4 Commentaires

L’antisémitisme est provoqué par la haine Juive des Goyim

En Argentine, la Juiverie Organisée joue sa carte répressive habituelle contre toute critique de l’état d’Israël en accusant « d’antisémitisme » l’intellectuel de renommé internationale Adrian Salbuchi, en le menaçant de poursuites. Voir sa lettre ci-après.

Le véritable problème n’est pas l’antisémitisme, mais l’antigentillisme. La Juiverie Organisée hait les non-Juifs et conspire pour les réduire en esclavage au sein d’un gouvernement mondial tyrannique.

Cela donne aux non-Juifs toutes les raisons d’être antisémites, tant que cette antipathie est dirigée contre la Juiverie Organisée, ses soutiens et ses agents présents partout, dont la plupart sont francs-maçons et non-Juifs.

En dessous de la lettre de Salbuchi, j’ai posté un extrait d’un article de Kevin Boyle : « Pourquoi le Talmud n’est pas considéré comme de la haine ? ». Ce dernier démontre que la Juiverie hait les non-Juifs.

Tant que les Juifs n’auront pas renoncé au Talmud et au plan de domination Illuminati, ceux qui ne sont pas antisémites sont juste mal informés. En tant que Juif et fils de véritables survivants de l’Holocauste, j’encourage les gens à arborer leur « antisémitisme » comme une médaille d’honneur. Nous devons détruire ce mensonge en nous l’appropriant. Si vous ne haïssez pas ceux qui vous haïssent, vous êtes un fou. Si vous ne haïssez pas le mal, vous êtes mort. Etre un antisémite ne signifie pas que vous souteniez le génocide. Cela signifie que vous vous opposez à un projet politique, social et spirituel destructeur.

À cause de la haine Kabbaliste-Talmudiste pour Dieu et le genre humain, l’humanité est retenue prisonnière. L’entreprise collective Juive est défectueuse parce qu’elle est basée sur le Satanisme (la Kabbale) et le suprématisme. – Henry Makow

SalAdrian Salbuchi

Messieurs,

DAIA – Délégation des Associations Argentines Israélites

Pasteur 633, 7ème étage

Buenos Aires – Argentine

À l’attention de messieurs Jorge Knoblovits et Waldo Wolff

Référence : Votre déclaration dans la presse – Notre invitation à un débat public

Messieurs,

J’ai appris par des publications de presse dans le « Iton Gadol » et « l’Agence de Presse Juive » que votre secrétaire général, M. Jorge Knoblovits (en date du 18 aout 2014) et votre vice-président, M. Waldo Wolff (en date du 22 aout 2014), m’avaient accusé d’antisémitisme, menaçant de me poursuivre devant les tribunaux à cause de mon analyse géopolitique de la guerre menée par l’état d’Israël contre le peuple Palestinien de Gaza au cours des mois de juillet et aout.

Des accusations similaires furent proférées par Daniel Lew, président de L’Organisation Sioniste Argentine (affiliée à la DAIA) – sans oublier messieurs Schlomo Samuels et Sergio Widder, membres du centre Simon Wiesenthal.

À ce propos, je voudrais clarifier le fait que pendant des années j’ai présenté mes analyses sur le sujet au sein de diverses chaines de télévision internationales. Récemment, j’ai continué de le faire dans des articles analysant les relations complexes entre l’état d’Israël, le Sionisme, la géopolitique Argentine, le système global de dettes souveraines piloté par les cercles bancaires internationaux, et la politique étrangère américaine, anglaise, et européenne.

Ces articles ont été publiés par des médias internationaux comme RT/Russia Today (en anglais) et Actualidad RT (en espagnol) – tous deux organes d’information de la Confédération Russe – ainsi que dans l’hebdomadaire « Segunda Republica » diffusé sur la chaine basée à Buenos Aires TLV1 – parmi d’autres médias locaux et étrangers.

En tant que fondateur de Proyecto Segunda Republica (PSR – Projet de Seconde République), et analyste international, auteur de nombreux ouvrages de géopolitique et conférencier, je ne peux m’empêcher d’interpréter votre déclaration au sein des médias susmentionnés, comme une tentative de la part de la DAIA d’étouffer toute critique de la politique de génocide perpétré par un pouvoir étranger : l’État d’Israël.

À cela, je voudrais ajouter vos attaques personnelles systématiques d’antisémitisme à mon égard, ces sept dernières années, qui ont été publiées dans votre « Rapport annuel sur l’antisémitisme », correspondant aux années 2006, 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012.

Je pense que votre attitude ne sert qu’à entretenir la confusion sur des sujets fondamentalement complexes qui nécessitent urgemment un débat public ouvert, équilibré et honnête… Par conséquent, le Projet de Seconde République promeut un débat national, régional et global sur le Sionisme en général, le comportement de l’État d’Israël en particulier, et l’impact que les deux peuvent avoir sur les différents pays du monde, en particulier l’Argentine…

4 commentaires sur “L’antisémitisme est provoqué par la haine Juive des Goyim

  1.  » En tant que Juif et fils de véritables survivants de l’Holocauste  »
    ???
    Vous affirmez donc que « holocauste » il y a eu?
    Par ailleurs, par définition, un holocauste est une extermination.
    On ne peut donc pas être à la fois victime (donc exterminé) et survivant d’un holocauste.
    On peut, en revanche, très bien avoir survécu à un camp de déportation.

     » j’encourage les gens à arborer leur « antisémitisme » comme une médaille d’honneur.  »
    Sur le fond je suis d’accord mais n’est-ce pas exactement ce que souhaite la nomenklatura? La traque de l’antisémitiste dépeint en antisémite (1) n’est elle pas la vocation première de la ‘police de la pensée’ judéo-maçonnique?
    Arborer, fièrement ou non, son anti-esclavagisme -ou anti sémitisme- est se jeter dans la gueule du loup, non?

     » Etre un antisémite ne signifie pas que vous souteniez le génocide.  »
    C’est une certitude puisqu’il s’agit d’un prétendu génocide. Ce prétendu génocide pour lesquelles des lois mémorielles ont été sorties d’un chapeau haut-de-forme.

    Je trouve votre blog intéressant et étrange à la fois. Vous semblez, d’une part, dénoncer avec force et sans vergogne le messianisme judéo-talmudique mais d’autre part, vous accréditez tacitement la prétendue « shoah » et de facto tout ce qui repose sur elle.
    C’est pour le moins contradictoire. J’ai même envie de parler de contradiction fatale.

    (1) La novlangue : Si on décompose ces mots, leur truquage novlanguien apparait indubitablement.

    sémite = Personne appartenant à un peuple utilisant -ou ayant utilisé- les langues sémitiques.
    sémitisme (sémite-isme) = concept de nature idéologique.
    antisémitisme (anti-sémite-isme) = novlangue! Pour ne pas être de la novlangue ce terme devrait s’écrire en 2 mots: anti sémitisme ou anti-sémitisme et ce terme, s’il n’était pas truqué, ne devrait pas renvoyer à antisémite mais bel et bien
    à anti sémitiste ou anti-sémitiste!

    Cela fait une grosse différence, car sans ce truquage novlanguien, les anti-sémitistes (dépeint en ‘antisémite’) seraient tout bonnement inattaquable sur le plan morale et juridique.

    Un sémite est une personne, le sémitisme est un concept idéologique.
    Ces 2 notions sont amalgamées et cela n’est pas dû au hasard puisque c’est ce qui leur permet de nous traquer et condamner pour ce qui est considérer, par la nomenklatura, comme la plus haute forme de « racisme ».

    L’antisémitisme c’est être contre un concept idéologique: Le sémitisme. On ne peut être raciste parce qu’on est contre un concept fait d’idées, les idées conceptuelles n’ont pas de races, n’est-ce pas?

    Si on supprime les truquages novlanguiens de ces mots, ‘antisémitisme’ renverrait tout naturellement à ‘antisémitiste’ (et non à antisémite = exit la notion de méchant race-isme) et nous pourrions militer librement.

    J’espère quelques éclaircissements de votre part concernant le 1er et 2ème point de cette missive, d’avance merci, bien à vous.

  2. As an ordinary lowly rank-and-file Jew, I’m suffering, and am destined to suffer still more the same miserable fate at the hands of the occult Satanic despotism of Organized Jewry as all the rest of the Gentile masses, but with the double whammy of being set up to take the rap for it by same.

    Yet even so, I can’t even utter a defensive word of protest against it without being fingered as a self-hating « traitor » by my fellow victimized brethren, consigning me to yet a triple whammy.

    In the end, I won’t be done in so much by other Jews as by their elite Jew-controlled sell-out Gentile Freemason henchmen: lawyers, judges, cops, wardens, social workers, shrinks, doctors, tax collectors, CIA and NSA directors. To all the good Gentiles out there in internet land, it’s Jews like Dr. Makow and myself that you need and want on your/our side. We could well be the best friends you’ve got.

  3. M e r c i AM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :