17 Commentaires

Karl Marx était le cousin au troisième degré de Rothschild

« Afin que le sens véritable des choses ne puisse jamais être compris par les goyim avant le moment voulu, nous le dissimulerons sous un prétendu désir ardent de servir les classes laborieuses… » Protocole de Sion VI

Marx(Chaim Mordechai, l’agent de Rothschild, fait un signe maçonnique. La Franc-maçonnerie est du Satanisme.)

Par Metapedia, abrégé par Henry Makow

Karl Heinrich Marx (5 mai 1918 – 14 mars 1883), était un idéologue politique Juif du 19ème siècle qui se présentait au monde comme journaliste et économiste. Il est surtout connu pour avoir subverti le mouvement socialiste naissant, probablement en tant qu’agent de son cousin Rothschild ; et sur les instructions de son mentor Moïse Hess, en créant une prétendue théorie « scientifique » connue sous le nom de Marxisme.

Marx provenait d’une longue lignée de rabbins Juifs. Il vivait dans la misère à Londres, dans la Dean Street. Il fréquentait le Red Lion Pub sur Great Windmill Street, à Soho, où lui et Friedrich Engels se virent sollicités pour rédiger ce qui devait devenir le Manifeste Communiste. Son œuvre la plus connue est le livre Das Kapital, qui oubli de mentionner le fait que l’argent est imprimé à partir de rien par ses propres cousins, les Rothschild.

ARRIÈRE-PLAN

Karl Heinrich Marx, le Juif Ashkénaze naquit à Trèves, dans le royaume de Prusse, le 5 mai 1818. Son père était Hirschel Mordechai et sa mère Henriette Pressburg. Le nom Juif de Marx est Chaim Hirschel Mordechai. Marx descendait d’une famille de rabbins Talmudique ; ses ancêtres paternels occupaient la fonction de rabbin de Trèves depuis 1723, jusqu’à son propre grand-père.

Au cours de la Sixième coalition des Guerres Napoléoniennes, le père de Marx, Hirschel Mordechai, devint Franc-maçon en 1813, intégrant la loge de l’Étoile Hanséatique à Osnabrück. Après la guerre, il feignit de se convertir au Luthérianisme dans le but de mieux se fondre au sein de la société Prussienne. Il prétendait être un bourgeois libéral « assimilé » défendant les idées des lumières, défenseur de la « libre pensé ». Il était richissime, possédant certains vignobles de la Moselle.

Un des grands parents de Marx était Nanette Salomon Barent-Cohen, qui appartenait à une puissante famille d’Amsterdam. Sa cousine avait épousé Nathan Mayer Rothschild et donné naissance à Lionel Nathan Rothschild, le « Baron » et Membre du Parlement de la City de Londres.

Karl Marx fut élevé par sa famille dans la haine de Jésus Christ…

SA LIGNÉE

Lignée de Karl Marx

L’AGENT DE ROTHSCHILD

Certains chercheurs ont suggéré que la mission de Marx était de coopter le mouvement socialiste naissant. Avant que Marx ait rédigé le moindre mot, à la suite de la Révolution Industrielle, le mouvement socialiste existait déjà en Allemagne, en France, en Angleterre et partout ailleurs. Les Marxiste ont essayé de monopoliser le socialisme et insistent sur le fait que si vous ne suivez pas les théories Marxistes, vous ne pouvez pas être un socialiste. Il s’agit clairement d’une fraude et d’une usurpation.

Une question majeure se pose alors : « qui était derrière Marx ? » Le livre Der preußische Regierungsagent Karl Marx de Wolfgang Waldner, suggère qu’initialement Marx travaillait comme indicateur de police pour le régime Prussien.

Wadner mentionne le fait que Marx a épousé Jenny von Westphalen en 1843. Elle venait d’une riche famille Prussienne. Son frère était Ferdinand von Westphalen, le ministre de l’intérieur de la Prusse de 1850 à 1858. Le beau-frère de Marx était considéré comme un « réactionnaire », qui dirigeait un vaste réseau d’espions surveillant étroitement les dissidents…

Marx déménagea à Londres en 1849… Tandis qu’il rédigeait Das Kapital dans la salle de lecture du British Museum, son célèbre cousin Lionel de Rothschild, était commodément Membre du Parlement de la City de Londres… (1847-1868 & 1869-1874).

Les Rothschild (cousins de Marx au troisième degré) et d’autres éminents financiers Juifs étaient à la pointe de la promotion de « l’émancipation Juive », ainsi que des idées protestantes libérales et maçonniques qui s’emparèrent de la société au début du 19ème siècle…

La découverte de Marx comme complice de Rothschild fut révélée par son rival contemporain de la Première Internationale, Mikhaïl Bakounine en 1869. Ce dernier n’était même pas au courant du fait que Marx et Rothschild étaient cousins. Bakounine écrivit avec prescience :

Bakunin« Ce monde est à présent, du moins dans la majeure partie, à la disposition de Marx d’un côté, et de Rothschild de l’autre. Cela parait étrange. Que peut-il bien y avoir de commun entre le socialisme et une banque de premier plan ? La raison en est que le socialisme autoritaire, le Communisme Marxiste, exige une forte centralisation de l’État. Et là où il se produit une centralisation de l’État, il doit nécessairement y avoir une banque centrale, et lorsqu’une telle banque existe, nous trouvons obligatoirement derrière la nation Juive parasitique, spéculant sur le travail du peuple. » — Mikhaïl Bakounine, Profession de foi d’un démocrate socialiste russe, précédé d’une étude sur les juifs allemands, 1869.

LA RUSSIE

Mais peut-être l’aspect le plus prononcé et persistant de l’idéologie Marxiste était sa haine radicale et extrême de la Russie (le dernier bastion de la civilisation Chrétienne)… Lui et Engels considéraient la Russie et les Slaves en général comme des barbares sous-humains (völkerabfall). S’il avait vécu pour voir ses héritiers idéologiques Vladimir Lénine✡, Léon Trotski✡, Grigory Zinoniev✡, les exterminer par million, il aurait sans nul doute gloussé de contentement aux horreurs qu’ils durent subir, hommes, femmes et enfants…

Marx utilisa le journal Neue Rheinische Zeitung pour inciter à une guerre contre la Russie. Cette russophobie était également derrière l’étrange alliance avec le Tory David Urquhart, lorsqu’il emménagea à Londres et il s’avère ainsi que Marx a le sang du peuple qui mourut dans la Guerre de Crimée sur ses mains juives. Henry Hyndman, qui passa des heures en compagnie de Marx, relate dans Record of an Adventurous Life, que cette obsession antirusse peut être attribuée à l’ethnocentrisme Juif de Marx. Les Soviétiques essayèrent de dissimuler ce fait à propos de Marx…

CITATIONS DE MARX

« Le Juif s’est émancipé d’une façon juive, pas seulement en gagnant du pouvoir financier, mais parce qu’à travers lui et sans lui, l’argent est devenu un pouvoir mondial et l’esprit pratique Juif est devenu le pragmatisme des nations Chrétiennes. L’émancipation des Juifs est allée si loin que les Chrétiens sont devenus des Juifs. Oui, la domination pratique du Judaïsme sur le monde Chrétien a atteint l’apogée de son expression pratique en Amérique du Nord. »

« Quelle était la véritable base de la religion Juive ? Le besoin pratique, l’égotisme. Le Dieu du besoin pratique et de l’égoïsme est l’argent. L’argent est le Dieu jaloux d’Israël devant lequel aucun autre Dieu ne doit exister. L’argent rabaisse tous les dieux des hommes et les transforme en simple commodités. Le Dieu des Juifs est devenu le Dieu de l’univers. Le véritable Dieu des Juifs est l’argent. Leur Dieu n’est qu’un illusoire billet de banque. »

« Nous reconnaissons ainsi dans le Judaïsme un élément général antisocial qui a atteint le pinacle de son développement historique, auquel les Juifs ont assisté avidement, et à présent il doit nécessairement se dissoudre lui-même. La finalité de l’émancipation des Juifs est l’émancipation de l’humanité du Judaïsme. »

« Les classes sociales et les races trop faibles pour maîtriser les nouvelles conditions de vie doivent disparaître… Elles doivent périr dans l’holocauste révolutionnaire. » – Karl Marx✡, 16 avril 1856, Journal du Peuple de Marx, Journal de l’histoire des idées, 1981.

« Le destin des autres peuples et races, petites ou grandes, est de périr dans l’holocauste révolutionnaire. » Karl Marx, Die Neue Rheinische Zeitung NZR, janvier 1849.

Ukraine_famine

17 commentaires sur “Karl Marx était le cousin au troisième degré de Rothschild

  1. Lorsque nous disons qu’Adolf Hitler, Joseph Staline ou encore Mao comptent parmi les plus grands meurtriers du XXe siècle, nous ne faisons pas preuve de racisme car nous ne parlons ici que d’un groupe restreint d’individus qui manipulèrent des populations entières, nous ne parlons pas des allemands, des russes ou des chinois dans leur ensemble.

    Dans le même état d’esprit et sur la même base, c’est-à-dire sans aucun racisme, nous pouvons déclarer que certains juifs comptent également parmi les plus grands meurtriers de l’histoire, qu’ils sont une cause directe d’un nombre de morts de beaucoup supérieur aux 6 millions de juifs des camps hitlériens.

    Ces juifs particuliers sont une cause directe de la mort de plusieurs dizaines, si ce n’est de plusieurs centaines de millions d’humains depuis 2 siècles environ, non pas nécessairement en tant que chefs d’État, mais aussi en tant que banquiers qui décident des guerres à déclencher et financer, qui décident également du sort des populations humaines de pays entiers de par les décisions économiques qu’ils prennent et qui font mourir de faim et de misère des dizaines de millions de personnes, année après année.

    On ne doit pas se taire devant ce qui est une véritable tuerie sous la Lumière de la Vérité.

    Tout semble indiquer, d’après diverses traditions, que nous pourrions être rendus à ce qu’il convient d’appeler la Fin des Temps.

    L’humanité s’achemine vers ce qu’on pourrait qualifier de « point de basculement », moment unique dans toute la longue histoire humaine, où une grande déchirure se produira : d’un côté seront les brebis (ou le bon grain) tournées vers la Lumière spirituelle et de l’autre les boucs (ou l’ivraie), tournés vers l’obscurité de l’illusion du monde.

    Malachi Martin a lu le 3e Secret de Fatima et a déjà affirmé que cela concernait quelque chose de vraiment terrifiant, quelque chose de pire qu’une simple chute d’astéroïde ou de comète sur Terre. La seule chose plus terrible que cela est l’ouverture des portes de l’enfer qui engouffrera tous ceux qui auront obstinément tourné le dos à la Lumière Véritable.

    Pensez tous aux choix que vous faites actuellement, ils détermineront ce qu’il adviendra de vous.

  2. ca fait bien longtemps qu’elles sont ouvertes les portes de l enfer(des millénaires)
    elles vont plutôt se refermer que de s ouvrir ,enfermant avec elle la racaille dans son enceinte
    le jeu satanique est faire croire qu il va gagner alors qu il a perdu,la peur emportant les dernieres ames récalcitrantes avec lui
    merci pour cet article henry,formidable

  3. J aime se que vous faite que dieu vous bénis

  4. Bjr ou bsr je voulais vous remercié pour votre travail trés enréchissante , je voulais savoir si d après vos recherche vous pouvez m éclairé sur l origine de l église catholique et d après vous quel religion représente Jésus christ voilà merci d avance

  5. L’Eglise catholique est une société surnaturelle qui se compose de l’Eglise « triomphante » constituée des saints du Ciel, de l’Eglise « militante » constituée des vivants baptisés qui luttent (principalement contre eux-mêmes !) sur terre pour mourir « en état de grâce » (i. e. sans péchés mortels non confessés) et de l’Eglise « souffrante » constituée des âmes du purgatoire qui achèvent d’expier les péchés commis durant leur vie avant d’être admis au Ciel. C’est une société hiérarchique avec à sa tête le vicaire de Jésus-Christ sur terre (le Pape). Pour les marxistes, autant dire tout le monde ou presque de nos jours, l’Eglise était, jusqu’à Vatican II (achevé en 1965), un appareil politique répressif purement naturel au service des intérêts de la bourgeoisie et des puissants. Rien n’est évidemment plus faux. L’Eglise a été fondée par J-C en personne par ces paroles : « Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon Église, et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre Elle. Je te donnerai les clés du Royaume des cieux, et tout ce que tu lieras sur la terre, sera lié dans le ciel, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans le ciel » ( Matth. XVI, 19). Le Pape est le successeur de saint Pierre. Mais qu’est-ce exactement que « le Pape » ? Le Pape – vrai Pape s’entend -, est tout autre chose que le simple vainqueur d’une élection humaine. Certes, pour devenir le Pape, il faut d’abord être l’élu du conclave, MAIS cela ne suffit pas. L’élu doit ensuite DEVANT DIEU, accepter sa (lourde) charge, qui consiste à conduire le troupeau au Salut, autrement dit vouloir foncièrement – et œuvrer pour cela – au bien de l’Église. Il est évident que si cette dernière condition – purement spirituelle, sans aucun sens pour les marxistes – n’est pas réalisée bien qu’il le déclare, l’élu du conclave n’est Pape que materialiter (matériellement), mais pas formaliter (i. e. selon la forme au sens aristotélicien du terme, ce qui fait l’essence même d’une chose). On peut faire une analogie imparfaite avec un monsieur qui viendrait tout-à-fait régulièrement d’être nommé chef de la police, mais qui, en son for intérieur, serait bien décidé à favoriser les bandits et à maltraiter les braves gens. Eh bien, nous sommes dans cette situation depuis environ 50 ans pour une durée inconnue. La punition, car c’en est une, est évidemment très dure. L’Eglise en tant que telle subsiste cependant, même si elle est en quelque sorte « éclipsée ». Pour étudier cette question – de première importance puisqu’elle conditionne notre salut -, on pourra se reporter aux ouvrages disponible à la procure de l’Istituto Mater Boni Consilii (sodalitium.eu) et à ceux de l’abbé Lucien si on parvient à les trouver. Je tiens à dire avec force au lecteur qui souhaitait des précisions sur l’Eglise, que : 1°/ Toutes les critiques que l’on peut lire ou entendre sur l’Eglise (en tant que telle) sont fausses et ne sont que des calomnies diffusées depuis le XVIII° par l’école et les médias, sous contrôle de ses ennemis mortels : 2°/ Les individus qui occupent la hiérarchie de l’Eglise jusqu’au siège romain de saint Pierre sont des imposteurs mis en places par les dits ennemis mortels aux fins de la détruire : qu’ils n’en tiennent aucun compte. Il est tout-à-fait possible de se sanctifier encore aujourd’hui grâce à l’héroïsme de certains prêtres et évêques dits « tradis », mais cela a un prix : l’ostracisation, la calomnie, l’isolement. C’est normal : les disciples ne sont pas au-dessus du Maître, qui a connu tout ceci. J’ajouterais encore, le risque de frapper à la mauvaise porte, car en cette matière comme en d’autres, il se lève toujours de faux secours, comme il y a de fausses restaurations.

  6. J’ai posté un commentaire sur saint Ignace qui peut être considéré comme connexe à celui-ci sur la page https://henrymakow.wordpress.com/2012/10/31/les-marranes-les-crypto-juifs-originels/#comments du présent site.

  7. Pourriez vous m’expliquer cette citation que je ne comprends pas: La finalité de l’émancipation des Juifs est l’émancipation de l’humanité du Judaïsme?

  8. Le christ a toujours vaincu les forces du mal soyez fort de votre foi le mal ne peut rien contre les forces positives bientôt vous allez voir et comprendre.

  9. Vous êtes un peu court les mecs. Dans le judaïsme il y a des tendances et même des sectes. Il y a à boire et à manger. Qu’il y ait une élite juive mondiale talmudique et kabbaliste avec des délires messianiques et sataniques soit, mais votre analyse sur Karl Marx est complètement à coté de la plaque, si il y a un qui n’est pas tendre avec les juifs c’est bien Karl Marx (relisez de la question juive). Quant à ce qui s’est passé en Russie, la révolution bolchévique, tout comme la montée de Hitler, ont été financées par Wall Street. Marx a été totalement incompris au point que lorsque à la fin de sa vie, il entendait des gens lui dire qu’ils étaient marxistes, il répondait: « Mais moi je ne suis pas marxiste! ». La troisième partie du capital « La critique de la valeur », a été totalement incomprise. Il y décrit le « fétichisme » de la marchandise, qui est la sidération totale dans laquelle nous vivons actuellement, sous l’emprise de la consommation et des marques.
    Il a aussi très clairement vu (Dans la question juive) que les droits de l’homme n’étaient que des droits de propriété et de jouissance, préparant ainsi le terrain à l’épanouissement futur du consommateur roi, centré sur son nombril et déraciné de sa communauté. Car le prolétariat de Marx n’a jamais été l’ouvrier, mais l’homme déraciné de sa communauté, sidéré par le spectacle de la marchandise, un pur objet d’échange qui perdu sa propre valeur d’usage. Et à ce propos, il faut aussi noter dans Marx sa critique de l’immigration qui est un des outils du Capital pour déraciner les hommes afin de mieux les asservir (« La France est un hôtel » dixit Attali). Eh Oui les gars, Karl Marx voterait Marine Le Pen s’il vivait en France aujourd’hui. Donc un peu de sérieux et arrêtez cet antisémitisme primaire et glauque. C’est à gerber. Par ailleurs si on veut parler du monde marchand moderne, l’élite juive y joue certes un rôle, mais elle est alliée à un empire anglo-américain qu’elle sert depuis la naissance de la City de Londres (voir le rôle des maranes d’Espagne dans le retour des juifs en Angleterre) au 18ème siècle et l’essor de la compagnie de Indes. Ce même Empire qui a inventé, l’argent à crédit, en imprimant du papier qui était financé par la croissance générée par les revenus des colonies de l’empire britannique. Donc y a pas que des juifs dans le tas… Si on se prétend universitaire il faut avoir un discours un peu plus cohérent que ça Henry, aucune des théories de ton site n’est sérieusement étayée, tout n’est que vagues amalgames, il n’y a aucune recherche au pensée originale ici, juste quelqu’un qui veut se faire du fric avec le délire complotiste du net, me semble-t-il…

    • Mucho Maas, je te conseille de te cultiver un peu parce que je t’assure que c toi ki est à côté d’la plaque. ça se voit ke tu ne connaît ke ce k’on t’as dit du communisme. Marx était un juif talmudique oeuvrant pr le plan talmudique de vole des richesses des goys. Cela implique une doctrine mensongère. Et en ce qui concerne la finance mondiale, ce sont bien eux ki ont le contrôle.Aux USA ou en Angleterre ce sont des juifs talmudiques qui tiennent les rênes et le monopole. Il y a tjrs un « front des goyims » pr donner l’apparence ke ce n’sont pas rothschild&co ou rockfeller&co au sommet. Bref, qu’un ignorant dans ton genre ose se croire mieux informé que Henry Makow sur ces questions est une plaisanterie totale. Soit tu es des leurs consciemment et tu es venu semer le doute comme ils font tjrs ; soit t’es un ignorant complètement avalé par la propagande officielle (entre les mains sionistes). Dans les deux cas : évites de remettre en question la parole de Mr Makow car tu n’en a pas les capacités intellectuelles et historiques. Merci.

  10. Bonjour,

    Je serais assez intéressé de connaitre la relation de poutine a la judéité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :