3 Commentaires

Le Manifeste Anti-Juif (1882) révèle la signification du Nouvel Ordre Mondial

Aucun homme n’osait dire ouvertement quoi que ce soit à son sujet [Jésus] par peur des Juifs.(Jean 7:13)

Le dernier effort important pour la défense des valeurs nationales Chrétiennes prit la forme de la « Première Conférence Internationale Antijuive » qui se tint à Dresde en septembre 1882.

Adolf_StoeckerAdolf Stoecker (1835-1909)
était un théologien allemand
luthérien qui fonda le Parti Chrétien
Social et aida à organiser
la « Conférence Antijuive » de 1882

La conférence, qui attira 300 personnes parmi lesquelles d’éminents hommes d’affaire, des aristocrates, des politiciens, des membres du clergé, des avocats, des scientifiques, des fermiers et des intellectuels venant d’Allemagne, d’Autriche, de Hongrie et de Russie, produisit un Manifeste adressé aux « Gouvernements et aux Peuples des Nations Chrétiennes menacés par le Judaïsme. »

Le document montre comment il y a maintenant 130 ans, l’hégémonie juive était déjà un fait accompli, et il explique pourquoi l’héritage Occidental Chrétien et la cohésion raciale sont toujours l’objet d’attaque aujourd’hui.

L’INVASION CULTURELLE ET FINANCIÈRE

Le Manifeste débutait en disant que l’Europe avait été envahie par une race étrangère plus dangereuse et insidieuse que les Arabes, les Tartares ou les Turcs l’avaient été par le passé, à « cause des moyens à sa disposition et de ses objectifs ».

« L’émancipation » Juive ayant suivi la Révolution Française (« Liberté, Égalité, Fraternité ») a fait sauter le verrou qui protégeait la nation « d’une race dont toutes les pensées et l’énergie sont tournées vers la mise en esclavage morale et matérielle des autres nations… »

« D’après les traditions religieuses et nationales des Juifs, tous les peuples n’ont été créés que pour les servir. Le principe d’égalité a été appliqué envers une race qui ne souhaite pas être notre égale, mais se considère elle-même comme un peuple privilégié par Dieu et [considère] le reste de l’humanité comme des êtres inférieurs, des animaux impurs. Le principe de fraternité fut également adopté envers une race qui ne reconnait même pas les non-Juifs comme leurs prochains et leurs semblables en tant qu’êtres humains, et envers lesquels le Talmud prescrit l’éradication. »

« Mieux encore, les tromper, les voler, les saigner à blanc, les ruiner, les calomnier, les déshonorer et même les tuer constitue une activité plaisante aux yeux de leur Dieu. Il n’est donc pas étonnant que le libéralisme moderne s’identifiant de plus en plus avec l’ascension des Juifs, ait de ce fait pris la forme d’un pseudo-libéralisme. Entre les mains des Juifs, il est devenu un outil efficace pour réaliser leurs plans de domination mondiale et leur mainmise sur les peuples européens. »

À cause du monopole Juif sur le gouvernement et la finance, « le fermier, le propriétaire terrien, l’industriel, l’artisan, le marchand, etc. sont tous tombé sous la dépendance matérielle des Juifs… ils se sont changés en serviteurs obéissants et sont devenus leurs vaches à lait. De surcroit, les Juifs recrutent des hommes d’influence qui jouent un rôle actif dans la vie publique en occupant des positions privilégiées et hautement rémunératrice, au sein des banques, des sociétés de chemin de fer, des compagnies d’assurance, etc. Ces individus sont ainsi virtuellement les vassaux des Juifs et sont les plus zélés et les plus influents supporter du pouvoir Juif au sein de la magistrature et des gouvernements. »

À cause des guerres instiguées par les Juifs Illuminati, « les gouvernements des pays endettés se sont mués en institutions Juives et en agence de recouvrement Juive. Cela explique la complète passivité de ces gouvernements à l’égard de la question Juive, ainsi que leur comportement hostile contre leur propre population en faveur de la Juiverie. »

LES MÉDIAS DE MASSE

À cause de leur contrôle des média, « jusqu’à récemment aucun journal d’Europe Centrale n’aurait osé parler librement de la Juiverie. Ainsi les Juifs sont devenus les maitres absolus, les fabricateurs de l’opinion publique. La moindre critique à leur endroit, bien qu’elle puisse être justifiée, est supprimée. Le moindre article qui aborde le sujet de la domination juive est censuré. »

L’avancement politique « dépend des bonnes dispositions à l’égard de la presse Juive… Ainsi, l’esclavage intellectuel et la lâcheté morale à l’égard de la Juiverie est une des caractéristique de notre époque. »

Les Chrétiens ambitieux « sont devenus les hommes de mains du pouvoir Juif ; ils sont des traitres à leur propre nation et qu’envers leur propre descendance. Dans beaucoup de pays, les Juifs ont infiltré le système des loges maçonnique, les ont vidées de tout substance en les dégradant pour en faire un des instrument les plus dangereux et efficace du pouvoir Juif. »

« Principalement au moyen de la presse, la Juiverie détruit de plus en plus la religion Chrétienne, qui… à l’époque Romaine… avait sauvé la race arienne Européenne de la faillite morale d’un côté, et de la barbarie de l’autre, tout en la régénérant. Elle fit tout cela en ancrant la civilisation et la culture de la race arienne Européenne sur des fondations religieuses, morales et sociales fermes.

« La religion Chrétienne est le mode de réaction le plus puissant contre la volonté Juive de parvenir à la domination mondiale. Elle constitue une protestation absolue contre l’élévation de la race sémitique au-dessus de la race arienne, et il est ainsi bien naturel que le clan Juif soit l’ennemi juré mortel de cette religion et de son fondateur. »

« Ainsi, la Juiverie ne peut fermement établir sa supériorité et son règne en tant que race sémitique, lorsqu’elle sera parvenue à vaincre la réaction naturelle qui s’oppose à ses desseins, et à détruire les institutions de la Chrétienté. »

CONCLUSION

Ce Manifeste de 1882 décrit en profondeur l’impuissance des dirigeants Chrétiens qui demeure tout aussi évidente aujourd’hui. Il n’y a jamais eu de « Seconde Conférence Internationale Antijuive ». Les participants reconnurent qu’ils se battaient pour une cause perdue. Ils ne proposèrent pas de solution parce que « cette nation de parasites est devenue trop profondément implantée au sein de notre société et de notre état, pour que ce premier congrès nourrissent la moindre illusion sur le fait que ses propositions détaillées soient mises en pratique de nos jours. »

En dépit du fait que le philosophe et économiste Eugen Duhring ait préparé un programme détaillé dans son ouvrage On the Jews (1881). Ironiquement, ils exigèrent que les Nazis parrainés par les Juifs Illuminati mettent en pratique la plupart des propositions de Duhring, qui étaient en tout point semblable à la politique raciale en vigueur en Israël aujourd’hui.

L’ascension des Nazis a conduit au génocide d’environ six millions d’allemands antisémites (les Nazis) au cours de la Deuxième Guerre mondiale et de quelques 50 millions d’autres non-Juifs. Étant donné le Manifeste de 1882, pensez-vous que les Nazis auraient pu parvenir au pouvoir sans avoir été soutenus par les Juifs Illuminati ? Comme aux échecs, souvent ils arrivent qu’il soit nécessaire de sacrifier un pion (c’est-à-dire les Juifs non-Sionistes) pour remporter la partie.

Le ton du Manifeste est raciste, dénonçant le fait que tous les Juifs sont des cosmopolites n’ayant aucune loyauté à l’égard de leur pays ni aucun attachement à la patrie, incapable de faire preuve d’honnêteté, d’accomplir un travail honnête ou d’être pourvue de créativité scientifique ou de la moindre originalité, ainsi que de systématiquement spolier les fermiers par leur pratique de l’usure.

Je suis d’accord avec la description faite dans le Manifeste concernant les dirigeants Juifs et leurs objectifs. Cependant, beaucoup de Juifs étaient patriotes, travaillaient dur, et souhaitaient s’assimiler. Dans les années 1930, 60% des mariages Juifs étaient interraciaux. Les Illuminati devaient créer Hitler afin de les envoyer en Israël de force.

Les dirigeants Chrétiens auraient dû encourager l’assimilation. Au lieu de cela, la Conférence de 1882 conclue que la seule solution était l’expulsion.

« L’Europe appartient aux peuples Chrétiens et ne devrait nullement servir de cobaye à la soif de pouvoir d’éléments hostiles et dominateurs non-Chrétiens. L’histoire des siècles passés prouve que les dispositions légales restreignant la race Juive – aussi strict soient-elles – ne parviennent pas à endiguer le phénomène. »

Quoi que nous pensions de ce Manifeste, il fournit une perspective historique unique sur notre monde d’aujourd’hui. Nous vivons présentement le crépuscule de la Civilisation Chrétienne qui a souffert tout une série d’échecs colossaux et de défaites qui ont été déguisés en guerre justes, crises économiques, droits des gays, diversité, libération sexuelle, etc. Mais cette perspective peut nous aider à renforcer notre résolution à s’opposer à la dégradation programmée de la société par les Illuminati Satanistes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :