le but est de dépeindre toute opposition à Israël et au Nouvel Ordre Mondial comme du racisme. Par exemple, il existe de nombreuses preuves tendant à montrer que le 11/09 a été une opération sous faux drapeau perpétrée conjointement par la CIA et le Mossad. Le rôle de l’ADL est de réprimer cette analyse pour empêcher toute enquête dans cette direction.

D’après un rapport publié par l’Executive Intelligence Review de Lyndon Larouche, l’ADL est le lobby et le bras armé des Rothschild.

L’HOLODOMOR (LITTÉRALEMENT « TUER PAR LA FAMINE »)

Si Abe Foxman est une référence, l’antisémitisme est causé par le comportement de Juifs tel que lui. La scène la plus effroyable montre comment Foxman conduit une délégation à Kiev où il fait la leçon à un conseiller spécial du président Viktor Iouchtchenko.

Foxman ne veut pas que les Ukrainiens comparent la famine des années 1930 où plus de dix millions de paysans ukrainiens trouvèrent la mort, avec « l’Holocauste ». L’Holocauste juif est absolument unique et il ne peut exister d’équivalence entre les deux.

« Attention à ne pas lier les deux, tel que votre génocide, notre génocide », dit-il. Le conseiller spécial a réprimé son indignation en se contentant de dire : « Compris. »

Considérez à quel point cela a dû être frustrant pour lui. L’Holodomor (littéralement « tuer par la famine ») fut mis en place par deux juifs communistes : Joseph Staline et Lazare Kaganovitch. Les listes officielles publiées en 2009 montrent que presque tous les communistes qui ont causé l’Holodomor étaient juifs. (Les groupes juifs souhaitent occulter ce fait.)holodomor

Shimon Peres, le président de l’État d’Israël conseillera plus tard aux Ukrainiens « d’oublier l’histoire ».

Imaginez si les Nazis avaient gagné la Deuxième Guerre mondiale à la place des sionistes. Imaginez une délégation de riches Nazis visitant Jérusalem aujourd’hui et exigeant que les Juifs cessent de se référer au massacre des Juifs européens aux mains des Nazis en tant qu’Holocauste.

Les Nazis diraient : « Arrêtez de comparer votre génocide au véritable génocide : le massacre de 250 000 civils allemands innocents sous les bombardements de Hambourg et de Dresde. »

Cette incapacité de la part de beaucoup de juifs à voir notre condition humaine commune, d’être objectif et honnête, de voir le point de vue des autres, est une cause majeure de l’antisémitisme. Cela semble avoir pour origine l’attitude Talmudique prônant que les non-juifs ne sont pas des êtres humains.

Pourquoi est-ce que cette franchise commerciale de l’Holocauste est si importante pour la communauté juive organisée ? Parce que la « culpabilité » est le bouclier derrière lequel s’abritent les sionistes pour asservir le monde. Les membres de la délégation de l’ADL admettent ouvertement dans le film qu’ils « jouent sur cette culpabilité. » Ou comme un ancien ministre israélien l’a admis : « L’antisémitisme est un truc que nous utilisons à chaque fois. »

CONCLUSION

Le film montre la naïveté des employés de l’ADL au sujet de leur rôle véritable. Ils avaient accordé l’accès à ce réalisateur israélien en pensant être dépeint comme des héros.

Foxman nie le fait que l’ADL disposerait d’un pouvoir spécial. « La perception du pouvoir détenu par les juifs est un des signes de l’antisémitisme », explique-t-il. « Les membres des gouvernements étrangers croient vraiment que nous pouvons influencer Washington. Nous ne voulons pas les détromper ! »

Le film contient un excellent portrait du professeur Norman Finkelstein qui est un véritable héros juif. Ce dernier déclare que l’obsession de l’ADL pour l’antisémitisme relève d’une forme de « narcissisme pathologique ». « Les Juifs forment le groupe ethnique le plus favorisé et le plus riche des États-Unis. »

fsteinFinkelstein, l’auteur du classique : « L’industrie de l’Holocauste » (2000) a été viré du milieu universitaire et banni de la vie intellectuelle en raison de la pression juive. Il a pris Israël à témoin pour son traitement envers les Palestiniens. Il traite Foxman de voyou et le compare à Hitler, en disant : « au moins Hitler n’a pas fait ça pour l’argent. »

Comme toutes les œuvres culturelles qui de nos jours révèlent la vérité, ce film a été supprimé par les sionistes.

Selon Wikipédia, « après que le film ait été projeté au Festival du film de Tribeca, l’Anti-defamation League a publié une déclaration dénonçant le film, affirmant qu’il « minimise la question (de l’antisémitisme)… et déprécie l’Holocauste. Il exprime le point de vue politique personnel pervers de Shamir, et constitue une occasion manquée de documenter un problème grave et important. »

Le critique du New York Times Neil Genzlinger indique que si ces idées méritent un examen approfondi et impartial, Shamir n’a pas été à la hauteur dans ce film.

Ce documentaire a couté environ 1,4 millions de dollar à réaliser. Il a rapporté 17 000$ dans les salles. Cela illustre comment non seulement les Juifs, mais nous tous sommes retenus en captivité par le contrôle sioniste de la culture. Voilà ce qu’il en est de nos prétentions à la liberté, dans le domaine universitaire et autre.

Tout au long de l’histoire, l’antisémitisme a été organisé par les Illuminati (c’est-à-dire les sionistes) comme un moyen de manipuler les Juifs. A présent, le terrorisme sous faux drapeau est utilisé pour manipuler le monde entier.

Un des guides présent au cours de la tournée des adolescents au sein des camps de concentration Nazis en Pologne a dit qu’il éprouvait des réserves quant à la perpétuation de cette « industrie de la mort ».

« Nous ne deviendrons jamais des gens normaux » a-t-il déclaré.

Cette remarque s’applique à chacun d’entre nous, tant que nous restons prisonniers de Sion.

6 commentaires sur “Un documentaire révèle l’astuce de «l’antisémitisme»

  1. […] Shimon Peres, le président de l’État d’Israël conseillera plus tard aux Ukrainiens « d’oublier l’histoire »" (source et suite: Un documentaire révèle l’astuce de «l’antisémitisme») […]

  2. […] Shimon Peres, le président de l’État d’Israël conseillera plus tard aux Ukrainiens « d’oublier l’histoire »" (source et suite: Un documentaire révèle l’astuce de «l’antisémitisme») […]

  3. […] (source et suite: Un documentaire révèle l’astuce de «l’antisémitisme») […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :