4 Commentaires

L’Ukraine sonne le glas de l’OTAN

(L’homme du jour, Vladimir Poutine. L’importance qu’il a eue pour le pouvoir de l’argent en brisant l’hégémonie américaine.)

« Poutine a carrément énoncé ses lignes rouges fondamentales : L’Ukraine n’est pas autorisée à entrer dans l’OTAN, et aucune tentative militaire de prendre la Crimée n’est acceptable. Sinon, c’est la guerre totale. »

La demande de garanties de sécurité de Poutine était raisonnable.
Comme prévu, les dirigeants occidentaux ont joué les idiots.
L’Ukraine est juste une autre façon pour les juifs mondialistes de détruire l’Occident.

Source : https://realcurrencies.wordpress.com/2022/02/21/the-death-knell-is-sounding-for-nato-in-the-ukraine/
par Anthony Migchels
(henrymakow.com)

La campagne américaine actuelle en Ukraine est une fin de partie, plus que toute autre chose.

Une dernière tentative désespérée de garder l’Europe sous leur contrôle. Un stratagème purement cynique, avec le plan clair et net de jeter l’Ukraine aux chiens. Inciter les Russes à envahir le pays, non pas dans l’idée de le « défendre », mais en utilisant les fortes tensions qui s’ensuivront avec Moscou pour maintenir un front « uni » américano-européen.

La principale question était de savoir si Kiev serait vraiment si suicidaire, ou si totalement sous leur coupe, pour aller à leur perte avec leurs manipulateurs néoconservateurs.

Cependant, ils n’ont pas semblé très enthousiastes et ont appelé à plusieurs reprises au calme, affirmant que les assertions américaines d' »invasion imminente » n’étaient pas vraies.

Mais bien sûr, tout tourne autour de l’Allemagne. Près de 80 ans après la guerre, elle est toujours un vassal occupé.

L’empire américain a toujours été basé sur le contrôle de la Russie en occupant l’Allemagne, et sur le contrôle de la Chine en occupant le Japon.

Mettre fin d’abord, puis empêcher le retour d’un axe russo-allemand a été un stratagème clé des puissances atlantiques depuis 1872, et surtout depuis que Bismarck est devenu le premier chancelier allemand.

Cependant, ces dernières années, voire cette décennie, ont été marquées par des tensions croissantes entre Washington et Berlin.

Nord Stream 2, le gazoduc qui ouvre l’Allemagne aux livraisons directes de gaz russe, est un os dans la gorge des Américains depuis des années.

Mais les prix du gaz ont explosé ici en Europe. Les retraités, des gens qui ont mille dollars par mois, paient maintenant plus de 300 euros pour chauffer un petit appartement.

Un sinistre rappel de la façon dont cela s’est terminé pour les retraités soviétiques après 1989, et une ombre de choses à venir.

Nous avons besoin de l’ouverture de Nord Stream 2, qui fera au moins baisser un peu les prix, même si les choses ne seront plus jamais les mêmes.

Dernières nouvelles— L’Allemagne se coupe la gorge en stoppant la certification du gazoduc Nord Stream
lien : https://www.zerohedge.com/energy/germany-halts-nord-stream-2-major-sign-impending-russia-sanctions-will-be-tough

La frustration allemande à l’égard du chaos américain en Ukraine remonte à l’époque où tout a commencé : Maidan 2014.

C’est à ce moment-là que les Néo-Cons et la CIA ont envahi Kiev, dans le but d’arracher Sébastopol à l’Empire russe, et ainsi leur base de projection de puissance européenne. Ils ont échoué. Poutine a pris la Crimée et le Donbass comme tampon et monnaie d’échange.

Les sanctions contre la Russie qui en ont résulté ont coûté cher à l’économie allemande, qui a investi des centaines de milliards en Europe de l’Est.

Plus important encore : les Allemands n’ont aucune envie de devenir le champ de bataille d’un affrontement russo-américain.

Et ceci est devenu aigu il y a deux semaines : Poutine a clairement énoncé ses lignes rouges fondamentales : L’Ukraine n’est pas autorisée à entrer dans l’OTAN, et aucune tentative militaire de prise de la Crimée n’est acceptable. Sinon, c’est la guerre totale.

Cela ne pouvait pas être plus direct, ni plus clair. À partir de ce moment-là, il était également clair de comment la situation allait se dérouler : il allait obtenir exactement cela, parce que la Russie a les moyens de soutenir ces demandes fondamentales et justes.

Personne, ni l’Amérique, ni le Royaume-Uni, ni l’Allemagne, ni la France, n’allait se battre contre la Russie pour refuser ces demandes simples, même s’ils avaient pu le faire.

L’Amérique continue de troller les Russes avec des histoires enfantines sur le fait que « l’Ukraine a le droit souverain et humain de choisir ».

Cependant, l’Ukraine n’a tout simplement rien à voir avec cela. Il s’agit d’une rivalité pure et simple entre grandes puissances, et la Russie ne va pas permettre aux Américains d’installer des armes nucléaires et d’autres équipements en Ukraine, tout comme l’Amérique ne leur a pas permis d’installer des armes nucléaires à Cuba.

Et ils ont tout à fait raison. L’expansion de l’OTAN en Europe de l’Est était déjà depuis longtemps hors de contrôle. Des missiles américains sont déjà pointés directement sur Saint-Pétersbourg, depuis les États baltes. Une réaction russe était inévitable.

Et l’Allemagne s’est tout simplement retirée. Elle a refusé de prendre part à toute mesure « défensive » en faveur de l’Ukraine, lui refuse des armes et toute forme de soutien militaire. Les avions de l’OTAN en route pour l’Ukraine avec des fournitures se sont vu refuser l’accès à l’espace aérien allemand, ce qui a entraîné d’importants détours pour les transports en provenance du Royaume-Uni et d’ailleurs.

Puis, il y a dix jours, deux « anciens » hauts responsables de la BRI ont publié un article qui dénonce la position américaine et affirme que Berlin et Paris doivent quitter l’OTAN.

Notez qu’il n’y a pas d' »anciens » membres du club, et qu’il n’y a guère de personnes plus influentes que les gens de la Banque des règlements internationaux, le sommet institutionnel du cartel des banques centrales qui constitue le véritable gouvernement mondial.

Ensuite, ce week-end, la plus importante publication MSM d’Allemagne, Der Spiegel, a publié une preuve documentaire du fait que l’Amérique, au cours des négociations de 1991 sur les « 2 + 4 » (les deux Allemagnes et leurs occupants), a effectivement promis à la Russie qu’il n’y aurait pas d’expansion de l’OTAN en Europe de l’Est.

Tout le monde était au courant de cette promesse, mais les États-Unis et le Royaume-Uni n’ont fait que la nier, ces dernières semaines…..

Ce qui est crucial, c’est que ce n’est pas seulement le discours américain qui est faible : c’est aussi leur pouvoir. Les ressources américaines en Europe de l’Est ne sont pas du tout suffisantes pour faire face aux Russes, et il faudrait des mois pour rassembler quelque chose qui ressemble à l’effort russe. Non seulement cela impliquerait de vider les positions américaines ailleurs (pensez à la Chine), mais une guerre moderne entre grandes puissances ne devrait même pas durer des mois.

La faiblesse américaine était déjà apparente avec les exigences de Trump selon lesquelles les Européens devraient commencer à dépenser 2% pour la défense. Cela revenait à admettre que les États-Unis ne pouvaient plus se permettre de défendre ou d’occuper unilatéralement l’Europe, ce qui était déjà un signe avant-coureur des événements actuels. C’est pourquoi j’ai prédit que les États-Unis abandonneraient bientôt l’Europe il y a deux ans, lorsque nous nous sommes fait enfermer et qu’ils ont donné 4 000 milliards de dollars à la Banque : c’était le coup de grâce pour le pétrodollar, même si cela prend du temps à se réaliser. Mais cela impliquait simplement que l’hégémonie américaine était de l’histoire ancienne.

L’OCCIDENT EST EN TRAIN D’IMPLOSER

L’Occident est en train d’imploser, et se divise en trois parties principales : Les États-Unis, l’Europe, le Royaume-Uni et ses dominions. Bien sûr, beaucoup de gens sont fatigués de l’OTAN, de l’empire américain et des singeries américaines en Ukraine et au Moyen-Orient.

Mais cet éclatement de l’Occident est un signe très, très désastreux.

Pendant un certain temps, une nouvelle situation va se créer, sans la domination mondiale des États-Unis, mais avec eux comme l’une des grandes puissances, qui vont, en quelque sorte, « respecter » la sphère d’influence de chacun, comme avant la Grande Guerre.

La Chine et l’Amérique deviendront les principaux rivaux, et les tensions ne cesseront de croître, la Chine continuant à développer son potentiel militaire à une vitesse vertigineuse.

L’Europe aura beaucoup de mal à empêcher une trop grande influence russe. Les États européens s’accrocheront probablement à l’UE chancelante, afin d’éviter d’être montés les uns contre les autres par le Kremlin.

Il est probable que tant que Poutine reste aux commandes, l’ours russe continuera sur une voie quelque peu stable, mais les paris sont ouverts lorsqu’il cède le pouvoir. Les États d’Europe de l’Est ont toutes les raisons de craindre les Russes, sans le soutien des Américains.

En attendant, les années à venir seront dominées par la plus grande dépression, résultant de l’effondrement de la bulle de la dette et des produits dérivés, et du pétrodollar. Cela va absolument étriper l’Occident.

En fait, le départ des États-Unis de l’Europe aura également des répercussions majeures sur la dette européenne et sur les banques de New York qui sont responsables de la dette du système financier par le biais du commerce des produits dérivés. Une grande partie de l’Europe a été ouvertement dirigée par les larbins de Goldman Sachs depuis la crise du crédit de 2008, principalement pour les empêcher de faire défaut sur leurs dettes hors de contrôle, surtout dans le Sud.

CONCLUSION

C’est un fait historique que les masses et les décideurs surestiment le statut et la puissance de l’Empire en déclin et sous-estiment la force des puissances naissantes. Les gens ne comprennent tout simplement pas à quel point le déclin de l’Amérique est déjà avancé. La disparition de l’OTAN va en choquer plus d’un.

C’est la destruction de l’ordre mondial d’après-guerre. Les choses vont très vite maintenant.

Notez comment cette méga tendance coïncide avec deux autres faits :

a) l’effondrement actuel apparent de la Grande Réinitialisation (Le Grand Reset), et

b) le dégonflement déjà en cours de la Mère de toutes les bulles qui a été soufflée à Wall Street, ces deux dernières années.

Les cyberattaques vont bientôt commencer à frapper Wall Street et le système de paiement SWIFT. De grands événements sont sûrement à venir.

Pour finir, je vais vous faire part d’une pensée qui me trotte dans la tête depuis le début de la pandémie : il a fallu exactement dix ans pour passer de l’effondrement de Wall Street en octobre 1929 à l’invasion de la Pologne par Hitler en septembre 39. Les choses vont plus vite maintenant, grâce aux télécommunications et aux vols internationaux.

Il est difficile de voir comment il n’y aura pas une guerre, dans quelques années, lorsque l’Occident aura été suffisamment cuit et frit dans la dépression à venir, détruisant l’Amérique, et ouvrant finalement la voie à un gouvernement mondial.

Voir aussi :
– Poutine dit que l’Ukraine a été colonisée et saignée à blanc par l’Occident contrôlé par les juifs et les néoconservateurs.
=> lien : https://www.investmentwatchblog.com/what-putin-really-said-yesterday-and-what-msm-wont-tell-you/
– Les Juifs ont un compte à régler avec la Russie
=> lien : https://biblicisminstitute.wordpress.com/2015/03/17/the-truth-about-the-conflict-with-russia/
– L’armée américaine est-elle un tigre de papier ?
=> lien : https://www.henrymakow.com/2021/10/us-sitting-duck-fork.html

4 commentaires sur “L’Ukraine sonne le glas de l’OTAN

  1. Merci beaucoup ! Vous nous faites comprendre les causes de la guerre en Ukraine.

  2. Qui est véritablement la Vice-Première Ministre du Gouvernement Canadien Chrystia Freeland. Je vous invite à lire l’excellente et récente recherche de Guy Bouliane, JOURNALISTE INDÉPENDANT.

    https://guyboulianne.com/2022/03/03/sur-les-pas-de-son-grand-pere-chrystia-freeland-a-ete-surprise-en-train-de-brandir-la-banderole-de-lupa-une-organisation-fasciste-ukrainienne-qui-a-collabore-avec-lallemagne-nazie/

    Merci Henry pour votre excellent travail ainsi que votre grand courage à défendre la Vérité et la Liberté Je vous suit depuis longtemps. Au début, timidement et sur la défensive, j’ai apprivoisé votre travail. Aujourd’hui, je vous lis quotidiennement; vous nous éclairez. Vous êtes une âme généreuse. Longue vie à vous.

    Jean-Guy.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :