2 Commentaires

L’Antisémitisme est souvent justifié

47230751Freud et sa fiancée Bernays, à laquelle il décrivit dans un courrier un incident « antisémite » dans un train…

Le judaïsme est une secte satanique. La « cult-ure » moderne est un solipsisme juif basée sur le rejet des absolus spirituels (C.-à-d. la Vérité, la Beauté, l’Amour = Dieu.) En d’autres termes, les banksters juifs Illuminati supplantent Dieu et recréent la réalité, inversant la morale et l’ordre naturel à leur convenance.

Ainsi, l’antisémitisme est une réaction saine que même les Juifs devraient adopter.

Si vous n’éprouvez aucune méfiance à l’égard du projet des banquiers Juifs (et francs-maçons) qui est actuellement en cours, vous êtes tout simplement mal informés.

« L’étude de l’antisémitisme n’est presque jamais perçue comme un moyen grâce auquel les Juifs pourraient prendre conscience de leurs propres péchés. » Professeur Albert Lindemann, Les larmes d’Ésaü: l’antisémitisme moderne et l’ascension des Juifs (1997) p.15

L’antisémitisme est traité comme s’il s’agissait d’un génocide. Il n’en est rien. Personne ne recommande ni ne fait l’apologie du génocide. L’antisémitisme est le produit d’un ordre du jour politique et social pernicieux que de nombreux Juifs soutiennent. Les Juifs prétendent fallacieusement qu’il est causé par le racisme.

Dans Prophètes sans honneur (1979), l’auteur Frédéric Grunfeld décrit « un incident méchant typiquement antisémite » expérimenté par Sigmund Freud dans un train de Dresde à Leipzig en 1885.

Le futur « père de la psychiatrie » avait ouvert la fenêtre de son compartiment et s’est trouvé impliqué dans une dispute avec les autres passagers qui voulaient la laisser fermée. »

Voici le récit de Freud dans une lettre à sa fiancée, Martha Bernays.

« Alors que la discussion se poursuivait, l’homme a dit qu’il était prêt à ouvrir un panneau de ventilation à la place de la fenêtre, il y eut alors un cri venant du fond du wagon : « c’est un sale Juif » – cette remarque fit prendre à la situation un tour tout différent. Mon premier adversaire vira également antisémite et déclara : « Nous, les chrétiens avons de la considération pour les autres; vous feriez mieux de moins penser à votre précieux petit moi », etc., et murmurant des insultes qui déshonoraient son éducation, mon deuxième adversaire annonça qu’il allait passer par-dessus les sièges pour me montrer, etc. J’étais tout à fait prêt à le tuer, mais il ne s’y risqua pas… » (p.19)

L’auteur Grunfeld, sans doute juif lui aussi, ne voit pas le fait que Freud aurait pu être dans son tort. Il écrit : « Il s’agissait d’une affaire ridicule et puérile au point de contraindre de jeunes intellectuels à défendre leur honneur avec leurs poings. »

Le commentaire de Grunfeld reflète la tendance de certains Juifs à attribuer toute critique à une profonde haine irrationnelle. Cela implique que les Juifs ne peuvent jamais mal se conduire, ce qui est un signe grave d’immaturité collective. Cela conduit également à déshumaniser les autres personnes.

Le fait de dire : « nous, les chrétiens prenons en considération les autres personnes … pensez moins à votre précieux moi » n’est pas antisémite. Que l’on soit d’accord ou pas, il s’agit d’une critique et d’un grief légitime. Il est vrai que la remarque antisémite du deuxième adversaire est venue envenimer la situation et a probablement influencé la réaction de Freud. Mais objectivement, Freud avait tort. Il aurait dû tenir compte des souhaits des autres passagers avant d’ouvrir la fenêtre. Quand ils ont protesté, il aurait dû accéder à leur requête.

Imaginez le reste de ce voyage! Imaginez la sensation de malaise. Maintenant, imaginez si Freud avait changé de cap immédiatement : admis la validité de la plainte, présenté ses excuses et rectifié la situation. Au lieu de se faire des ennemis, je soupçonne qu’il se serait fait des amis.

EINSTEIN-ANTI-SEMITISM-QUOTE

L’ANTISÉMITISME

Comme dans le cas de Freud, l’antisémitisme est souvent dû à des griefs et des conflits d’intérêts légitimes. « Les Juifs se sont montré tout aussi capables que n’importe quel autre groupe de provoquer l’hostilité », écrit le professeur Albert Lindemann dans Les larmes d’Ésaü: l’antisémitisme moderne et l’ascension des Juifs (1997). Il poursuit en disant : « L’étude de l’antisémitisme n’est presque jamais perçue comme un moyen grâce auquel les Juifs pourraient prendre conscience de leurs propres péchés. »

Les Juifs entretiennent une image d’eux-mêmes d’une minorité pauvre malheureuse chassée d’un pays à l’autre par des foules animées d’une haine folle. En fait, tout au long de l’histoire les juifs ont joué un rôle dominant dans le commerce et souvent suscité l’hostilité en tant que prêteurs d’argent impitoyable, collecteurs d’impôts et agents de l’aristocratie. Les Juifs dominaient aussi les professions et la vie culturelle de manière hors de proportion en rapport à leur nombre. « La vie culturelle allemande semble passer de plus en plus entre les mains des juifs » notait le critique Moritz Goldstein en 1911. (Grunfeld, 21)

Certes, la plupart des victimes de l’antisémitisme, y compris mes parents et grands-parents (qui sont morts dans l’holocauste,) étaient des gens innocents qui se trouvaient au mauvais endroit.

Mais les organisations juives comme la franc-maçonnerie furent responsables de la subversion de l’Eglise afin de saper l’influence positive du christianisme. J’en veux pour preuve la domination juive sur le Parti communiste et son infiltration de l’Église catholique, ainsi que le rôle des Juifs dans la promotion de la décadence et de la désintégration sociale à travers le féminisme, la « libération » sexuelle l’industrie du divertissement et Hollywood. Les Juifs francs-maçons financent et contrôlent tous les partis politiques faisant de notre prétendue démocratie une vaste farce. En interdisant la résistance à leur hégémonie comme « discours de haine », ils introduisent le fascisme et menacent notre liberté et notre sécurité.

paulsinger-1432234690(Les Juifs financent un programme politique subversif.)

En général, de nombreux Juifs et francs-maçons servent d’agents aux banquiers centraux qui s’emploient à traduire leur monopole sur le crédit en un monopole politique et spirituel visant à détruire la nation, la race, la religion et la famille. Les deux guerres mondiales, le 11/09 et la guerre contre le terrorisme ont tous été des stratagèmes (canulars) pour faire avancer ce plan directeur sinistre. Hitler n’était qu’une fausse opposition visant à engranger du soutien pour Israël en assassinant les juifs non sionistes.

La série d’attaques terroristes sous faux drapeau est conçue pour créer un État policier utilisant comme un prétexte une menace islamique entièrement fabriquée. Les médias juifs sont au centre de l’islamophobie. En fait, la menace n’est pas islamique, mais de nature juive-maçonnique. Les attaques sont organisées et parrainées par les Illuminati et exécutées par le Mossad et leurs équipes. Le Patriot Act et l’espionnage de la NSA sont conçus pour protéger l’escroquerie bancaire de la Fed et des 17000000000000$ de « dette » dont le paiement est garantie par le peuple américain. Finalement, les Américains doivent s’éveiller à ce danger. À moins que les Juifs ne parlent maintenant, ils seront considérés plus tard comme l’ennemi…

2 commentaires sur “L’Antisémitisme est souvent justifié

  1. A reblogué ceci sur Boycottet a ajouté:
    La série d’attaques terroristes sous faux drapeau est conçue pour créer un État policier utilisant comme un prétexte une menace islamique entièrement fabriquée. Les médias juifs sont au centre de l’islamophobie. En fait, la menace n’est pas islamique, mais de nature juive-maçonnique. Les attaques sont organisées et parrainées par les Illuminati et exécutées par le Mossad et leurs équipes. Le Patriot Act et l’espionnage de la NSA sont conçus pour protéger l’escroquerie bancaire de la Fed et des 17000000000000$ de « dette » dont le paiement est garantie par le peuple américain. Finalement, les Américains doivent s’éveiller à ce danger. À moins que les Juifs ne parlent maintenant, ils seront considérés plus tard comme l’ennemi…
    https://henrymakow.files.wordpress.com/2015/06/einstein-anti-semitism-quote.jpg?w=468&h=218

  2. Completement idiot. Il y a des gens qui vivent un fantasme. Ils croient à leur théorie mais ne peuvent jamais la prouver. Ils sont capables de fabriquer de fausses preuves comme pour Dreyfus mais ne sont pas prêts à remettre en cause leur imagination débordante.
    C’est une forme de maladie. Oui les antisémites sont une variété de malades. Une maladie de l’imagination qui n’a de cesse que de tout expliquer à travers ce fantasme.
    Ils pourraient aussi bien choisir un autre peuple cible sans mieux le prouver ou au moins trouver des (fausses) preuves identiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :